L’aquaponie, Pythagore et le siphon-cloche automatique

L’aquaponie et le siphon-cloche automatique reposent sur un principe datant d’avant Jésus-Christ, et c’est au génie de Pythagore que nous la devons!

Lorsque l’on se penche sur une installation aquaponique utilisant des cycles alternés de remplissage et drainage, on se confronte rapidement au système qui permet d’obtenir ce flux et reflux dans le bac de culture.

Généralement, pour éviter tout risque d’enrayement, les aquaponistes évitent des systèmes utilisant de la mécanique, pour s’orienter vers des systèmes basés sur de la physique pure.

Le système adopté en aquaponie est un autosiphon (siphon-cloche automatique), qui s’enclenche donc automatiquement lorsque le niveau atteint son maximum pour se couper lorsqu’il est au plus bas.

Il en existe de différentes compositions mais qui reposent tous sur le même principe physique. Si ça vous intéresse d’en fabriquer un et de pratiquer l’aquaponie, nous avons réalisé un PDF de formation ainsi que des vidéos et articles de formation sur l’aquaponie.

Les différences pièces d'un siphon cloche automatique utilisé en Aquaponie.
Pièces d’un siphon cloche automatique

Celui que l’on rencontre le plus souvent sur les installations aquaponiques, est le siphon cloche. Le siphon est souvent vu comme une curiosité, il peut s’avérer délicat à appréhender par son apparente complexité. Et pour cause, c’est à Pythagore que l’on doit la mise en évidence du principe physique avec la Coupe de Pythagore. Pour plus de simplicité, vous pouvez directement vous procurez un siphon cloche tout fait!

La coupe de Pythagore, source Wikipédia

« Une coupe de Pythagore ou coupe de Tantale est un verre qui force son utilisateur à le remplir avec modération. Attribué à Pythagore, ce verre permet à l’utilisateur de le remplir jusqu’à un certain niveau. Si l’utilisateur remplit le verre jusqu’à ce niveau, il peut boire normalement, s’il le remplit au-dessus de ce niveau, la coupe déverse son contenu par le bas. » Source: Wikipedia

Coupe de Pythagore, source Wikipédia

Cliquez sur le bouton de la page 2 pour voir la suite…

A propos François

Graphiste indépendant, permaculteur amateur, aquaponiste convaincu! Je suis un touche-à-tout qui passe du clavier à la visseuse, c'est ce qui me procure un équilibre. Le besoin d'autonomie me pousse vers la mise en place d'un jardin productif. L'aquaponie m'apparait comme une solution évidente, notamment pour les personnes n'ayant pas une grande surface de culture à disposition!

2 réflexions au sujet de « L’aquaponie, Pythagore et le siphon-cloche automatique »

  1. Encore bravo pour cet épatant effort pédagogique et… suggestion à propos de « délicat à appréhender par son apparente complexité » on peut résumer ça en disant : la vidange se fait une fois que le niveau atteint par le liquide interrompant l’arrivée d’air inférieure, la pression atmosphérique ne s’exerce plus que sur le dessus du liquide, forçant celui-ci à s’évacuer jusqu’à ce soit à nouveau ré-ouverte l’arrivée d’air qui rétablit l’équilibre des pressions.
    Mais, mieux que cette longue phrase, quelques flèches désignant air et liquide ajoutées à l’illustration, déjà très parlante, rendrait tout limpide au premier coup d’oeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *