Archives pour la catégorie Techniques d’aquaponie

Question/réponse: Que faire avec un étang?

Aujourd’hui, je vais profiter d’une question d’un de nos abonnés pour faire cet article qui répondra certainement à d’autres qui se posent le même genre de question…

J’ai envie de commencer par une petite parenthèse avant de démarrer cet article…

Je suis désolé, je n’ai pas réussi à publier de nombreux articles ces derniers mois sur le blog, et je n’y arrive pas à cause du temps que cela demande, en plus de tout le reste de mes activités. Hélas, mon corps ne supporte plus beaucoup de rester devant l’ordinateur pendant trop longtemps, et figurez-vous que chaque fois que je me mets à répondre aux emails des abonnés, j’en ai pour des heures…tous les jours, parce que je prends le temps de leur répondre le plus clairement possible…

Et puis là, je viens de penser que je n’ai qu’à publier les réponses à ces emails.
Je ne vais donc pas trop me soucier de l’aspect visuel et de la syntaxe de mes articles ici,  et cela pour pouvoir me concentrer sur la masse d’informations que je peux partager avec vous…

Mon but est de partager au maximum. Notre association vous propose une formation payante pour apprendre l’aquaponie dans tous ses détails, et nous sommes obligés de la faire payer car, dans le monde d’aujourd’hui encore, sans un minimum d’argent pour financer nos activités, rien ne serait possible.
Et cette formation est un de nos seuls moyens de financer nos activités.
Mais si nous le pouvions, nous donnerions bien gratuitement tout ce que nous savons pour encore accélérer l’amélioration de notre société humaine vers plus d’abondance, tout en respectant notre terre et tous les êtres vivants.

Je suis donc vraiment navré de ne pas pouvoir tout vous offrir jusque dans les moindres détails, parce que ce sont des informations de valeur, et parce qu’il nous a fallu des années pour les découvrir par recherches et expériences, tests et erreurs.

Donc, si vous aimez notre travail, et ce que vous recevez sur ce blog, sachez qu’il y a encore mieux qui vous attend de l’autre côté dans l’espace membre et en même temps, vous permettrez alors à notre association de pouvoir se développer comme elle le mérite…ce qui nous permettra de vous offrir encore plus…
Je ferme la parenthèse…Merci d’avoir pris le temps de me lire, avant de profiter de cette série d’articles qui vont découler de toute cette réflexion…

Question de l’abonné:

« Je suis très intéressé par l’aquaponie avec étang, car je viens d’acheter une maison avec un étang de 2000 m² et j’aimerai m’en servir pour mon système aquaponique. Si vous avez des astuces n’hésitez pas. »

nenuphar-etang-aquaponie

Encore une dernière parenthèse rapide…
Voilà le genre de questions que je reçois tous les jours! Plusieurs comme cela…chaque jour… Impossible pour moi de répondre en 2 lignes…
Et je vous assure que mon grand cœur, il a envie de contribuer et d’aider, alors je réponds! :)… Et je m’excuse auprès de ceux à qui je n’ai pas pu répondre, faute de temps.
Mais je le fais avec plaisir, j’aime beaucoup échanger sur ces sujets qui me passionnent mais c’est, hélas, de plus en plus souvent eux dépens de ma propre vie.
J’ai envie de changer tout ça et pour ne plus être esclave de mon bénévolat…

Si d’autres personnes veulent se joindre à moi pour faire partie de l’équipe, je suis ouvert à toutes propositions, même de maigres contributions peuvent être utiles, ne fut-ce que pour partager un peu d’informations sur ce blog, ou sur notre page Facebook, l’appel est lancé, si cela vous tente, contactez-moi!

Ma réponse à la question:

Je n’ai encore aucune expérience avec les étangs connectés à l’aquaponie personnellement hélas, mais ça ne saurait tarder (il y a des projets pour 2016).

etang aquaponie et aquacultureEn attendant, nous pouvons nous inspirer  de l’histoire que vous lirez dans cet article qui raconte une histoire très intéressante sur l’ancêtre de l’aquaponie telle qu’elle fut pratiquée par certains anciens en France.

Si on parle de connecter un petit étang de quelques mètres carrés à des cultures aquaponiques, je peux vous dire ce sera possible avec certitude, en considérant cet étang comme une cuve à poisson « normale ».

Donc pour la plupart des petits étangs de jardin, je pense qu’ajouter un système de filtration composé de substrat avec des plantes est toujours possible et même bénéfique, grâce à la biofilration et l’évacuation des boues.

On peut aussi envisager d’aménager l’étang de sorte que les boues s’accumulent physiquement toujours à l’endroit où se trouvera la pompe, ce qui permettra leur évacuation facile…

Mais pour un étang de 2000 m2, c’est déjà grand! On peut en effet faire beaucoup de choses avec de l’aquaculture avec de telles surfaces… et si vous voulez vraiment faire de l’aquaponie, vous aurez besoin d’énormément de surfaces de cultures pour créer un système d’aquaponie équilibré.

Le souci, c’est que pour que l’aquaponie fonctionne, il faut quand même une certaine quantité de nitrates minimum (à partir de 40-50 mg/l, c’est possible de faire pousser des plantes).
Mais dans un si grand étang, c’est très dilué!

Il faudrait certainement mettre beaucoup de poissons dedans, pour obtenir le taux de nitrates nécessaire (à vérifier) mais vous feriez mieux de tenter d’y mettre toutes sortes de poissons qui ont des régimes alimentaires (carnivores, semi-carnivores, omnivores, herbivores,…) comme dans la nature.

Sepp Holzer en parle dans son livre « Désert ou Paradis«  disponible ici chez un ami qui organise une librairie « permaculturelle » de mieux en mieux fournie.

J’espère que cela vous aidera un peu pour réfléchir à votre projet.
Renseignez-vous sur toutes les potentialités de l’aquaculture…

Si vous savez lire l’anglais, il y a d’excellents ouvrages sur l’aquaculture, et hélas très peu en français, il y a certainement beaucoup à découvrir dans ce domaine!

Je vous ai exprimé ici mon propre avis sur le sujet, en fonction de ma maigre expérience dans ce domaine actuellement, teintée de mes recherches, lectures et rencontres avec des personnes plus expérimentées,

Si vous avez quelque chose à ajouter, de bons liens ou de bonnes adresses pour répondre à cette question, profitez des commentaires!

Comment placer un joint Uniseal

Voici une vidéo pour vous montrer comment placer un joint Uniseal…


Pour nos membres, ce sujet a déjà été expliqué dans cette vidéo sur le choix et l’utilisation d’une scie-cloche, sur cette page dans la formation, pour le placement des différents passe-parois disponibles pour nos systèmes aquaponiques.

Si vous n’êtes pas encore membre, c’est l’occasion de nous rejoindre pour avoir un maximum de détails utiles, et de nouvelles idées en images tous les mois, de nouveaux schémas, et un support par mail et commentaires.

D’autres explications sur les Uniseals ici, où vous trouverez l’image avec les dimensions pour faire les trous pour placer les Uniseals.

Vous trouverez également des joints Uniseals dans la boutique.

 

Le radeau flottant (DWC) dans notre système familial

Il s’agit de mon petit système familial dans la serre de 18m2 et j’y ai ajouté une petite table de culture avec radeau flottant (Deep Water Culture)…

Tout est maintenant configuré pour pouvoir accueillir aussi les tours verticales dès qu’elles seront prêtes.

L’idée derrière tout ça est de d’abord tout bien tester et maîtriser à petite échelle ces différentes façons de cultiver les plantes avec l’aquaponie, avant de nous lancer définitivement dans de plus grands projets.

Pour moi, l’idéal, ce serait qu’un maximum de gens se mettent à autoproduire leur nourriture localement…

De cette manière, si partout sur la planète, « Monsieur et Madame tout le monde » se mettait à produire de la nourriture saine autour de leurs lieux de vie, nous dépendrions toutes et tous nettement moins de ce système agro-industriel qui ne fait du bien ni aux humains, ni à la planète, ni à notre économie!

Mais oui je sais, il paraît que je suis un peu trop idéaliste ou avant-gardiste, donc peut-être qu’il n’y a pas encore, à l’heure actuelle, assez de monde dans la population qui a pris conscience de cette importance de reprendre la gestion de nos vies en main, et de commencer par la base, l’essentiel, produire et offrir une nourriture nutritive et saine à nos corps.

Donc, actuellement, ceux qui ont la vocation de vouloir nourrir les gens, doivent se retrousser les manches et montrer qu’il est possible de faire beaucoup mieux que l’industrie agro-alimentaire dominante, tout en bénéficiant d’une meilleure qualité de vie.

C’est notre but avec l’aquaponie car elle nous offre une pratique qui demande peu d’efforts pour beaucoup de productivité, et cela de manière totalement naturelle et respectueuse de l’environnement.

Dans cette 2ième vidéo, je vous montre aussi un avantage unique par rapport à la concurrence du marché, avec ces légumes cultivés les pieds dans l’eau…la fraîcheur des légumes que vous allez pouvoir offrir à vos « mangeurs »…

Au départ, la culture sur radeau m’attirait moins que celle sur substrat. Maintenant, j’ai changé d’avis, même si je conseille toujours aux débutants de d’abord commencer leurs premières expériences avec des cultures sur substrat.

Si vous voulez tout savoir en détails pour monter votre propre système, vous êtes toujours invité(e) à venir rejoindre les centaines de membres de notre formation en ligne, avec images, schémas et vidéos.

L’ensemble des infos que vous trouverez dans cette formation en ligne sont le résultat d’une réelle expérience de terrain de plusieurs années dans le domaine, ensuite je suis allé me perfectionner chez un aquaponiste commercial et expérimenté en Angleterre…

Actuellement, nous continuons de tester et nous commençons, en partenariat, à préparer de plus gros projets de production de nourriture locale avec l’aquaponie dans notre région généralement considérée comme peu propice aux cultures.

Comment transformer un aquarium en aquaponie

Voici une vidéo pour vous montrer comment transformer un aquarium en aquaponie en y ajoutant un petit lit de culture aquaponique comme filtre…

 

Transformer un aquarium en aquaponie c’est facile et plutôt rapide. En 10 minutes, c’est fait!

Si vous cherchez un joint Uniseal comme utilisé dans la vidéo, vous en trouverez ici.

Tous les aquariums sont habituellement équipés d’un filtre, colonisé de bactéries qui jouent leur rôle de transformation de déchets…

Avec un aquarium équipé d’un filtre « normal », il faut quand même changer l’eau toutes les semaines (ou un peu plus) pour que l’eau reste propre et viable pour les poissons. C’est normal, aucune plante ne vient consommer les nitrates qui s’accumulent au fil du temps…

Pourquoi ne pas se faciliter la tâche en transformant votre aquarium avec l’aquaponie et en même temps faire pousser quelques jolies plantes d’intérieur ou même des légumes qui nettoieront l’eau de l’aquarium!

Adapter un aquarium à un système aquaponique, cela ne changera pas grand chose à la vie de votre aquarium et de vos poissons mais cela vous simplifiera légèrement l’entretien de votre aquarium.

Les mêmes règles de base s’appliquent pour l’entretien d’un aquarium « normal » que pour un système d’aquaponie.

Je dois cependant mettre en garde les débutants qui voudraient se lancer dans un tel Comment transformer un aquarium en aquaponieprojet. Ce n’est pas simple du premier coup pour le néophyte.

C’est beaucoup plus simple et plus sûr de commencer vos premières expériences avec des plus gros volumes d’eau (au minimum 200L aqvoire plus pour plus de stabilité!).

