Cultiver votre propre nourriture vous fera économiser de l’argent mais pas que ça!

Combien pourriez-vous économiser avec votre système d’aquaponie?

Pas facile de répondre, pourtant nous aimerions tellement pouvoir répondre plus précisément à cette question…

Nous pouvons tenter une évaluation ici, même si jusqu’à présent, encore aucune étude quantifiée précise n’a été réalisée en francophonie, à notre connaissance.Avantage financier avec l'aquaponie

Nous pourrions formuler cette question différemment en nous demandant combien ou quelle quantité de nourriture un système aquaponique pourrait nous fournir?

Cela dépend bien entendu de nombreux facteurs différents comme le climat, la variété des plantes cultivées, la qualité de la génétique de ces plantes, mais aussi du temps que vous y passerez, car un jardin aquaponique sera toujours plus productif s’il est bien entretenu.

Il y a ce dicton qui dit que « le meilleur engrais, c’est l’ombre du jardinier » et c’est toujours vrai en aquaponie aussi!

La qualité et la diversité de la nourriture des poissons peut aussi être prise en compte, la Laituestaille de l’installation bien sûr aussi, la quantité et la qualité de la lumière directe sur les plantes également.

Mais à la grosse louche, si on devait faire une estimation approximative de combien un système aquaponique pourrait vous apporter, voici ce que nous dirions…

Un système aquaponique, bien entretenu et dans de bonnes conditions, produira entre 500 g et 1 kg de légumes chaque semaine par mètre carré de surface de culture, sans vouloir trop évaluer vers le haut.

En suivant nos conseils, vous pourriez mettre en place un système productif avec un minimum de 1000L d’eau, avec au moins 8m2 de surface de cultures, qui pourraient alors produire entre 4 et 8 kg de légumes chaque semaine.

Il faut cependant avoir la place pour installer ce genre de système. Idéalement dans une serre ou un lieu abrité, mais avec beaucoup de lumière…

Pas toujours faisable partout! J’en conviens.

Diminuez alors la quantité d’eau dans le système, vous élèverez moins de poissons mais Concombre en formationvous n’aurez donc pas besoin d’avoir autant de surfaces cultivables, mais tout de même assez pour produire quelques légumes, salades et vos herbes aromatiques.

Disons 500L pour les poissons, peut-être un peu plus si vous utilisez la configuration NCUP avec un réservoir, et avec seulement 4 m2 de lits de cultures, ce sera largement suffisant pour produire 20 à 25 poissons chaque année, et de 2 à 4 kg de légumes chaque semaine.

Pour que vous arriviez à produire beaucoup de légumes, et en même temps faire grandir vos poissons tout en les gardant en bonne santé, vous devez bien dimensionner votre installation.

Donc, déjà avec un « petit » système de 500L et 4 m2, si vous comptez avec le prix des économies avec l'aquaponielégumes du marché en moyenne à 3E du kilo, cela vous fera déjà économiser de 10 à 25E en légumes que vous ne devrez pas acheter, chaque semaine!
Entre 40 et 100E chaque mois!

Avec un système de 1000L, ce sera au moins le double!

Et c’est encore plus intéressant si votre système est installé dans une serre isolée bioclimatique, il produira toute l’année!

Les bienfaits de l’autoproduction

Nous venons de calculer la valeur de l’économie que vous feriez en argent, mais vous économiserez certainement aussi sur d’autres niveaux…

Il y a déjà le goût qui est bien meilleur lorsque vous produirez vous-même, même en aquaponie!

Le goût des légumes aquaponiques n’a rien de comparable avec la non-saveur des aliments produits en hydroponie, certainement parce que la plupart des nutriments sont d’origines organiques avec l’aquaponie.

Et si vous arrivez à produire une quantité suffisante pour vous nourrir, vous économiserez aussi du temps que vous ne devrez pas passer à aller acheter ces provisions…

Mais vous économiserez également peut-être aussi au niveau de votre « capital santé«  en ingérant beaucoup moins de pesticides…

Et progressivement, vous participerez toujours un peu moins au financement de toutes ces Plus d'autonomie et de partages grâce à l'autoproductionpollutions diverses générées par les productions industrielles et leur commercialisation en masse.

Et je pense que…
Plus il y aura d’individus parmi nous qui deviendront autonomes et responsables de leur vie, capables de combler leurs besoins eux-mêmes, plus vite nous pourrons créer ensemble un monde plus juste et plus abondant, où le partage pourrait devenir la norme, et où l’argent pourrait ne plus être si important.

Donnez-moi votre avis dans les commentaires!

 

A propos Eric

Un des fondateurs de l'ASBL Perma Locale, permaculteur passionné par toutes les techniques innovantes pour améliorer le quotidien de l'Homme avec moins d'énergies pour de meilleurs résultats, tout en respectant l'Homme, tous les êtres vivants et la planète, parce que tous ensemble, nous ne faisons qu'Un!

17 réflexions au sujet de « Cultiver votre propre nourriture vous fera économiser de l’argent mais pas que ça! »

  1. Bonjour,
    Petit nouveau sur votre site, je voulais juste vous féliciter pour votre démarche et la mise en place de votre projet.
    Je dois déménager l’année prochaine et songe sérieusement à implanter ce genre de système dans une petite serre prévue à cet effet (on sera dans les H.alpes, endroit ensoleillė mais « glagla »le matin et le soir) alors je vais continuer de suivre votre site avec intérêt.
    En tout cas merci encore d’exister…
    Bien cordialement.
    Jean-philippe (bouches du Rhône mais plus pour longtemps :-)))

  2. Bonjour,
    Petit nouveau sur votre site, félicitation pour votre démarche et la mise en place de votre projet.
    Je voudrais savoir pourquoi vous avez oublié le budget concernant la nourriture des poissons et son influence sur le cout de production des légumes et merci encore pour tous vos explication sur l’Aquaponie.

    1. Merci! entre 4 et 10 E le kilo pour la nourriture, c’est plutôt entre 8 et 10E au détail pour la Bio sans OGM, mais cela permet de produire du poisson en plus de produire des légumes.
      Dans mon cas, avec 1140L d’eau et 30-35 poissons environ, leur consommation augmente en fonction de leur poids, et je consomme environ 1kg jusqu’à 2kg de nourriture par mois.
      Les truites sont très exigeantes et ont absolument besoin de nourriture complète vendue en granulés pour l’aquaculture, par contre elles adorent les friandises (insectes, vers de terre, etc)
      D’autres poissons (carpes, tilapias, poissons-chats…) peuvent évoluer sans granulés, uniquement avec de la nourriture produite sur place, mais la difficulté réside alors dans le fait qu’ils ont besoin d’un maximum de diversité au niveau de leur alimentation…

  3. Bonsoir et merci pour tout vos conseil,je vais me mettre a l’aquaponie
    j »ai déjà récupéré trois bacs de 1000 l,je voudrais savoir si il faut absolument installer le système sous serre,j’habite a séte dans le midi,

    1. Bonjour, la serre permet d’avoir de meilleures températures pendant la saison froide. Pour débuter, à Sète, sans serre, cela devrait pouvoir le faire, sauf si il gèle dehors en hiver!

  4. Bonjour Eric,
    L’aquaponie est quelque chose qui m’interpelle qui me plait et que je considère bon pour l’avenir. Je souhaiterais informer un maximum de personnes sur ce système. J’habite en France en seine maritime près de Dieppe (bord de mer) à Envermeu. Adjoint à l’économie et sports de ce bourg j’organise un salon commercial et artisanal depuis 26 ans; toujours le 3ème weekend de novembre. Nous effectuons ce salon avec un thème que l’on change tous les 3 ans. Cette année nous prenons « les seniors » avec tous ses dérivés du meilleur les voyages, les passions, jusqu’à la vieillesse. 70 exposants dans une grande salle, 4000 à 5000 visiteurs sur les 2 jours. je souhaiterais trouver un vendeur de matériel qui exposerais et un intervenant qui pourrait faire un exposer pour expliquer et répondre à des questions. Pouvez-vous me faire des suggestions? personnellement j’ai acheté une maison près de Bordeaux et je commencerais je pense sur un système de 500 litres. Merci et bravo pour vos informations hebdommadaire qui me passionnent déjà.

    1. Bonjour Gérard,
      avez vous trouvé un intervenant pour faire la présentation d’un dispositif?
      Je ne suis pas senior, mais si tel est le cas, je viendrais quand même faire un tour à votre salon.

      Eric, je suis très intéressé par l’implantation d’un système d’aquaponie dans mon petit jardin, mais : pas de place pour installer une serre.
      du coup, est ce que l’installation serait viable sans serre en Normandie (agglo de Rouen)?

      et quid des pluies (un peu présentent par chez nous…)? comment est geré le trop plein d’eau?

      Merci pour les infos en tout cas!

      1. Bonjour Rémy,
        Oui, c’est possible en été pour le faire à l’extérieur, et c’est pratique également de pouvoir protéger au moins une partie du système aquaponique des pluies, car s’il pleut trop et que cela remplit trop l’eau du système trop vite, ce n’est pas idéal pour son équilibre.

  5. Bonjour Eric
    Dans le cas ou je fait passer l’eau d’un petit étang ou vive 4 carpes koi de belle taille et +- 50 poissons rouge, l’étang est muni de 2 filtres le premier l’eau remonte dans un bac constitué de pierre de lave et repart à l’étang l’autre filtre c’est un bac à compartiments multiples +lampe uv et apport d’air dans le dernier compartiment , l’eau de l’étang est très clair ma question est reste-il assez de nourriture dans l’eau pour la production de légumes

    1. Il faut vérifier le taux de nitrates de l’eau de ce petit étang, et éventuellement retirer le filtre de charbon actif s’il y en a un. 🙂

  6. Salut Eric et tous le monde sur le site
    je vois que le bon sens prime sur ton site et que de plus en plus de gens vont se rendre compte que l’orientation naturelle vers la nature et tous les bienfaits qu’elle nous donne conduit vers une évolution positive de l’humanité.
    Chez nous à la Réunion le climat est propice à ce type de production mais dans les hauts de l’île avec le gel en hiver je pense qu’il vaut mieux l’abri d’une petite serre.
    l’avenir qui se dessine est prometteur! continuons chers amis à créer et à partager nos expériences et connaissances avec les autres!

  7. je me demandais quelle quantité donner à manger aux poissons? ai-je bien trouvé la solution dans tes réponses? admettons 2kg par mois soit 66g par jour pour par exemple tes 33 poissons soit 2g/jour. généralisons plus c’était donc de 1g à 2 g pour un poissons de 500g soit finalement 2 à 4 gr par kg de poisson. OK ?
    Je profite pour poser la question à 5 francs comme on disait au siècle dernier: peut-on cultiver du riz en aquaponie? merci pour ta réponse joseph

    1. Oui Joseph, c’est correct, mais ce sera variable, en fonction de leur taille (les plus petits mangent plus) et de la température (saisons).
      Concernant les rizières, oui, c’est possible mais il te faudra alors beaucoup de surfaces. Dans les vraies rizières, il paraît qu’ils y mettent des poissons pour fertiliser également. 🙂

  8. Bonjour Eric,
    Serre isolée bioclimatique intéressant un peut chère mais rentable production toute l’année à la clef investir dans une installation intelligente je dirai même ordinateur pour les réglages température, aération……. très propre encourageant .
    Merci Eric

  9. bonjour je suis établi en afrique pour vous situer au Cameroun et je voudrai faire une culture aqauponie je suis novice est ce possible de le faire au Cameroun merci de me le faire savoir cordialement claude

  10. Bonjour eric et bravo pour ta demarche et cette volonté de la partager.
    Concernant cet article, je trouve le raisonnement un peu trop simple par rapport a la réalité. Par exemple, tu ne prends pas en compte le temps passé.
    Que ce soit le potager ou l’aquaponie, ca prend enormement de temps au debut et beaucoup ensuite (maladie, limaces, semis, pb divers…) . Les 1eres années ne sont pas du tout rentables si on compte le temps passé.
    Par contre, on capitalise sur le futur en apprenant des savoirs et en apprenant de nos echecs.
    Autre point a prendre en compte est l’investissement de départ, les investissements pour agrandir le systeme…
    Dans ton exemple, il serait interessant de deduire l’investissement (+ ou – 400e pour demarrer)
    Enfin, derniere realité du jardinier est que c’est quand on part en vacances que le potager donne a fond et c’est les voisins qui en profitent 😉
    Donc c’est interessant ou pas en fonction de ce qu’on met dans l equation, de l’envie d’y passer du temps, du temps dispo, du terrain dispo.
    De mon coté, je choisis de capitaliser pour devenir autonome.
    A+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *