Le radeau flottant (DWC) dans notre système familial

Il s’agit de mon petit système familial dans la serre de 18m2 et j’y ai ajouté une petite table de culture avec radeau flottant (Deep Water Culture)…

Tout est maintenant configuré pour pouvoir accueillir aussi les tours verticales dès qu’elles seront prêtes.

L’idée derrière tout ça est de d’abord tout bien tester et maîtriser à petite échelle ces différentes façons de cultiver les plantes avec l’aquaponie, avant de nous lancer définitivement dans de plus grands projets.

Pour moi, l’idéal, ce serait qu’un maximum de gens se mettent à autoproduire leur nourriture localement…

De cette manière, si partout sur la planète, « Monsieur et Madame tout le monde » se mettait à produire de la nourriture saine autour de leurs lieux de vie, nous dépendrions toutes et tous nettement moins de ce système agro-industriel qui ne fait du bien ni aux humains, ni à la planète, ni à notre économie!

Mais oui je sais, il paraît que je suis un peu trop idéaliste ou avant-gardiste, donc peut-être qu’il n’y a pas encore, à l’heure actuelle, assez de monde dans la population qui a pris conscience de cette importance de reprendre la gestion de nos vies en main, et de commencer par la base, l’essentiel, produire et offrir une nourriture nutritive et saine à nos corps.

Donc, actuellement, ceux qui ont la vocation de vouloir nourrir les gens, doivent se retrousser les manches et montrer qu’il est possible de faire beaucoup mieux que l’industrie agro-alimentaire dominante, tout en bénéficiant d’une meilleure qualité de vie.

C’est notre but avec l’aquaponie car elle nous offre une pratique qui demande peu d’efforts pour beaucoup de productivité, et cela de manière totalement naturelle et respectueuse de l’environnement.

Dans cette 2ième vidéo, je vous montre aussi un avantage unique par rapport à la concurrence du marché, avec ces légumes cultivés les pieds dans l’eau…la fraîcheur des légumes que vous allez pouvoir offrir à vos « mangeurs »…

Au départ, la culture sur radeau m’attirait moins que celle sur substrat. Maintenant, j’ai changé d’avis, même si je conseille toujours aux débutants de d’abord commencer leurs premières expériences avec des cultures sur substrat.

Si vous voulez tout savoir en détails pour monter votre propre système, vous êtes toujours invité(e) à venir rejoindre les centaines de membres de notre formation en ligne, avec images, schémas et vidéos.

L’ensemble des infos que vous trouverez dans cette formation en ligne sont le résultat d’une réelle expérience de terrain de plusieurs années dans le domaine, ensuite je suis allé me perfectionner chez un aquaponiste commercial et expérimenté en Angleterre…

Actuellement, nous continuons de tester et nous commençons, en partenariat, à préparer de plus gros projets de production de nourriture locale avec l’aquaponie dans notre région généralement considérée comme peu propice aux cultures.

A propos Eric

Un des fondateurs de l'ASBL Perma Locale, permaculteur passionné par toutes les techniques innovantes pour améliorer le quotidien de l'Homme avec moins d'énergies pour de meilleurs résultats, tout en respectant l'Homme, tous les êtres vivants et la planète, parce que tous ensemble, nous ne faisons qu'Un!

3 réflexions au sujet de « Le radeau flottant (DWC) dans notre système familial »

  1. Bonjour. Vous ne précisez pas la provenance des aliments utilisés pour nourrir les poissons. S’agit-il de farine de poisson ? de proteïnes végétales (soja ?) et si oui de quelle partie du monde ?
    Je serais très intéressé de savoir si vous avez trouvé une solution écologique car j’avais écarté cette pratique d’emblée n’ayant pas trouvé de solution satisfaisante (la pêche minotière est une catastrophe écologique et l’importation de soja des USA ne vaut guère mieux).
    Cordialement

    1. Bonsoir Denis,
      Pour les salmonidés, il est en effet impératif d’acheter des pellets provenant de l’industrie piscicole, pour une grosse partie de leur régime alimentaire.
      Il en existe des granulés « BIO » et garantis sans OGM chez 2 producteurs en France, et nous nous fournissons chez Le Gouessant, en Bretagne, (ils ne livrent pas les particuliers je crois), et cette entreprise fait justement des efforts pour ne plus utiliser les produits de la pêche minotière destructrice, en utilisant plutôt des ressources mieux gérées.
      [… »Dans les aliments certifiés FRIEND OF
      THE SEA, toutes les farines de poissons sont issues de co-produits de la pêche et les huiles essentiellement de poissons
      de pêcheries certifiées durables
      …]voir Le Gouessant_Notre engagement pour une aquaculture durable
      Hélas, pour l’élevage des salmonidés, il n’y a pas d’autres solutions à notre connaissance que ces granulés.
      Pour d’autres types de poissons (moins exigeants et moins fragiles que les salmonidés), il est possible d’autoproduire leur nourriture mais c’est un sacré travail supplémentaire pour l’aquaponiste. J’espère que cela répond à votre question. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *