Archives pour la catégorie Projets d’aquaponie

Mise à jour du petit aquarium aquaponique

Voici la mise à jour du petit aquarium aquaponique lancé l’année dernière.

Ce petit aquarium pourrait donc encore produire beaucoup plus si nous ajoutions encore un ou 2, voire 3 petits bacs de culture. Ce serait déjà largement assez pour une production d’herbes diverses, pour la cuisine et cela pendant toute l’année…

Nous allons donc encore tenter d’améliorer ce système pour la prochaine mise à jour! 🙂

C’est d’ailleurs le moment de vous lancer, vous aussi!?

Nombreux sont nos membres qui se sont lancés dans leurs premiers projets…

Nous avons d’ailleurs été assez silencieux ces derniers temps parce que nous nous occupons beaucoup de ces membres qui sont en train de préparer et de lancer leurs systèmes en ce début de saison.
Nous prenons toujours le temps de répondre à leurs questions personnellement.

Le but de notre association est de vous accompagner le mieux possible dans votre découverte de l’aquaponie, et dans sa mise en place ! Vous pourrez donc toujours compter sur nous pour tenter de vous apporter des nouveautés régulièrement à propos d’aquaponie. 🙂

Egalement dans un but de faciliter l’installation de vos systèmes, notre boutique propose les produits suivants qui pourraient vous intéresser:

Les algues fertilisantes:

Une solution très économique pour profiter des bienfaits des algues fertilisantes pour votre aquaponie, ou pour toutes vos autres plantes…
Cliquez ici pour en savoir plus

Le fer chélaté:

Fer soluble dans l’eau spécialement adapté pour l’aquaponie, indispensable pour complémenter le système et prévenir les carences.
Cliquez ici pour en savoir plus

Le kit de compléments:

Offre spéciale pour vous permettre d’avoir facilement sous la main les compléments indispensables et les plus souvent utilisés pour réussir l’aquaponie.
Cliquez ici pour en savoir plus

 

 

Petit élevage d’écrevisses en aquaponie

Petit élevage d’écrevisses en aquaponie chez Pierres-Yves R., un de nos membres de la formation d’Aquaponie-Pratique.com, que je remercie pour m’autoriser à utiliser ces images filmées lors de ma visite.

 

Il s’agit d’un élevage aquaponique d’écrevisses à pattes rouges, une espèce de nos régions en voie de disparition à cause d’un parasite véhiculé par l’écrevisse américaine qui prend le dessus dans nos cours d’eau et étangs.

Celles-proviennent d’un éleveur de la région de Liège.Une écrevisse

Ces écrevisses sont déjà adultes et normalement prêtes à se reproduire… A ce moment, l’élevage véritable pourra commencer pour Pierre-Yves!

Pierre-Yves a également fabriqué des petits abris pour que les écrevisses puissent se réfugier, sinon elles ne se laissent pas tranquilles les unes les autres…

Les écrevisses ont au moins 2 avantages par rapport aux poissons pour un élevage aquaponique:

  1. Les écrevisses sont plutôt résistantes et peuvent parfois supporter des conditions un peu moins favorables que des poissons, quoique, elles restent fragiles, cela reste des êtres vivants provenant d’un milieu naturel que nous tenterons de re-créer…
  2. C’est facile de nourrir les écrevisses avec nos restes de cuisine, déchets de fruits, légumes, petits bouts de viande, etc.

Commencer l’aquaponie avec des écrevisses peut finalement être une excellente idée pour faire vos premières expériences. Il faudra de toute façon respecter les mêmes règles que pour un élevage de poissons.

Pour savoir quels plastiques utiliser pour monter un tel système, cliquez ici.

Pour savoir quels tuyaux et raccords vous pouvez utiliser, cliquez ici.

Je vous mets ici une vidéo d’un élevage d’écrevisses en étangs aussi…

Ci-dessous une autre courte vidéo avec des images intéressantes d’écrevisses d’élevage:

Et encore une dernière plus longue mais avec tous les détails, avec des explications et des images à propos d’un élevage commercial d’écrevisses à plus grande échelle, très instructif!

Dans cette dernière vidéo, vous saurez tout pour l’élevage, comment distinguer le mâle de la femelle, comment les nourrir, comment elles muent, comment les aider à se reproduire, etc!
Envoyez-nous votre commentaire sur ce petit élevage d’écrevisses en aquaponie ci-dessous!

Notre projet de développement de l’aquaponie et notre boutique

Dans cet article, je voulais vous en raconter un peu plus sur notre projet de développement Permalocale ASBL & Aquaponie-Pratiquede l’aquaponie pour notre équipe d’Aquaponie-Pratique.com, de l’association Perma Locale ASBL.

Notre but est de faire connaître l’aquaponie et la faire pratiquer par le plus grand nombre de personnes possibles, parce que nous sommes convaincus que cet outil de production de nourriture locale peut aider beaucoup de monde et très vite.

Au tout début, j’ai simplement écrit un article sur mes recherches en aquaponie, sur mon blog LaPermaculture.info, et puis j’ai reçu tellement de commentaires, et d’emails pour me poser des tas de questions sur le sujet que l’idée de ce site « Aquaponie Pratique » a germé.

Ensuite, j’ai commencé à expliquer l’aquaponie, mais plus j’expliquais, plus la quantité de Les notes et informations sur l'aquaponiedétails à donner devenait importante, pour être vraiment précis et garantir la réussite à nos lecteurs et abonnés.

Alors cette idée de formation complète est née…

Mais ensuite, sont venues les demandes concernant les compléments et accessoires nécessaires pour l’aquaponie…

Et c’est bêtement comme cela que la boutique est née.

Cette boutique est en démarrage, nous en sommes aux tout débuts seulement…Un projet d'aquaponie germe

En fait, je ne voulais pas me lancer dans une boutique au départ, mais François, mon ami et partenaire dans ce projet, m’a convaincu du contraire…

En effet, si les personnes qui se lancent sérieusement dans l’aquaponie n’avaient pas accès aux bons produits, ils risqueraient aussi de ne pas s’occuper correctement de leurs systèmes, et cela pourrait nuire à la réputation de l’aquaponie et ralentir son développement.

J’ai déjà vu des histoires de personnes qui rataient complètement leur système, faute d’avoir les bonnes infos et les bons produits au moment où ils en avaient besoin, et leur projet d’aquaponie a fini par ne plus rien donner…

Découragés, ils ont arrêté en se disant que l’aquaponie, ce n’était pas si bien que ça!

Depuis que notre site web est bien référencé dans Google, les demandes d’infos et de L'aquaponie germe partout dans le mondecompléments continuent à venir d’un peu partout dans le monde: Nouvelle Calédonie, Madagascar, Algérie, Maroc, Tunisie, Norvège, les Dom-tom, et bien entendu de tous les pays d’Europe francophone!

Alors maintenant, nous sommes, François et moi, fermement décidés pour combler ce vide sur le marché francophone pour l’aquaponie, et cela pour aider au développement de l’aquaponie en francophonie, et rattraper le retard énorme que nous avons par rapport au mongle anglophone de l’aquaponie.

Et ce sera certainement une grande aventure car ce n’est pas toujours tout simple du premier coup d’organiser la logistique de cette boutique, sans avoir de fonds de départ, mais de semaines en semaines, nous nous améliorons, et cela aussi grâce à vous et tous ceux qui nous ont soutenu lors de la sortie de la première version de notre formation complète.

Je les remercie maintenant toutes les semaines en leur fournissant progressivement le maximum d’infos pour réussir leurs projets d’aquaponie, et peut-être aussi pour leur nouvelle carrière…

Car en effet, nous imaginons un futur plutôt prospère pour l’aquaponie, et il y a Démarrage de l'aquaponie tous ensemblecertainement place pour de nombreux emplois pour les plus passionnés…

Il va falloir des formateurs, des chercheurs, des maraîchers et des pisciculteurs et des installateurs qui collaboreraient tous ensemble…pour arriver à une compréhension fine de cette pratique naturelle qu’est l’aquaponie…

Et c’est ce que nous voudrions inspirer chez vous qui nous suivez…

Une grande collaboration prospère, pour s’approcher tout doucement d’un monde plus Collaboration pour l'aquaponieabondant, et plus « éco-logique » aussi, en produisant toujours plus de nourriture locale sans produits chimiques, et en inspirant les autres à le faire aussi, parce que ça fonctionne!

Sur ce site, notre but est de vous rendre autonome le plus possible avec l’aquaponie, mais il faudra toujours bien quelques outils, accessoires et compléments pour la mettre en place.

Notre but est de répondre aux demandes du mieux que nous pouvons, mais aussi à ceux de vos futurs amis et peut-être aussi vos futurs clients aquaponiques…

A ce sujet, nous préparons un système ingénieux pour que vous puissiez retirer un avantage d’avoir été parmi les pionniers à nous connaître et à découvrir et pratiquer l’aquaponie.

Ce projet « ingénieux » comme je l’appelle, aura pour but d’aider nos abonnés à démarrer leurs projets peut-être plus facilement, et à les financer, nous vous donnerons plus de nouvelles à ce sujet dans quelques semaines…

N’hésitez pas à nous envoyer vos suggestions si vous avez des idées, ou à prendre contact avec nous pour développer des partenariats de collaborations constructives dès aujourd’hui.

Concernant notre boutique en ligne, nous travaillons actuellement à l’amélioration de nos conditionnements, ainsi que des instructions livrées avec chaque produit et le temps de préparation de nos commandes.

Mais si vous commandez déjà maintenant parce que vous avez besoin d’un produit,
il nous faut actuellement en moyenne 2-3 jours ouvrables de préparation avant de pouvoir vous envoyer le colis.
Il faudra donc entre 7 à 10 jours pour recevoir votre colis. Ce délai sera toujours un peu plus raccourci au fur et à mesure de nos avancements et améliorations.

Nous vous remercions d’avance pour votre compréhension et votre soutien dans notre démarche autonome de développement, sans banques et sans subsides, car nous voulons rester libre et inspirer les autres à faire de même, parce que, comme l’aquaponie, ça fonctionne très bien aussi, mais c’est juste un peu lent au démarrage! 😉

Envie de réagir à ce qui a été dit ici? Dites-le dans les commentaires!

Notre Stand à la foire de « Bio en Liège » ce dimanche 21

Voici mon petit stand pour présenter la permaculture et l’aquaponie à la foire « Bio en Liège » édition 2014, dans le jardin botanique.

Nous avions eu du soleil l’année dernière. Cette année, c’était la « drache nationale ».

Mais heureusement, nous avons eu quelques petites éclaircies qui m’ont permis de rencontrer des personnes intéressées pour tendre vers l’autonomie, tout en respectant notre environnement.

C’est toujours sympathique de se rencontrer entre jardiniers, permaculteurs en herbe, ou même aquaponistes, car même un abonné est passé par hasard! 🙂

Notre ASBL ne participe pas encore à beaucoup d’événements de ce genre, mais sachez que nous serons là l’année prochaine au même endroit, en espérant qu’il fera beau et chaud cette fois. 😉

Mise à Jour de notre système d’aquaponie extérieur dans les Ardennes belges en fin d’été

Mise à jour de ce système extérieur ici dans un des coins les plus froids de Belgique en ce début septembre…

Constat: Un système aquaponique peut fonctionner à l’extérieur, mais cela dépend du climat et des températures.

Une situation abritée des vents sera toujours préférable, mais isolée de la pluie également, c’est plus facile.

Mise à jour d’un système aquaponique simple après un an!

Mise à jour de ce système aquaponique simple après un an de fonctionnement ininterrompu!

Constat: c’est toujours aussi génial!

Je me réjouis de pouvoir créer des systèmes toujours plus grands avec l’aquaponie car une fois qu’on maîtrise bien l’entretien d’un système, tout de suite, les idées fusent pour devenir encore plus productif! Hélas, tout ne se fait pas toujours en un jour. 🙂

Comme vous le verrez dans la vidéo, j’ai gardé un poisson tout seul dans la serre pour voir ce que cela donnait. Il avait une petite tâche bizarre sur la peau, je l’ai traité naturellement et laissé seul pour qu’il se repose un peu, et ça a bien fonctionné, il guérit!
Et en le nourrissant bien, il est suffisant pour nourrir d’engrais les plantes dans ces petits bacs de culture semble-t-il!

Chenille dans un système aquaponique
Chenille dans un système aquaponique

Les autres grosses truites sont sorties dans le système extérieur pour passer l’été!

Je vous parle aussi de ma mésaventure avec la chenille sur mon pakchoï, qui était magnifique avant son passage. 😉 Je l’ai attrapée hier matin!

Au fond du bassin du poisson, vous verrez certainement une petite pellicule de crasses, cela veut dire qu’il est temps de passer un petit coup de brosse pour nettoyer tout ça, cela fait partie de l’entretien hebdomadaire et je ne l’ai pas fait avant la vidéo! Comme ça, vous le savez!

A bientôt pour d’autres nouvelles…

Deuxième exemple concret d’une installation aquaponique

Installation d’un système aquaponique extérieur.
Afin de mettre en place rapidement mon premier système, et ne pas devoir attendre une serre ou autre bâtiment, j’ai opté pour cette configuration extérieure de 2,4m² de surface cultivable pour un bassin de max. 800l partiellement enfoui.

Bacs

DSC02129Classiquement deux cuves IBC de 1000l, soit des conteneurs en polyéthylène sur palette avec structure en acier galvanisé.

La partie inférieure des bacs et de leur structure a été coupée à +/- 25cm de haut pour accueillir la culture. Après coup, je me rends compte qu’idéalement +/-35cm de haut auraient été mieux.

Le robinet intégré est utilisé comme évacuation de l’eau. Le reste d’un des deux bacs retourné et le reste d’une structure en acier fait le bassin des poissons.

L’autre bac sert de réserve d’eau en attendant mais devrait être intégré également.

Structure

DSC02106Sur ce terrain en pente, une partie du bac à été enfoui, la partie extérieure est isolée et finie avec un bardage en planche de palette.

Une structure en bois est construite au-dessus pour les bacs de culture. Des parties de palette font également la finition.

Les bacs doivent être abrités de la lumière pour éviter la formation d’algues et idéalement isolés.

DSC02129

DSC02129

Substrat

Des billes d’argile expansé « 8/16 » (type argex), un peu moins de 200l par bac.

La couche s’arrête à 2 ou 3cm en dessous du dessus du bac qu’elles ne sortent pas pendant la manipulation des billes ou des plantes.

Ces billes poreuses constituent un excellent bio filtre. Elles procurent une eau limpide et un milieu adéquat pour les bactéries indispensables! Les plantes s’y sentent bien et leurs racines y prolifèrent!

Pompe

Une pompe économique, consommation 30w, débit +/-4500l/h, hauteur de refoulement de maximum 2,4m.

Une partie du flux est en retour direct dans le bassin pour oxygéner l’eau et limiter une partie du débit pour qu’il soit ajusté au fonctionnement des siphons des bacs de culture.

Un filtre est placé à la sortie de l’alimentation en eau des bacs de culture pour récupérer les résidus solides provenant du bac.

Ici la pompe que j’utilise, c’est le même modèle que nous utilisons sur un système NCUP2 c’est à dire avec un système avec un Niveau d’eau Constant pour les poissons, Une seule Pompe, un réservoir et entre 2 et 4 bacs de culture ou des tours verticales.

Siphon

Des siphons en U renversés, fixés sur les robinets des bacs, avec un retour direct dans le bac des poissons. Un filtre est placé afin de récupérer les résidus solides des bacs de culture. Ce système est très simple et rapide à mettre en place. S’il s’avère efficace durablement, on réalisera une fiche didactique à ce sujet.

Plantes

DSC03197
Des fraisiers, diverses salades, aromates tel que sarriette, sauge, aneth. Egalement des essais de bouture de houblon, feuillus ou de fruitiers. Des semis de radis, choux, salades, ciboulette, basilique, cresson, maïs, haricot, cresson, …

Cycle de l’azote

Le système à été mis en route avec le substrat et les plantes début avril 2014. De l’ammoniaque avait été introduite dans l’eau du bac un mois plus tôt durant la construction de la structure.

J’ai utilisé un kit de test avec des gouttes, c’est fiable et ça mesure précisément les paramètres importants à surveiller: pH, ammoniaque, nitrites et nitrates.

La première semaine, le Ph de départ est de 8.1,
l’ammoniaque à +8.0ppm, les Nitrites à 0.25ppm, les Nitrates à 0ppm.
L’ammoniaque est fort présente, les nitrites apparaissent.

La deuxième semaine, le Ph est à 8.2,
l’ammoniaque à 8.0ppm, les Nitrites à 2.00ppm, les Nitrates à 0ppm
Les nitrites se développent.

WP_20140419_003La troisième semaine, le Ph est à 8.1,
l’ammoniaque à 8.0ppm, les Nitrites à 5.00ppm, les Nitrates à 10ppm
Les nitrites sont là, les nitrates apparaissent.

 

WP_20140427_001La quatrième semaine, le Ph est à 8.0,
l’ammoniaque à 4.0ppm, les Nitrites à 5.0ppm, les Nitrates à 80ppm
L’ammoniaque est transformé, les nitrates se développent.

 

La cinquième semaine, le Ph est à 6.1,
l’ammoniaque à 2.0ppm, les Nitrites à 0.25ppm, les Nitrates à 160ppm
L’ammoniaque diminue, les nitrites diminues également par la transformation en nitrates qui augmentent, le cycles est installé.

Par la suite j’ai également analysé la dureté de l’eau avec un test KH. C’est un paramètre important, entre autre pour éviter des fluctuations de pH.

Poissons

omble saumon de fontaine truite mouchetéeDes Ombles de Fontaine, également appelées Saumon de Fontaine ou Truite Mouchetée ont pris place dans l’installation. C’est un poissons bien adapté à nos conditions climatiques et  que l’on trouve facilement dans les élevages de la région. Son intérêt gustatif est légèrement supérieur à celui des truites. C’est un poisson carnassier. Je les nourris de temps en temps avec des vers de terre, des sauterelles, des petites limasses, etc. Mais la plupart du temps, je leur donne matin et soir des granulés de nourriture bio pour poissons. C’est facile à tout point de vue et je contrôle facilement les quantités: certains jours ils ont un peu moins d’appétit. Pour assurer l’oxygénation, je leur ai placé une petite pompe de 200L d’air par heure.

Vidéo de l’installation aquaponique

Vidéo de mon système commentée par Eric:

Veuillez patienter quelques secondes
(selon la vitesse de votre connexion internet)
pour le déclenchement de la vidéo.

Mise à jour d’un système aquaponique simple après 10 mois

Je refais encore un petit tour du système aquaponique expérimental dans ma serre (non-isolée), celui que je filme depuis ses débuts l’année dernière.

Depuis que le soleil est revenu, cela pousse vite dans la serre, mais encore plus vite avec l’aquaponie!

 

Je n’ai pas pensé à filmer les truites mais elles vont toujours bien, je vous rassure. 🙂 Elles sont toujours peu nombreuses, parce que j’attends un peu qu’un autre système à l’extérieur soit cyclé pour pouvoir les y transférer.

Quand cela sera fait, on m’a proposé d’aller chercher des poissons dans un mini-étang de jardin qui grouille d’alevins, koïs, poissons rouges, carassins, etc… J’irai donc en chercher un seau bientôt pour mettre dans la serre pour l’été.

Les végétaux aquaponiques

Je me suis concentré sur les plantes dans cette vidéo…
C’est vrai que la pousse des salades est impressionnante.

Et leur goût impeccable!
Oui, oui, je le répète, les légumes aquaponiques sont « normaux », ils ne goûtent pas les excréments de poissons et ils nous offrent bien leur goût original.

Depuis que ce système aquaponique est lancé, j’ai déjà récolté:

  • Des salades au bon goût de salade.
  • Des haricots nains bien grands et croquants
  • De la ciboulette bien piquante
  • Du basilic délicieusement parfumé
  • Du céléri rave avec un goût typique de…céléri rave! 🙂
  • Des poireaux tout à fait délicieux
  • un peu de salade de blé (pas très bien réussi, à ré-essayer)

Mais il y a eu des ratés aussi… 🙂

J’ai aussi essayé des choux raves et les rutabagas (racines) mais cela n’a pas bien fonctionné… Normalement, l’aquaponie n’est pas prévue pour les racines, mais mes céléris raves n’étaient pas laids, et j’ai vu aussi de beaux résultats avec…des carottes…à tester…

J’ai raté les épinards, mais c’est certainement parce que j’ai remué les billes quand les germes étaient encore fragiles…

Et le plant de tomate que j’avais planté dans le bac de culture en juillet l’année dernière n’a jamais eu le temps de faire mûrir ses tomates avant la saison froide, mais c’était certainement déjà un peu tard, et puis c’est normal, un système aquaponique ne pouvant pas vraiment contenir une assez grande variétés de nutriments pour « créer » des fruits la toute première année.

Fraise d'aquaponie en train de mûrir

Et les premières fraises arrivent!

La plus grosse est déjà en train de mûrir (voir photo ci-contre).

J’en ai d’ailleurs mis beaucoup cette fois-ci, nous adorons tous les fraises ici, surtout celles produites à la maison, avec leur goût unique, quasiment introuvable dans le commerce!

Aquaponie= source d’engrais biologique idéal

Comme j’en parle dans la vidéo, l’eau fertilisée du système aquaponique me sert aussi à arroser toute la serre, et cela fonctionne vraiment très bien.

C’est un complément non négligeable pour jardiner, ultra pratique pour les petits jardins de ville où on ne trouve pas toujours facilement des engrais naturels ou des matières pour nourrir le peu de terre qu’on a, ou pour des mini-jardins en pots, jardinières et bacs de culture en terre!

Certains parlent alors de microponie lorsqu’on commence à intégrer complètement l’aquaponie dans notre mode de production de nourriture saine, avec les lombrics, les poissons, et le jardin.

Cet exemple est donc un système aquaponique simple, la configuration la plus basique.

D’autres configurations plus évoluées (comme expliqué dans cet article à propos des différents systèmes de drainage) sont détaillées lors des leçons données gratuitement au fil des semaines via notre newsletter.

Des questions? Un commentaire? N’hésitez pas!

De retour du magasin d’article de pêche

ligne de pecheIl est toujours intéressant de visiter ses commerces locaux. Et ainsi, découvrir ce que l’on peut directement se procurer chez eux pour nos systèmes aquaponiques. Avec un peu de chance on en apprend également!

En cette fin du mois de mars, je pousse la porte de ce magasin d’article de pêche. Ma raison, trouver du poisson! Le vendeur est jeune, hyper dynamique et sympathique, comme tout bon commerçant, il s’acquitte rapidement du but de ma recherche.

Système aquaponique avec système de drainage flux et reflux– « Pour en faire quoi exactement? » Comme réponse, du bout des lèvres, je lâche le mot aquaponie. Il sourit.
– « Ha! L’aquaponie … décidément c’est à la mode! » Il m’explique que je ne suis pas le premier, ces derniers 6 mois il a eu quelques personnes qui sont venues le voir à ce propos. Il a d’ailleurs fourni tous le matériel de pompage et d’oxygénation nécessaire pour une réalisation.

DSC02688

Je suis surpris mais rassuré. D’emblée, il m’explique que certaines informations, données sur internet, ne sont pas toujours pertinentes. Les poissons pour l’aquaponie sont parfois mal renseignés, voir pas tout. Il m’explique qu’ici, en ardenne belge, les eaux ruissellent des sommets vers les vallées.

C’est notre or bleu, chez nous l’eau est en abondance, elle est fraîche et bien oxygénée. Ce sont ces conditions qui sont idéales pour la truite.

pecheur etangC’est vrai, dans notre ardenne, la truite est endémique, on en trouve dans nombre de cours d’eau, nos étangs et elle s’élève en pêcherie. Il y a également des sociétés locales de transformations pour la vente en commerce.

Beaucoup en sont friands. Les amateurs de pêche sportive à la mouche, ou plus tranquillement en étangs, la taquine. En « no kill » de plus en plus, juste pour le plaisir du geste et ensuite la relâcher.

Mais également pour remplir frigo et congélateur! C’est un poisson facile à préparer, cuisiner et manger. Il y a de nombreuses recettes, certaines même qui proposent des cuissons au barbecue.

Pour nourrir ces truites il y a également tout ce qu’il faut. Et si on veut aller plus loin, c’est également possible. Il me parle, par exemple, du projet de son client qui va la produire lui-même à partir d’un élevage de vers de farine. Exactement comme certains pêcheurs le font pour avoir des appâts à mettre sur leurs hameçons!

DSC02651Cette discussion m’amène à conclure que pour nos systèmes aquaponiques, il faut sans doute garder cette démarche rationnelle que l’on retrouve régulièrement en permaculture! Il faut faire avec ce qui nous entoure: favoriser ce que l’on trouve facilement et qui fonctionne bien dans nos conditions.

Faites comme nous, discutez avec des spécialistes de votre région. D’autant que régulièrement, ils sont curieux sur l’aquaponie et ce sont souvent des échanges très enrichissants qui en ressortent.

L’émission « Silence ça Pousse! » sur l’aquaponie.

Silence ça pousse! L’émission de France 5, nous parle de l’aquaponie.

Voici donc, sur le ton agréable de cet émission, un condensé de 7 minutes qui permet de faire rapidement le tour du concept de l’aquaponie. Ils évoquent quelques avantages, dont le besoin de réorientation indispensable des techniques actuelles des pisciculture pour faire basculer l’impact de l’élevage en résultats bénéfiques.

On y découvre également un restaurant, en Angleterre, qui possède sa propre installation aquaponique. Ils proposent donc à leurs clients, des produits directement issus de leur système aquaponique: légumes et poissons de toute première fraîcheur!