Et c’est plus facile de transformer un aquarium en aquaponie lorsqu’il est déjà en fonctionnement et équilibré depuis un petit bout de temps plutôt que de démarrer un tout nouvel aquarium avec l’aquaponie, surtout avec de petits volumes d’eau comme expliqué dans cet article à propos de l‘aquaponie en petits formats.

Un petit aquarium aquaponique comme celui-ci est, je vous l’accorde, vraiment très joli et cela permet d’avoir un exemple miniature d’un système d’aquaponie, excellent pour les enfants, petits et grands, puisqu’on peut vraiment bien observer les poissons…

Mais c’est délicat à entretenir…à moins d’envisager un grand aquarium aquaponique, si vous avez la place et le budget!

Il existe certainement d’autres manières de transformer un aquarium avec l’aquaponie

On pourrait aussi créer une version encore plus simple… La méthode « Mini Table à marée« 

Il suffit alors de faire flotter une mousse (ou polystyrène) sur l’eau. Cette mousse aura idéalement la même taille que l’ouverture de l’aquarium, légèrement plus petite pour faciliter les déplacements de la mousse.

Faire des petits trous pour y placer des pots percés (utilisés en hydroponie), ajoutez-y un peu de substrat (argex, perlite, petit gravier…) dedans pour supporter les plantes…puis semer ou planter. Les racines se développeront dans l’eau.

Pour info, l’idéal est de protéger la zone des racines de la lumière et pour un fonctionnement optimal d’un tel système, un bon oxygénateur…

Mais cet exemple d’aquarium « Mini Table à marée » dont je parle sera peut-être l’objet d’une autre vidéo, surtout si cela intéresse quelqu’un parmi vous, alors si OUI, faites-le moi savoir! 😉

Et si vous aussi, vous venez de transformer votre aquarium en aquaponie suite à cet article, envoyez-nous vos photos et vidéos!

Une question? Un commentaire? Partagez-le ci-dessous.

De retour du magasin d’article de pêche

ligne de pecheIl est toujours intéressant de visiter ses commerces locaux. Et ainsi, découvrir ce que l’on peut directement se procurer chez eux pour nos systèmes aquaponiques. Avec un peu de chance on en apprend également!

En cette fin du mois de mars, je pousse la porte de ce magasin d’article de pêche. Ma raison, trouver du poisson! Le vendeur est jeune, hyper dynamique et sympathique, comme tout bon commerçant, il s’acquitte rapidement du but de ma recherche.

Système aquaponique avec système de drainage flux et reflux– « Pour en faire quoi exactement? » Comme réponse, du bout des lèvres, je lâche le mot aquaponie. Il sourit.
– « Ha! L’aquaponie … décidément c’est à la mode! » Il m’explique que je ne suis pas le premier, ces derniers 6 mois il a eu quelques personnes qui sont venues le voir à ce propos. Il a d’ailleurs fourni tous le matériel de pompage et d’oxygénation nécessaire pour une réalisation.

DSC02688

Je suis surpris mais rassuré. D’emblée, il m’explique que certaines informations, données sur internet, ne sont pas toujours pertinentes. Les poissons pour l’aquaponie sont parfois mal renseignés, voir pas tout. Il m’explique qu’ici, en ardenne belge, les eaux ruissellent des sommets vers les vallées.

C’est notre or bleu, chez nous l’eau est en abondance, elle est fraîche et bien oxygénée. Ce sont ces conditions qui sont idéales pour la truite.

pecheur etangC’est vrai, dans notre ardenne, la truite est endémique, on en trouve dans nombre de cours d’eau, nos étangs et elle s’élève en pêcherie. Il y a également des sociétés locales de transformations pour la vente en commerce.

Beaucoup en sont friands. Les amateurs de pêche sportive à la mouche, ou plus tranquillement en étangs, la taquine. En « no kill » de plus en plus, juste pour le plaisir du geste et ensuite la relâcher.

Mais également pour remplir frigo et congélateur! C’est un poisson facile à préparer, cuisiner et manger. Il y a de nombreuses recettes, certaines même qui proposent des cuissons au barbecue.

Pour nourrir ces truites il y a également tout ce qu’il faut. Et si on veut aller plus loin, c’est également possible. Il me parle, par exemple, du projet de son client qui va la produire lui-même à partir d’un élevage de vers de farine. Exactement comme certains pêcheurs le font pour avoir des appâts à mettre sur leurs hameçons!

DSC02651Cette discussion m’amène à conclure que pour nos systèmes aquaponiques, il faut sans doute garder cette démarche rationnelle que l’on retrouve régulièrement en permaculture! Il faut faire avec ce qui nous entoure: favoriser ce que l’on trouve facilement et qui fonctionne bien dans nos conditions.

Faites comme nous, discutez avec des spécialistes de votre région. D’autant que régulièrement, ils sont curieux sur l’aquaponie et ce sont souvent des échanges très enrichissants qui en ressortent.

L’émission « Silence ça Pousse! » sur l’aquaponie.

Silence ça pousse! L’émission de France 5, nous parle de l’aquaponie.

Voici donc, sur le ton agréable de cet émission, un condensé de 7 minutes qui permet de faire rapidement le tour du concept de l’aquaponie. Ils évoquent quelques avantages, dont le besoin de réorientation indispensable des techniques actuelles des pisciculture pour faire basculer l’impact de l’élevage en résultats bénéfiques.

On y découvre également un restaurant, en Angleterre, qui possède sa propre installation aquaponique. Ils proposent donc à leurs clients, des produits directement issus de leur système aquaponique: légumes et poissons de toute première fraîcheur!

L’aquaponie, Pythagore et le siphon-cloche automatique

L’aquaponie et le siphon-cloche automatique reposent sur un principe datant d’avant Jésus-Christ, et c’est au génie de Pythagore que nous la devons!

Lorsque l’on se penche sur une installation aquaponique utilisant des cycles alternés de remplissage et drainage, on se confronte rapidement au système qui permet d’obtenir ce flux et reflux dans le bac de culture.

Généralement, pour éviter tout risque d’enrayement, les aquaponistes évitent des systèmes utilisant de la mécanique, pour s’orienter vers des systèmes basés sur de la physique pure.

Le système adopté en aquaponie est un autosiphon (siphon-cloche automatique), qui s’enclenche donc automatiquement lorsque le niveau atteint son maximum pour se couper lorsqu’il est au plus bas.

Il en existe de différentes compositions mais qui reposent tous sur le même principe physique. Si ça vous intéresse d’en fabriquer un et de pratiquer l’aquaponie, nous avons réalisé un PDF de formation ainsi que des vidéos et articles de formation sur l’aquaponie.

Les différences pièces d'un siphon cloche automatique utilisé en Aquaponie.
Pièces d’un siphon cloche automatique

Celui que l’on rencontre le plus souvent sur les installations aquaponiques, est le siphon cloche. Le siphon est souvent vu comme une curiosité, il peut s’avérer délicat à appréhender par son apparente complexité. Et pour cause, c’est à Pythagore que l’on doit la mise en évidence du principe physique avec la Coupe de Pythagore. Pour plus de simplicité, vous pouvez directement vous procurez un siphon cloche tout fait!

La coupe de Pythagore, source Wikipédia

« Une coupe de Pythagore ou coupe de Tantale est un verre qui force son utilisateur à le remplir avec modération. Attribué à Pythagore, ce verre permet à l’utilisateur de le remplir jusqu’à un certain niveau. Si l’utilisateur remplit le verre jusqu’à ce niveau, il peut boire normalement, s’il le remplit au-dessus de ce niveau, la coupe déverse son contenu par le bas. » Source: Wikipedia

Coupe de Pythagore, source Wikipédia

Cliquez sur le bouton de la page 2 pour voir la suite…

Ce Qu’il Faut Pour Démarrer Un Système d’Aquaponie

Description d’un système d’aquaponie de base en passant rapidement en revue les principales étapes de la mise en route.

Les débutants commencent souvent comme ceci:

– 1 bassin pour les poissons
1 ou 2 bacs de cultures pour les plantes

Pour savoir exactement comment monter votre premier système, un cours gratuit sur plusieurs semaines peut vous être envoyé  en déposant vos infos ci-dessous:

Où Pouvons-Nous Vous Envoyer Votre Série de Leçons Sur L’Aquaponie Gratuitement?

Vos données resteront confidentielles, vous ne recevrez aucun spam et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Dans ce cours offert gratuitement à nos abonnés, vous y apprendrez par exemple quel est le rapport idéal entre le volume de substrat nécessaire par rapport au volume d’eau dans votre système d’aquaponie…

Dans la vidéo ci-dessus, je vous montre une des configurations les plus simples et les plus efficaces pour commencer, c’est entre autres pour cela
que la plupart des débutants la choisissent pour démarrer.

  • Le bassin de poissons fait office de réservoir.
  • Les poissons font leurs déjections dans l’eau.
  • L’eau est pompée de ce bassin jusqu’au(x) bac(s) de culture.
  • L’eau est directement « filtrée » par le substrat et les bactéries qui s’y trouvent…
  • Les plantes utilisent les nutriments, et l’eau « purifiée » retourne alors dans le bassin des poissons grâce au système de drainage automatique (auto-siphon).

Pour mettre en place un tel système d’aquaponie, vous devrez juste assembler les pièces ensemble:

  • Les bassins et bacs de culture
  • Les tuyaux
  • La pompe
  • Un oxygénateur à bulles
  • Installer le substrat
  • et il ne vous restera plus qu’à planter et laisser s’établir le cycle de l’azote avec ses bactéries…

Plus d’explications à propos de ce cycle de l’azote sur ce site et la newsletter bientôt, ainsi que toutes les infos dont vous avez bien entendu besoin pour savoir comment monter votre premier système efficace!

D’autres configurations seront détaillées également, comme la configuration du système CHOP ou NCUP  expliquée ici.

Mais cette première configuration comme expliquée dans la vidéo, est idéale pour débuter, avec 1, 2, ou 3 bacs de cultures pour faire vos premières expériences, et parfaitement comprendre comment maintenir la magie de cet équilibre aquaponique…

En suivant nos conseils, vous éviterez de nombreuses erreurs de débutants, ce qui risque de vous arriver si vous n’avez pas conscience de tout ce que vous devez savoir pour réussir!
Vous risquez même parfois de grosses pertes, et c’est toujours très triste de voir mourir bêtement ses poissons!

Des infos encore plus précises sont offertes à nos abonnés, n’oubliez pas de nous laisser vos coordonnées si vous êtes intéressé(e).

Ce qu’il faut aussi que vous sachiez pour démarrer un système d’aquaponie…

En attendant que j’aie écrit notre article à propos du cycle de l’azote, voici encore un peu plus d’infos pour les plus pressés d’entre vous, dans cette vidéo, je vous introduis le cycle de l’azote…

Les Différents Systèmes de Drainage des Bacs de Culture Avec Substrat

Pour les systèmes avec substrat, 3 différents systèmes de drainage des bacs de culture sont possibles…

Système simple Remplissage et Drainage/ Flux et Reflux

Système aquaponique avec système de drainage flux et reflux
C’est peut-être bien le meilleur système

L’avantage de ce système est que l’eau est automatiquement drainée complètement dans le bac de culture, ce qui offre une oxygénation maximale aux bactéries présentes dans le substrat et aux racines des plantes.

Système à débit continu:

C’est le même principe que la configuration précédente (Remplissage-Drainage), mais sans programmateur horaire et sans siphon-cloche!

Système aquaponique avec drainage simple

Le niveau de l’eau maximum est défini un peu plus bas dans le bac de culture qu’avec un système flux/reflux, et cela pour permettre au racines d’avoir de l’oxygène.

Dans ce cas d’un système sans siphon, le niveau de l’eau ne bouge pas, la pompe fonctionne en continu, et l’eau s’écoulera en permanence dans un tuyau placé à la hauteur définie sur le trou d’évacuation…

Ce système peut fonctionner mais risque de provoquer des problèmes de pourritures ainsi qu’un manque d’oxygène au niveau des racines, avec des bacs de culture avec de trop grandes zones anaérobiques, ce qui n’est pas désirable.

Ce système à débit continu est donc à éviter autant que possible mais pas impossible! 🙂

Système de drainage avec programmateur:

On peut améliorer un système de drainage sans siphon simplement en utilisant un programmeur de prise électrique, de sorte que la pompe s’arrête et se remette en marche toutes les X minutes.

Ce système peut convenir, il est facile à mettre en place, mais comporte de nombreux risques. Les programmeurs ne sont pas toujours fiables. Et vous risquez d’user prématurément votre pompe avec des arrêts/allumages permanents.

Système CHOP ou NCUP

CHOP est le nom qui a été donné dans les pays anglosaxons pour désigner ce type de configuration…

CHOP = Constant Height One Pump = Niveau Constant Une Pompe
=> On pourrait l’appeler le système NCUP en français! 🙂

L’avantage de cette technique, comme son nom l’indique, c’est qu’elle permet d’avoir un niveau constant dans le bassin des poissons et cela en n’utilisant qu’une seule pompe qui elle, se situera alors dans un autre bassin, un bac réservoir (tampon).

Cette technique est utile pour augmenter le volume d’eau, elle permet aussi d’améliorer le confort des poissons (en empêchant que l’eau monte et descende sans cesse), et la pompe ne pompera pas les déchets des poissons.

Les Différents Systèmes de Drainage des Bacs de Culture Avec SubstratLe plus gros désavantage, c’est qu’il faut un réservoir d’eau supplémentaire, ce sera donc plus coûteux, mais il peut alors être aussi utilisé comme bassin de réserve, ou pour des alevins,  des écrevisses, d’autres poissons ou pour faire de la culture de lentilles d’eau, par exemple, surtout si on veut maximiser l’utilisation de l’espace et du volume d’eau disponibles.

Cette installation demande aussi un peu plus de surface, et il faut que le bassin des poissons soit surélevé: soit en hauteur, soit plus haut en taille par rapport à l’endroit où l’eau doit s’écouler.

Il y a encore plusieurs variantes possibles pour ces différents systèmes de drainage et configurations de systèmes aquaponiques, vous découvrirez tous les petits détails dans nos formations.

Vous pouvez d’ailleurs vous y inscrire gratuitement pour le moment, dans le formulaire ci-dessous:

Où Pouvons-Nous Vous Envoyer Votre Série de Leçons Sur L’Aquaponie Gratuitement?

Vos données resteront confidentielles, vous ne recevrez aucun spam et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

 

Anti-Limaces Naturel ou Comment Supprimer Les Limaces Avec Les Truites en Aquaponie!

Eric nous explique comment profiter de la visite des limaces dans la serre pour nourrir les truites élevées avec l’aquaponie.

Voilà un excellent anti-limaces  naturel et bien utile: les truites et l’aquaponiste qui cueille la nourriture pour elles.

Le bassin n’est pas très rempli vu que nous sommes en pleine saison hivernale, mais elles en veulent encore! Les truites deviennent toujours plus voraces plus elles grandissent…

L’aquaponie va totalement s’intégrer dans votre potager et votre serre avec les lombrics, les limaces, et l’eau remplie de nutriments que vous pouvez aussi utiliser pour arroser toutes vos plantes, en terre ou en pot…

Si vous choisissez des poissons omnivores, comme les carpes, ou les tilapias, vous pourrez aussi les nourrir avec les produits du jardin!

Et puis maintenant, grâce à cet anti-limace naturel, nous allons finir par voir ces gastéropodes d’un très bon oeil finalement! :-))