Quels tuyaux et raccords pour un système aquaponique?

C’est une question récurrente:
« Quels tuyaux et raccords pour un système aquaponique? »

Voici notre réponse …

Si vous tombez sur cette page, il y a de fortes chances que vous ayez suivi notre newsletter …

Vous savez donc maintenant qu’il est préférable de bien choisir le plastique qui sera utilisé pour les cuves et bassins de votre système aquaponique, mais la même règle devra s’appliquer pour tous les tuyaux et raccords que vous devrez utiliser et qui seront en contact avec l’eau de notre mini éco-système.

Je vous montre dans cette vidéo ci-dessous les tuyaux que nous utilisons et qui sont généralement utilisés pour de l’eau potable qui doit le rester.

La vidéo peut prendre quelques secondes voire une minute avant de s’enclencher, un peu de patience, elle va démarrer … 🙂

Ce sont donc des pièces que vous devrez parfois un peu chercher, mais cela en vaut la peine, pour être certain de ne pas polluer votre système.

Vous veillerez bien aussi à n’utiliser que des tuyaux opaques pour éviter au maximum le développement des algues.

Vous trouverez encore plus d’infos détaillées dans notre formation en ligne, ou lors de nos stages, pour savoir comment raccorder ces pièces sans fuites, et sans polluer votre système.

Si vous avez encore des questions à propos des tuyaux et autres accessoires pour les canalisations de votre aquaponie, n’hésitez pas à les poster dans les commentaires, nous sommes là pour y répondre…

18 réflexions au sujet de « Quels tuyaux et raccords pour un système aquaponique? »

  1. Salut Éric,
    merci pour le travail que vous faites, le plus de monde qui s’y mettent, le mieux ce sera ….

    lorsque nous avons monter le systeme, on a utilisé une toile epdm pour le bassin de poisson, c’est la toile qui est utilisée pour les bassins extérieur de poissons je sais qu’elle est sans danger…mais pour les bacs de culture, on a récupérer une toile de piscine usagée qu’on a retailler…écologique et économique…mais penses-tu qu’il pourrait y avoir un probleme d’intoxication ?

    Une autre info importante que tu pourrais transmettre: au niveau de la pompe, il est important d’en choisir une excipres pour les poissons( style pour aquarium ou pour bassin d’eau de jardins) et non pas une pompe a eau autre ,car elles peuvent contenir des graisses lubrifiantes suffisament toxiques….

    merci encore et bonne journée !

    Valérie
    St-André-Avellin, Québec….

    1. Bonjour Valérie,

      Merci pour tes remarques. Cette question sur la nocivité des matériaux et substances est très complexe, elle pourrait faire l’objet de nombreux articles. Le réflex de se poser cette question est sain, surtout si on applique le principe de précaution. Il n’y a pas de limite à la réflexion: un composant sain à utiliser, pourrait ne pas l’être durant sa phase de fabrication ou à l’état de déchet résiduel. D’un autre côté, et pour de multiples raisons, on ne sait pas tout au sujet de ce qui est nocif ou non.
      Il faut donc sans doute pouvoir également relativiser. C’est à chacun de faire avec ses convictions mais également avec ses possibilités. Comme dernière remarque à ta réponse, lorsque l’on parle de circuit presque fermé, dans le presque, il y a entre autre le remplacement régulier d’une partie de l’eau du système par de l’eau saine. Ceci doit nous permettre également de limiter les risques.
      Au plaisir!

  2. « Les dangers du PVC ne sont plus à démontrer, mais il faudrait que tous les pays prennent des mesures radicales car ils ne sont pas tous égaux face à la réglementation de ce plastique. Par exemple, le PVC est interdit en Suède, fortement réglementé en Allemagne (interdit à Berlin), en Autriche et au Danemark. Mais en France son utilisation est entièrement libre. Heureusement, des fabricants ont pris les dangers du PVC au sérieux et ils ont agit en conséquence, comme « Nike » qui a décidé d’éliminer le PVC de ses chaussures et de ses bureaux de son siège social, ou encore le fabriquant « Lego » qui supprime depuis 1986 le PVC de tous ses jouets. Il serait temps d’appliquer une politique saine concernant les différents produits de notre environnement. Cette politique consisterait à estimer les avantages et les inconvénients d’un produit par rapport à la pollution qu’il pourra causer au cours de son cycle de vie ou lors de son élimination ou recyclage !  »
    Extrait de la page : http://www.maisondesservices.com/habitation/page68.html

    D’autre part certaines entreprises, comme Alcatel, ont arrêté l’utilisation du PVC dans leurs fabrications depuis plusieurs années…

    A bon entendeur 😉

    1. Bonjour Permaphil,

      Merci pour cette remarque pertinente à propos du PVC. Nous préconisons l’utilisation du Polyéthylène (PE) destiné à l’eau potable. Concernant le PVC, il existe une variante appelée PVC pression ou PVC U. L’aspect est différent du PVC traditionnel, il est souvent fort lisse, brillant et plus foncé (gris anthracite voir quasi noir). Ce PVC pression, destiné à l’eau potable, aurait une finition qui ne dégagerait pas de substances nocives. J’ai lu que ce serait un traitement de surface qui limiterait l’échange avec l’eau. Ce serait également certains plastifiants qui seraient à la base de la nocivité du PVC traditionnel. Personnellement je reste intéressé d’en savoir plus à ce sujet car je n’ai pas trouvé beaucoup d’explications!
      Au plaisir!

      1. j allais faire la remarque sur le nocif pvc , pour mon puits canadien j ai utiliser du plyetylene en gaine fourreau genolaine terrassement , l interieur et lisse meme si l extérieur annelé

  3. Bonjour Eric et les autres,
    Je souhaite connaître le coût de l’installation entière : bassin + tuyauterie + pompes et si possible les fournisseurs. En effet, je suis entrain de lancer une mutualisation collective financière pour lancer l’expérimentation dans le cadre pédagogique de l’Economie Sociale et Solidaire Ariège, via le thème de l’auto-gestion.
    Merci d’avance pour votre aide.

    1. Je réponds à cette question dans la newsletter à laquelle vous êtes inscrit je crois, vous devriez avoir reçu ces explications dans un précédent email: réponses, quelques centaines d’euros, suivant la dimension de votre installation bien sûr!

      Concernant les fournisseurs, pour les bassins à partir de cuves IBC, il faut chercher en local.
      Tuyauteries: magasins spécialisés sanitaires, bricolage, spécialiste des matériaux plastiques…
      Pour la pompe, nous n’avons pas encore déterminé une pompe idéale ou un fournisseur en particulier, sur Internet tu trouveras.
      Ici le lien d’une pompe simple et relativement économique que j’ai déjà achetée 2 fois et qui fonctionnent toujours très bien depuis…Elle est bien pour des systèmes de 600 à 1000L d’eau…d’autres facteurs doivent être pris en compte pour le dimensionnement de la pompe, comme aussi la hauteur à remonter pour l’eau, etc, vous pourrez bientôt découvrir cela en détails dans notre dossier…

      Bonne suite pour ton projet! 🙂

  4. Bonjour a tous,

    Je débute en aquaponie, j’ai acheté une cuve IBC, qui est prête. Je cherche des infos sur le siphon. Pouvez vous me fournir quelques renseignements ?

    Merci a tous

    1. j’ai réussi a faire des auto siphon avec des tubes évacuation de 50 mm et un tube intérieur de 20 mm type tube iro d’électricien il faut trouver des traversées de parois il y a un fournisseur en franche comté si sa t’intéresse je te renverrai l’adresse

  5. merci pour votre travail ,j’ai trouve une cuve ibc chez casto l’an dernier pour un peu plus de 120 euros elle était en promotion je cherche des petits black Bass
    quelqu’un a-t-il une idée pour en avoir une vingtaine mais pas plus?

    1. Salut Bousquet,
      Pour les cuves IBC, ne les achète pas à 120 euros, c’est trop cher.
      Je viens d’en acheter 3 de 1 000 litres à 50 euros chacune.
      Il y en a plein sur le bon coin et beaucoup de société en commandent. Elles sont ensuite perdues, comme cette entreprise à côté de chez moi qui commande 10 000 litres de lait (soit 10 cuves) par jour pour faire des yaourts.

  6. Bonjour,

    Je voudrais faire un mur végétal dans une réception d’hôtel avec un système aquaponique. Dans cette réception, il y a une sorte de massif de plantes qui serait remplacé par un bac de 400 l avec des poissons. Le mur végétal serait au dessus de ce bac, contre le mur. Attention, l’objectif est plus esthétique et pédagogique qu’alimentaire .J’ai plusieurs questions :

    Dans l’absolu je souhaite mettre des poissons de rivières et des écrevisses. J’ai bien compris qu’il faut mettre des petits poissons type carpeau, goujon, etc car 400 l est un trop petit volume pour des sandres, carpes, brochets etc. On m’explique que je dois mettre un filtre pour filtrer les déjections de poissons de l’eau en direction des plantes : qu’en pensez-vous ? Ces poissons de rivière émettent beaucoup de déjections m’a-t-on dit et l’eau ne permettrait plus de voir les poissons sur environ 40 cm de profondeur : Est-ce vrai ? Par ailleurs, nous prévoyons de mettre un liner pour l’étanchéité : ce revêtement est-il à l’épreuve des pinces des écrevisses car j’imagine mal 400 l d’eau sur la moquette de la réception ?

    Le mur devrait faire 3,2 m² : on me dit de mettre de la sphaigne mais il me semble que l’objectif de filtration de l’eau ne sera pas atteint car compte tenu de la rétention d’eau de la sphaigne, il ne faut arroser que 10 à 20 min par jour ! J’ai eu l’impression que les billes d’argiles seraient plus pertinentes. Plus important, quelles sont les plantes comestibles les plus foisonnantes en volume pour que cela soit joli ? Pour l’instant, je sais que je mettrai des plantes aromatiques mais c’est tout et je ne pense pas que cela soit intéressant pour couvrir 3,2 m².

    En tout cas, merci pour tout le travail accompli et que je suis de près car j’ai d’autres projets si celui-ci fonctionne !

    1. Bonjour Ciarka,
      Oui dans ton cas, incorporer un ou 2 filtres sera très utile pour clarifier l’eau et retirer les déchets solides au maximum pour ne pas venir encrasser le système.
      J’ai déjà vu un élevage d’écrevisses avec de l’EPDM et elles ne le déchiraient pas.
      Pour le substrat, peut-être que pour plus de facilité, ce serait intéressant de se pencher vers les solutions de mousses synthéthiques à base de PE recyclé.

      Pour un système intérieur sous lampes, c’est préférable de rester avec des légumes verts, feuilles vertes et aromatiques. L’aloé vera fonctionne aussi très bien et est très simple d’entretien par exemple.
      J’espère que cela répond un peu à tes questions. 🙂

  7. Robert j esperimente le systeme gratos avec des bouteilles d eaux minerale bout a bout a l horisontale attacher sur une grille de 1,50m larg 2m de haut 20 plans par ligne 10 cm 2 m; 20 lignes de bouteilles 400 plans par grille ; multiplie par 10 ou 20 grilles 4000 p; 8000 plans gain de place dan s une serre tunel 14 m de long

    1. Bonsoir Joelle, l’idéal est d’éviter la colle, mais il en faut quand même un tout petit peu, là où la pression est la plus forte.
      Mais il y a moyen de réduire son utilisation au maximum et d’éviter d’avoir un montage fixe que vous ne pourriez jamais démonter (pour les nettoyages de la pompe par exemple).
      Et grâce à votre récente commande de la pompe sur notre boutique d’une pompe, vous avez reçu un extrait de notre formation avec une explication à ce sujet… Cela a-t-il répondu à votre question?

  8. Bonjour

    Je me présente, je me nome Mamitiana RAKOTOZAFY , je vis sur la côte Est de Madagascar, je débute en aquaponie, je e les possibilités sur les tuyau à utiliser, et il n’y a pas grand voix dans notre petite ville, sur le marché il n’y a que les PVC, je ne suis pas spécialiste mais je vais faires quelques observations d’après Les informations de ce vidéo.

    Et merci de ce que vous faites!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *