Cultiver des légumes, cela s’apprend

Que ce soit en aquaponie ou en pleine terre, pour réussir à cultiver de bons et gros légumes, ce n’est pas toujours évident du premier coup.

Nombreux sont ceux qui se lancent, tout enthousiastes, dans leurs premières cultures, et parfois, c’est très réussi.
Mais d’autres fois, les résultats sont maigres, et finalement, beaucoup finissent par abandonner.

C’est dommage parce que c’est à ce moment-là qu’il faut persévérer et approfondir…

C’est avec un peu de connaissances et beaucoup d’expériences sur le terrain que les résultats plus réguliers pourront arriver
conseilsloicSi vous avez besoin d’un guide, peut-être que Loïc le jardineur pourra vous aider avec ses vidéos.

Vous pouvez vous inscrire gratuitement pour recevoir quelques conseils sympas en cliquant sur l’image ci-contre.

Me concernant, je jardine depuis mes premières années. J’ai toujours aimé cela.

Enfant, j’ai beaucoup écouté mon ressenti quand j’étais au jardin… Puis plus grand, j’ai fini par n’écouter que ce qu’on me disait de faire…et ce fut assez catastrophique…
J’avais même fini par quitter le jardin, et abandonner l’idée d’autoproduire ma nourriture.

Heureusement, j’ai découvert la permaculture en 2009, et cette nouvelle façon de voir la vie m’a redonné le goût et l’espoir de vivre plus en harmonie avec la nature et mon environnemment.

Avec la pression du monde extérieur actuel, il est courant de voir des personnes qui ont une attirance naturelle pour une vie en harmonie avec la nature…
Mais, par la force des choses, beaucoup se retrouvent avec des vies qui ne sont pas du tout en harmonie avec leurs aspirations profondes…Cela peut aller pendant un temps…

Mais si vous êtes dans ce cas, il y aura toujours quelque chose qui vous fera changer, un jour ou l’autre! Alors pourquoi pas maintenant?

Faut-il attendre le burn-out pour changer? ou une maladie?
Pourquoi attendre pour commencer ce petit switch dont vous avez peut-être besoin pour vivre mieux?

Même si vous n’avez pas de jardin, il y a des solutions pour vous rapprocher de la nature…

L’important est de commencer!

Si vous avez déjà une pelouse ou un terrain à cultiver, voici 2 vidéos que j’avais envie de partager ici avec vous…

C’est un exemple d’une nouvelle petite parcelle de potager créée pour vous expliquer comment je fais pour lancer des cultures en terre dans mon climat, sur cette nouvelle terre pauvre et acide, avec peu de travail.

Ici à la maison, pour la famille, la plus grande partie de nos légumes de l’année seront de plus en plus produits avec l’aquaponie, par souci de facilité.

Mais le jardin en pleine terre nous apportera encore des légumes, des plantes vivaces utiles (comestible et phytothérapeutiques), des arbustes à petits fruits et des arbres fruitiers pour compléter nos récoltes tout au long de l’année, ce n’est pas négligeable.

Alors voici le démarrage du potager:

En une petite journée de travail, vous pourriez déjà avoir préparé une petite parcelle de cultures comme celle-ci!
Et c’est encore plus gai à plusieurs! 🙂

Et la suite du potager au fil de la saison  d’été:

Je ne me considère pas comme un expert, mais plutôt comme un expérimentateur du jardinage facile, efficace et productif.
Ce que je vous montre dans la vidéo ne devrait vous servir que de source d’inspiration, vous devrez observer de nombreux exemples pour vous donner des idées.

J’insiste donc sur le fait que vous devrez toujours s’adapter au lieu où vous allez cultiver.

Ici dans mes vidéos, il s’agissait d’un jardin dans une des régions les plus froides et et les plus humides de Belgique!
Faites attention aux recettes et méthodes toutes faites, vous devrez tout tester par vous-même et cela peut prendre quelques années d’expériences! 🙂

Et si vous voulez en savoir beaucoup plus pour préparer sérieusement la transformation de votre jardin en un lieu efficace de production de nourriture, alors je vous conseille d’aller suivre Loïc sur son site, cela devrait vous plaire.

Déposez vos infos sur cette page, c’est gratuit pour recevoir ses conseils et il devient vraiment très bon pour transmettre son savoir.

Le débat entre cultures en terre ou en aquaponie

Pour moi, c’est bien de faire les 2.
Le jardinage en terre et les cultures aquaponiques se complètent.
Certains légumes sont très faciles en terre aussi, donc si vous avez la place, faites-les en terre pour laisser la place à des légumes plus fragiles dans l’aquaponie.

L’eau de l’aquaponie chargée en nutriments peut servir d’eau d’arrosage pour votre potager.

Au niveau goût, il n’y a rien qui change entre aquaponie et pleine terre (venez goûter mes fraises!)…mais nous n’avons pas encore pu vérifier au niveau des nutriments pour voir s’il y avait une baisse de qualité.

A mon avis, oui, les légumes cultivés en aquaponie pourraient bien être un peu moins chargés en éléments nutritifs, mais c’est tellement pratique que je préfère cultiver beaucoup de légumes en aquaponie facilement.

Ces légumes seront de toute façon meilleurs que ceux qui nous sont vendus dans le commerce!

Et d’un autre côté, le jardin en pleine terre demande plus d’efforts physiques, mais quand il est bien conduit, il apporte aussi son lot de belles surprises, donc je ne voudrais pas abandonner la culture en terre non plus! 🙂

Et vous? Qu’en pensez-vous? Dites-le dans les commentaires…

 

A propos Eric

Un des fondateurs de l'ASBL Perma Locale, permaculteur passionné par toutes les techniques innovantes pour améliorer le quotidien de l'Homme avec moins d'énergies pour de meilleurs résultats, tout en respectant l'Homme, tous les êtres vivants et la planète, parce que tous ensemble, nous ne faisons qu'Un!

5 réflexions au sujet de « Cultiver des légumes, cela s’apprend »

  1. bonjour Eric

    j’ai installé le matériel
    çà fonctionne bien mais je rencontre quelques petits problèmes avec mes salades
    sur le radeau : les feuilles sont jaunes, mais elles se développent
    par contre dans les billes d argile tout me parait normale
    cordialement
    andré

    1. Bonjour André,
      Allez revoir les leçons de la formation à laquelle vous avez accès, j’y explique cela. Avez-vous mis de l’oxygène dans l’eau sous le radeau?

  2. Je me trompe peut-être mais l’aquaponie est sous serre: pas d’oiseaux, pas d’insectes, pas de vers de terre… Ça fait un peu pharmacie. Alors oui, je pense qu’il faut un peu des deux. Là je vais me retirer dans la Loire, en France, et sur un terrain de 2 000 mètres autour de la maison, je compte mettre 200m2 en aquaponie, 1 000 m2 en permaculture, et le reste en jardin d’agrément. Pour le reste, j’ai aussi un petit bois, un peu éloigné de la maison où j’envisage de poser des ruches. On verra bien.

    1. Bonjour Eric,
      Si si, dans les serres, il y a des insectes, et aussi des vers de terre, et des bactéries, ça ne ressemble pas vraiment à une pharmacie, c’est plutôt très vivant là-dedans, ne vous trompez pas! 🙂
      Mais oui, en effet, l’idéal est d’avoir un mélange de différentes sortes de cultures, jardinage traditionnel en terre biologique et aquaponie permettent de produire beaucoup si vous associez les 2 dans votre jardin. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *