La Technique Sans Substrat NFT (Nutrient Film Technique) avec L’aquaponie

Voici un tour rapide dans cette vidéo en anglais d’un système installé avec la technique sans substrat NFT, appelée aussi « à gouttières ».

Un petit tour des différents éléments du bassin de poisson, via les filtres, les plantes, dans le réservoir, et de retour encore et encore…

La technique NFT sans substrat appelé aussi système « à gouttières » peut être intéressante pour différents cas.

Personnellement, je préfère les méthodes avec le substrat, car elles sont plus simples à entretenir, mais parfois, cette technique de tuyaux percés de trous pour y insérer les plantes est la plus adaptée pour plusieurs raisons…

Les avantages de la technique NFT

  •  L’espace utilisable:

Un tel système peut s’installer à peu près n’importe où, pour créer des cultures verticales, contre les murs par exemple, ou dans les espaces réduits…

  • Pour sa légèreté:

Pour les cultures sur les toits par exemple, la technique sans substrat NFT sera souvent la plus appropriée.

  • Pour son aspect:

C’est un design assez moderne qui peut s’intégrer parfaitement dans des maisons, des vérandas, des façades, sans enlaidir complètement le lieu. Cela peut même avoir un look propre et moderne!

Les inconvénients de la technique NFT

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, avec cette technique à gouttières et l’aquaponie, nous devrons alors insister sur la quantité et la qualité des filtres pour s’assurer de ne pas encrasser les tuyaux, ou du moins le moins possible, ainsi que les racines des plantes qui pourraient s’encrasser et finir par ne plus savoir absorber convenablement les nutriments!

Mais ce n’est pas impossible!
C’est une technique à prendre en compte lors de la planification de vos projets.

On peut associer des bassins avec substrats et des tubes NFT pour combler tous les espaces disponibles verticalement! Cela me donne d’ailleurs encore de nouvelles idées pour maximiser mes espaces…

On ne s’imagine pas la quantité de nourriture qu’on va pouvoir produire avec l’aquaponie dans de tous petits espaces!

Et plus on avance, plus on aperçoit le potentiel gigantesque qu’il y a derrière… à suivre…

D’autres vidéos à propos de la technique NFT ou à gouttières…






A propos Eric

Un des fondateurs de l’ASBL Perma Locale, permaculteur passionné par toutes les techniques innovantes pour améliorer le quotidien de l’Homme avec moins d’énergies pour de meilleurs résultats, tout en respectant l’Homme, tous les êtres vivants et la planète, parce que tous ensemble, nous ne faisons qu’Un!

25 réflexions au sujet de « La Technique Sans Substrat NFT (Nutrient Film Technique) avec L’aquaponie »

  1. Bonjour Eric,
    J’ai une question concernant cette technique, comment calcule-t-on la quantité de légumes (je pense à des salades ou encore des fraisiers dans mon cas) nécessaire au bon équilibre du système? Même question sur le volume du ou des biofiltres à mettre en place?
    Merci d’avance pour ces renseignements et pour votre site toujours hyper intéressant!
    Sébastien

    1. Merci Sébastien pour ton commentaire! 🙂 Toujours content de savoir que cela vous plaît…

      Pour la technique NFT, nous n’avons pas encore fait d’expériences ici. La culture avec substrat permet la culture d’une plus grande variété de plantes que la technique NFT ou à tables à marée. C’est pour cela que nous avons tous les 2 choisi de d’abord expérimenter les techniques avec substrats.

      Il faudra certainement des biofiltres assez volumineux pour qu’il y ait assez de surfaces pour les bactéries nitrifiantes. C’est pourquoi c’est certainement idéal de combiner des bacs de cultures avec substrat (qui joueront parfaitement le rôle de biofiltre) avec des systèmes « à gouttières » NFT.
      J’expérimente les fraises aquaponiques cette année depuis plus d’un mois, et je pencherais plutôt pour des cultures verticales pour les fraisiers pour les prochaines fois…à suivre…

  2. Bonjour,
    Je souhaiterai réaliser mon premier aquarium en Aquaponie. J’en ai un vieux, autant le réhabiliter intelligemment.
    À quoi correspond le bio filtre?

    1. Bonjour Manu,
      Le bio filtre, c’est ce qui va servir à nettoyer l’eau grâce aux bactéries qui se logent dans le filtre, que ce soit du substrat ou des bio-balles qu’on met dans les filtres pour aquarium. Alors, oui, pourquoi pas faire pousser un peu de plantes grâce à cette eau remplie de nitrates qu’il faudra de toute façon rincer si ces nitrates ne sont pas consommés par des plantes. 🙂

  3. Bonjour! Quel est le sicle d’irrigation journalier pour les cultures? J’aimerais faire une estimations énergétique d’un système aquaponique.

      1. Bonjour, je n’ai découvert l’aquaponie que très récemment sur internet. Un système sans pompe est-il envisageable ? Si oui quelles seraient les contraintes ?
        Merci pour votre site et vos réponses…

        1. Bonjour Jerem,

          Oui, c’est possible avec un simple aquarium, un support flottant pour quelques plantes, et un oxygénateur, mais la variété des plantes possibles et le nombre de poissons sera très limité. Il faut obligatoirement un moyen pour remonter l’eau à un moment où un autre. Il existe le bélier hydraulique qui pourrait être adapté avec beaucoup d’ingéniosité… Je fais appel à ceux qui veulent se lancer et essayer: https://www.facebook.com/video.php?v=960885973937781, prévenez-moi quand vous y arrivez, il nous faut des exemples!

  4. Bonjour,
    Il semble quand même nécessaire de dire que le NFT ne se limite pas à des tuyaux. Il est tout a fait possible d’utiliser cette technique sur de grandes surfaces comme par exemple avec les systèmes Nutriculture (pour ne pas faire de pub)!

    1. Merci Georges pour ton commentaire, mais quand je regarde le système que tu me montres, cela ressemble plus à un système de table à marée (Deep Water Culture ou culture sur radeau).
      Un système NFT (Nutrient Film Technique) n’apporte qu’un « film » d’eau nutritive au fond d’une rigole.
      Ceci dit, c’est beaucoup moins cher d’apprendre à créer votre propre système vous-même que d’acheter ce genre de « kit » très coûteux pour ce que c’est. 🙂 C’est mon avis.

      1. Détrompe-toi, les systèmes gro-tanks et multi-ducts sont de véritables systèmes NFT, avec une multitude de petites rigoles réparties en X sur toute la surface de culture et une alimentation en eau continue !
        Ce sont des systèmes très simples, très efficaces et sans aucun risque de fuite.
        Cela peut sembler cher, mais ça ne l’est pas forcément tant que ça si l’on prend en compte le temps nécessaire à bricoler son propre système qui ne sera pas forcément aussi efficace ni aussi bien fini.
        Mais mon idée était surtout de dire que le NFT se pratique aussi en surfaces, et pas uniquement en tubes alignés ou superposés.
        M’enfin. 😉

        1. Bonjour, personnellement je ne trouve pas que les tuyaux soient les adaptés pour les sytèmes NFT hydroponique même si cela fonctionne très bien car il offre une surface de contact très réduite pour les échangent gazeux et de nutriments. Il sont plus adaptés à l’aeroponie qui consiste plus à pulvériser l’eau sur les racines. Sur les sytèmes hydroponique type nutriculture les racine cours sur une sorte de feutrine qui fait un film de nutriments plus important. Il reste aussi la possibilité de faire ruisseler de l’eau sur des billes d’argile avec un sytème de percolation comme les aquafarm de GHE qui peuvent être fabriqué pour quelque dizaines d’€ et qui crée beaucoup plus de surface de contact pour le film de nutriments (comme les bioballs pour les bactéries d’un filtre).

  5. Bonjour à tous, j’ai 17 ans et je viens de créer un système NFT moi même à l’aide d’une chute de tube en PVC. Mon soucis est que je ne sais pas quel substrat mettre dans mes paniers, pour que les plantes ne puissent pas se balader dedans et qu’elles soient maintenues, j’ai vu que certains avaient mis de la terre, d’autres des billes d’argiles, lequel est le mieux parmi tous les autres ?
    Mais aussi, je pensais utiliser ce système en extérieur mais la tache c’est avérée être compliquée car l’eau dans la cuve chauffait vite, exposition aux intempéries donc je pense utiliser mon système en indoor, j’aimerais donc savoir quelles sont les types de lampes qui ne nécessitent pas de ballast car trop couteux pour moi, merci de votre attention.

    1. Bonjour Lucas, Tu peux mettre des billes d’argex ou du gravier. La terre, ça m’étonnerait que ça ne pose pas de soucis. Il ne faut pas que ça se désagrège.
      Pour les lampes à l’intérieur, cela reste toujours assez coûteux de toutes façons. Tu as les tubes néons « lumière du jour » qui reste la solution la plus économique à l’achat.

      1. Merci pour votre réponse, je vais donc achetter des billes d’argile. Cependant j’ai quelques autres achats à faire (serre de boutturage, bache mylar, kit d’éclairage) je me tourne vers vous pour que vous m’indiquiez les sites les moins chers pour mes achats, aussi j’ai entendu dire qu’en Espagne les prix sont plus bas. Est-ce un fait ? Et est-ce que le fait de commander sur un site espagnol me fera économiser de l’argent ?

      2. Bonjour, en apparence oui pour les néons mais non en réalité. Pour avoir un bon rendement avec des néons, il faudrait en mettre un tout les dix ou vingt centimètres en les gardants le plus près possible de la plante. Alors qu’avec des lampes haute pression type mercure ou sodium (suivant l’éclairage de la saison qu’on veut simuler) on se retrouve avec moins d’ampoule et on peut les faire deplacer tout au long de la journée. Vous aurez donc plus de lumens utile par watts avec des ampoules à ballast qu’avec des néons et donc plus d’économies. Il existe des petites ampoules horticoles 80w qui éclaireront mieux que quatre néons de 30w (donc 120w). Maintenant il existe des éclairages à led qui ont encore un meilleur rendement mais sont plus chère à l’achat. La longévité est aussi à prendre en compte, un néon perdra son sprectre rapidement et devrait être changer tout les six à douze mois même si à l’œil on ne voie pas de différence ; une ampoule peut durer plus de deux ans et des leds 5 à dix ans.

  6. Bonsoir,
    Quel est le debit idéal ?
    Je sais qu’il n’existe pas vraiment de réponse mais est on plus proche du gouttes à gouttes ou du jet d’eau ?

    Merci !

    PS : Je vous ai envoyé un mail concernant mon projet

    1. Bonsoir,
      C’est plutôt comme un petit flux d’eau permanent au fond du tuyau, donc plutôt petit jet d’eau! 🙂 Je n’ai pas encore vu votre mail, mais vous aurez certainement une réponse les jours prochains.

      1. D’accord merci !

        Conservant le « contenant » pour de la salade principalement, que conseillé vous ?

        Je test actuellement cube de mousse et pot percé avec pierres de lave.
        Mon problème est que comme il n’y a pas encore de racines je n’arrive pas à trouver la bonne hauteur pour mes pousses et semis…

  7. Bonjour,

    Avec un NFT, peut-on se permettre de couper le flux d’eau par intermittence (par exemple 10mn de flux, 5mn d’arrêt) ? Merci …

    1. Non. Il faut un flux permament, car les racines sèchent très vite dans ce genre de tuyaux qui ont vite tendance à chauffer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *