Les Différents Systèmes de Drainage des Bacs de Culture Avec Substrat

Pour les systèmes avec substrat, 3 différents systèmes de drainage des bacs de culture sont possibles…

Système simple Remplissage et Drainage/ Flux et Reflux

Système aquaponique avec système de drainage flux et reflux
C’est peut-être bien le meilleur système

L’avantage de ce système est que l’eau est automatiquement drainée complètement dans le bac de culture, ce qui offre une oxygénation maximale aux bactéries présentes dans le substrat et aux racines des plantes.

Système à débit continu:

C’est le même principe que la configuration précédente (Remplissage-Drainage), mais sans programmateur horaire et sans siphon-cloche!

Système aquaponique avec drainage simple

Le niveau de l’eau maximum est défini un peu plus bas dans le bac de culture qu’avec un système flux/reflux, et cela pour permettre au racines d’avoir de l’oxygène.

Dans ce cas d’un système sans siphon, le niveau de l’eau ne bouge pas, la pompe fonctionne en continu, et l’eau s’écoulera en permanence dans un tuyau placé à la hauteur définie sur le trou d’évacuation…

Ce système peut fonctionner mais risque de provoquer des problèmes de pourritures ainsi qu’un manque d’oxygène au niveau des racines, avec des bacs de culture avec de trop grandes zones anaérobiques, ce qui n’est pas désirable.

Ce système à débit continu est donc à éviter autant que possible mais pas impossible! 🙂

Système de drainage avec programmateur:

On peut améliorer un système de drainage sans siphon simplement en utilisant un programmeur de prise électrique, de sorte que la pompe s’arrête et se remette en marche toutes les X minutes.

Ce système peut convenir, il est facile à mettre en place, mais comporte de nombreux risques. Les programmeurs ne sont pas toujours fiables. Et vous risquez d’user prématurément votre pompe avec des arrêts/allumages permanents.

Système CHOP ou NCUP

CHOP est le nom qui a été donné dans les pays anglosaxons pour désigner ce type de configuration…

CHOP = Constant Height One Pump = Niveau Constant Une Pompe
=> On pourrait l’appeler le système NCUP en français! 🙂

L’avantage de cette technique, comme son nom l’indique, c’est qu’elle permet d’avoir un niveau constant dans le bassin des poissons et cela en n’utilisant qu’une seule pompe qui elle, se situera alors dans un autre bassin, un bac réservoir (tampon).

Cette technique est utile pour augmenter le volume d’eau, elle permet aussi d’améliorer le confort des poissons (en empêchant que l’eau monte et descende sans cesse), et la pompe ne pompera pas les déchets des poissons.

Les Différents Systèmes de Drainage des Bacs de Culture Avec SubstratLe plus gros désavantage, c’est qu’il faut un réservoir d’eau supplémentaire, ce sera donc plus coûteux, mais il peut alors être aussi utilisé comme bassin de réserve, ou pour des alevins,  des écrevisses, d’autres poissons ou pour faire de la culture de lentilles d’eau, par exemple, surtout si on veut maximiser l’utilisation de l’espace et du volume d’eau disponibles.

Cette installation demande aussi un peu plus de surface, et il faut que le bassin des poissons soit surélevé: soit en hauteur, soit plus haut en taille par rapport à l’endroit où l’eau doit s’écouler.

Il y a encore plusieurs variantes possibles pour ces différents systèmes de drainage et configurations de systèmes aquaponiques, vous découvrirez tous les petits détails dans nos formations.

Vous pouvez d’ailleurs vous y inscrire gratuitement pour le moment, dans le formulaire ci-dessous:

Où Pouvons-Nous Vous Envoyer Votre Série de Leçons Sur L’Aquaponie Gratuitement?

Vos données resteront confidentielles, vous ne recevrez aucun spam et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

 

A propos Eric

Un des fondateurs de l'ASBL Perma Locale, permaculteur passionné par toutes les techniques innovantes pour améliorer le quotidien de l'Homme avec moins d'énergies pour de meilleurs résultats, tout en respectant l'Homme, tous les êtres vivants et la planète, parce que tous ensemble, nous ne faisons qu'Un!

16 réflexions au sujet de « Les Différents Systèmes de Drainage des Bacs de Culture Avec Substrat »

  1. Très intéressant ! Merci mille fois. Je n’y connais rien dans la culture de légumes et de fruits (pour l’instant), mais l’oxygénation du bac avec substrat semble vraiment le top.

    J’ai fait un premier test de siphon auto avec des tubes du magasin de bricolage après avoir vu deux vidéos en anglais sur le sujet, et ça marche ! Trop cool. Je vais tester plus tard avec différentes tailles et configuration, mais le résultat est déjà bon, ça s’écoule vite. Pour le moment j’en suis au tout début 😉

    Je vais tenter un système avec CHOP, mais j’avais une petite question concernant la profondeur du bac de plante. Est-ce que 20 cm de substrat est suffisant ?

    À bientôt,

    Piero

    1. Salut Piero, Félicitations! Moi je préfère des bacs de culture un peu plus profonds, plutôt à partir de 25-30cm de profondeur pour que les racines aient un peu plus de place, sachant qu’il y a toujours un fond d’eau restant dans le bac.

      1. Alors, je suis toujours en phase test. J’ai deux petits bacs de 35L pour mes essais. Il se remplit et se vide en 3min30. La pompe est assez faible, le siphon auto ne s’enclanché pas au début. Je ne peux pas remonter l’eau au dessus de 1m70 avec cette pompe. C’est trop faible pour essayer avec la technique CHOP.

        Les billes d’argile ont tendance à floter lorsque le bac se rempli. J’y ai mis de la salade, ciboulette et basilic acheté en jardinerie. Comme ça bouge, je me demande comment les racines peuvent se fixer dans ces billes ?

        Quels seraient les avantages et inconvéniants d’un bac avec des cailloux ou des billes d’argile ?

        Faut il laisser le système fonctionner en continue jours et nuits ? Il n’y a pas trop d’eau pour certaines plantes ? Je demande parce qu’une vendeuse m’a dit que l’hydroponie ne convenait qu’à certaines plantes seulement. Je reste septique.

        Merci pour tes précieux conseils ! Je vais faire une petite video ; -)

        1. Bonjour Piero,

          Les billes flottent parfois un peu les premiers jours mais cela ne durera pas.
          Je réponds à ta question dans la newsletter, tu devrais recevoir bientôt le sujet du « Remplissage d’un Bac de Culture: Graviers & Billes d’argex ». Il y a des avantages et des inconvénients à chaque substrat.

          Si ça pose un souci, on peut couper la pompe la nuit, mais alors prévoir un petit trou dans le siphon pour que l’eau puisse d’écouler lentement, comme cela, les racines des plantes ne seront pas asphyxiées si tu coupes la pompe.

          Si tes lits de culture sont bien drainés (avec siphons automatiques), tu pourras cultiver tout ce que tu veux avec l’aquaponie, excepté certains légumes comme les racines (carottes, betteraves, navets, etc). Et c’est vrai que dans des systèmes où les racines sont continuellement dans l’eau avec peu d’oxygène (juste un débordement du trop plein d’eau en continu par ex.), les différents types de cultures possibles seront alors limités, plutôt alors uniquement des salades, feuilles vertes, etc…

          Envoie-moi ta vidéo, oui, super idée!

  2. Salut,

    Comme convenu, voilà une petite vidéo de l’installation :
    http://www.dailymotion.com/video/x1xhti7_aquaponie-test-siphon-auto_people

    Le système tourne plutôt bien. J’ai une pompe de 45w maintenant qui fonctionne peut-être à 50%. J’ai trouvé un bon équilibre dans le débit d’arrivée d’eau entre les deux bacs pour que les siphons s’enclanchent et stoppent comme il faut. Pour les tuyaux, c’est du standard chez nous (FR). J’ai pas trouvé de 20mm, donc j’ai une colonne de 32 avec un adaptateur de 50 et un petit morceau de 50 en plus pour prolonger (ça fonctionne mieux chez moi.) Par dessus, c’est un tube de 80 avec une douille et un bouchon, le tout dans un tube de 100 pour retenir les billes, avec des ouvertures verticales pour que l’eau passe largement. En revanche, je n’ai pas trouvé de robinet en 32, donc je peux difficilement ajuster l’arrivée d’eau, au besoin, dans les bacs respectifs (si je veux en mettre d’autre en chapelet.)

    En regardant des vidéos de système CHOP, il me semble que certaines installations vont pomper l’eau dans le « bac tampon » contenant l’unique pompe pour livrer l’eau à la fois dans le bassin des poissons et dans les bacs de plantes. Ce qui est probablement plus facile à gérer en terme de débit d’arrivée, si on a un robinet pour ajuster. Le niveau en surplus du bac des poissons s’écoulant dans le bac tampon plutôt que directement dans les bacs de plantes… Dans cette vidéos, il y a également un baril de filtration complémentaire.

    http://youtu.be/IyxZ9SzMfJw

    Bon, maintenant j’espère que ça va commande à pousser en attendant les poissons pour plus tard !

    A+
    piero

    1. Merci pour ce partage Piero, beau petit système! Et en effet, ce n’est pas toujours facile de trouver les pièces au départ… Il faut chercher des spécialistes de matières plastiques, et/ou magasins de matériel de plomberie et sanitaires (canalisations et conduites d’eau potable, etc.).

      1. No problemo Eric ! Merci à toi.
        En parlant de partage, je suis tombé sur ça par hasard (?) en recherchant plus d’info sur l’aquaponie. Je pense que c’est aussi dans ta sphère d’intérêts si tu en as eu écho…

        http://youtu.be/VFVRhfm0pSI

        1. Merci Piero, oui, je viens de découvrir, maintenant il faut le tester. C’est encourageant! On va finalement peut-être pouvoir faire du tilapia avec l’effet Dumas! 😉

  3. Bonjour Eric,

    D’abord merci pour ton site et pour toutes tes infos.

    J’envisage d’installer un système CHOP sous serre, et j’en suis au stade de la conception. Mais je bute sur les dimensions respectives de mes différents bacs.

    Si j’ai un bassin à poissons de 1000l par exemple, quel devra être le volume de mon bassin-tampon? Et dois-je prévoir un volume de substrat en fonction du volume total d’eau, ou juste en fonction du volume du bassin à poissons?

    Merci d’avance pour ta réponse,
    à bientôt,
    François.

  4. Bonjour

    Je suis des tropiques et j’ai une question – j’habite a cote d’un petit ruisseau ou meme une mare qui peu s’assecher un peu en temps de secheresse – des crevettes d’eau douce et des poissons y vivent. L’eau est courante, est ce que le systeme d’aquaponie pourrait marcher sur le ruisselet?

    1. Bonjour Michele, non, l’aquaponie fonctionnera bien uniquement en circuit fermé, mais vous pourriez exploiter différemment cette ressource avec un étang ou petit lac qui serait traversé par le ruisseau (juste une idée, pas toujours réalisable, il faut des autorisations pour ce genre de choses)…
      Et pour notre circuit fermé, il ne serait peut-être pas vraiment idéal d’utiliser l’eau de la rivière si elle contient des polluants, ou des maladies qui pourraient s’installer dans le système fermé…

  5. Bonjour et merci beaucoup de nous fournir gratuitement des infos intéressantes.

    J’ai une question: combien de temps l’eau doit rester dans le bac de culture? ( si elle sort aussi rapidement qu’elle entre, est -elle propre pour les poissons?)

    (Avez-vous un article qui parle de fréquence de remplissage et drainage, le débit au remplissage, le débit du drainage…?)

    1. Merci Al pour votre commentaire…Oui, il faut juste que l’eau traverse le substrat (=support des bactéries oxygénées) pour qu’elle soit améliorée/filtrée. En général, on doit faire en sorte que le mouvement de l’eau soit permanent dans les bacs, il ne faut pas que l’eau stagne et donc crée des zones anaérobiques. En moyenne, on dit qu’il faut environ 4 marées par heure dans le susbtrat…
      Nous parlons en détails des siphons et des marées dans notre ebook « Tous Les Secrets des Siphons » disponible dans la formation en ligne

  6. Je suis en train de construire mon système avec les 3 types de culture NFT, DWC et substrat. J’ai construit un biofiltre qui fait 5 m3 car j’élève des rompais dans 4 bassins de 3m3 et je me pose la question suivante : est-ce que je peux envoyer dans ma culture sur substrat l’eau de mon biofiltre comme je vais le faire pour le DWC et le NFT ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *