Archives du mot-clé application de l’aquaponie

L’aquaponie, une réelle solution d’avenir

L’aquaponie, c’est une réelle solution d’avenir, et même un remède contre la crise!

C’est ce que dit Agnès Joly, ingénieur agro-alimentaire, dans cette vidéo.

Nous avons en effet pris un peu de retard dans l’aquaponie ici en Europe et en francophonie en général, mais c’est pour cela que nous sommes là, moi ici en train de vous préparer les meilleurs outils pour apprendre et expérimenter l’aquaponie, et vous qui me lisez et qui vous intéressez au sujet de plus près…

Faire de l’aquaponie prend tout son sens rien que pour nous assurer notre sécurité alimentaire… et pouvoir produire des produits sains, locaux et frais!

Production locale avec l'aquaponieActuellement, comme le souligne cette personne interviewée, si, pour une raison ou une autre, un arrêt  de l’approvisionnement des villes en nourriture était bloqué, nous avons entre 3 et 4 jours, et puis il n’y aura plus rien!

C’est aussi une des raisons qui me fait penser qu’il est temps que nous pensions tous à auto-produire un maximum de notre nourriture localement, lorsque c’est possible.

Tout est importé actuellement, environ 7 poissons sur 10! Et la majorité de nos fruits et légumes également!

Si nous n’opérons pas certains changements radicaux dans notre façon de combler nos besoins alimentaires, manger risque de devenir toujours plus cher, et manger sain pourrait même devenir hors de prix pour la plupart!

Que voulons-nous? Je vous le demande…

Si vous n’avez pas de terres pour cultiver, mais quand même un peu d’espace, il y a des solutions…

L’aquaponie permet de produire plus, plus facilement et sur des surfaces non cultivables…
Cependant, dans les contrées froides, une serre sera souvent indispensable pour une meilleure production, des préparations, réflexions et une certaine mise en place seront donc nécessaires…

Etes-vous prêt(e) pour opérer ce changement près de chez vous? Dites-le dans les commentaires!

Envie de découvrir l’aquaponie? Abonnez-vous à notre newsletter gratuite ici.

L’aquaponie, un « jouet » utile pour se reconnecter à la nature!

Depuis maintenant plusieurs générations, nous avons pris l’habitude d’aller chercher notre nourriture au magasin.Le supermarché, notre survie!

Avant, c’était l’épicerie du coin, puis maintenant, les supermarchés sont généralisés, mondialement…

Depuis plusieurs dizaines d’années, toute notre alimentation a été adaptée pour qu’elle puisse générer toujours plus de profits aux entreprises avec le moins de travail possible. C’est la loi du « marché »! me direz-vous…

Nous avons donc perdu énormément…

Que ce soit en qualité, mais aussi en variété… ne fut-ce que la variété de fruits et de légumes actuellement disponibles… beaucoup ne correspondaient pas aux critères de la commercialisation!Fruits standardisés

Nous sommes donc passés de 3600 fruits anciennement cultivés en Europe à seulement 40, si mes souvenirs sont bons, cette info me vient d’une conférence du micro-biologiste Claude Bourguignon!

Les légumes et fruits vendus dans le commerce font la plupart du temps des milliers de kilomètres avant d’arriver dans votre panier!

Et finalement, de génération en génération, nous nous sommes coupés toujours un peu plus de notre inter-relation avec la nature et les végétaux.

Les plantes ont pourtant toujours été notre source principale pour combler nos besoins matériels, que ce soit pour nous nourrir, nous soigner, nous habiller, ou construire notre habitat.

Mais depuis l’arrivée de la sacro-sainte chimie pétrolifère, soudain, les hommes auraient perdu toute capacité à s’en sortir seuls avec la nature! C’est fou, non?Un crash est possible!

Imaginez qu’il y ait une subite pénurie de pétrole, même provisoire. Ou une coupure d’électricité générale…

Nous avons 3 jours pour trouver une solution, sinon nous n’aurons plus rien à manger…les magasins seront vides!

Il est peut-être temps de commencer à cultiver autour de chez nous!

Si nous comparons avec l’époque de nos grands-parents et arrière grands parents, nous n’avons pas vraiment évolué à ce niveau-là, plutôt le contraire. Nous n’avons plus aucune capacité d’autonomie.

Plus aucune résilience. Mais il n’est pas trop tard…

En plus d’être devenus, pour la plupart d’entre nous, incapables de nous en sortir seul sans un supermarché à proximité, nous avons peut-être aussi fini par perdre l’essentiel, enfermés dans nos murs de bétons…

Nous avons perdu notre lien avec la nature.Connexion infinie avec la nature

Mais nous pouvons le re-créer et surtout finir par transmettre aux générations futures ce respect fondamental et cette connexion intrinsèque que nous avons tous avec la nature, qu’on le croit ou non.

Jardiner et s’occuper de plantes, prendre soin d’animaux, tout cela contribue à prendre contact avec la  nature, pour toucher la vraie vie, sans les pensées et les mots.

Et cela a été maintenant maintes fois prouvé « scientifiquement » que ce contact avec la nature est bénéfique et aide même les gens à retrouver la santé et la bonne humeur!

L’aquaponie est vraiment un excellent moyen pour reprendre contact avec la nature tout Personnes reliées au végétalen s’amusant, que ce soit pour des très jeunes ou des très vieux, ou même des personnes à mobilité réduite, entretenir un jardin aquaponique peut vite devenir une activité extrêmement agréable et même ressourçante pour les personnes qui s’en occupent la plupart du temps.

Après avoir passé quelques minutes dans une serre remplie de plantes en pleine croissance, avec ce petit bruit de fontaine, c’est toute une ambiance relaxante et apaisante, pour se détendre et en même temps, produire une nourriture excellente qui permettra de reste en très bonne santé sur le long terme!

Et au point de vue de votre capacité à vous nourrir en cas de pénuries d’énergies ou Economies possibles avec l'aquaponied’approvisionnement, si votre système aquaponique est autonome au niveau de son petit besoin en électricité, alors, vous n’aurez vraiment plus rien à craindre.

L’aquaponie offre donc de très nombreux avantages directs et indirects, c’est une source de bien-être pour certains, une activité ludique unique, mais aussi un moyen de faire de grosses économies et d’être plus résilient…

Mais alors combien de légumes pourriez-vous envisager de récolter avec un système aquaponique bien mené?

C’est ce dont nous parlerons dans le prochain article très prochainement.

 

L’aquaponie en petits formats

L’aquaponie en petits formats, est-ce vraiment possible?
C’est ce que nous allons voir dans cet article.

C’est une question qui nous a été posée plusieurs fois, alors prenons le temps d’en parler un peu, vu que ce sujet en interpelle quelques-uns parmi vous, chers lectrices/lecteurs. 🙂

Beaucoup imaginent un petit système dans la maison

En effet, un modèle de système aquaponique réduit pourrait peut-être sembler sympa au premier abord, pour mettre dans sa cuisine avec un aquarium par exemple…SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il suffirait alors de tendre le bras pour cueillir herbes et aromatiques pour assaisonner nos petits plats.

Mais hélas, pour maintenir l’équilibre d’un mini-système aquaponique, cela peut devenir très difficile…surtout pour cela soit rentable et vraiment efficace…

Les inconvénients d’un mini-système aquaponique:

Il y a plusieurs inconvénients majeurs pour arriver à créer et maintenir l’équilibre d’un système aquaponique de petite taille à l’intérieur…

Manque de lumière pour l’aquaponie à l’intérieur:

A l’intérieur d’une pièce de maison, à moins d’avoir de grandes baies vitrées, une ouverture dans le toit, ou une véranda, le premier risque est de manquer de lumière.

Souvent, avec seulement une fenêtre, les plantes ne poussent pas harmonieusement, elles filent et tendent à pousser vers la source de lumière, ce qui n’est pas idéal…

Il est bien entendu toujours possible d’ajouter une lumière artificielle, mais cela en vaut-il bien la peine et surtout le coût pour seulement quelques herbes…

C’est à évaluer en fonction de vos besoins, mais j’aurai donc tendance à toujours conseiller une surface de culture assez grande pour que cela en vaille le coût.

Difficile de doser un mini-système aquaponique

Un système aquaponique miniature va demander des dosages encore plus minutieux qu’avec un système de 500L par exemple.

Pour maintenir l’équilibre, et offrir aux plantes tout ce dont elles ont besoin, il est nécessaire d’ajouter différentes substances naturelles bien précises de temps à autre, et il faut pouvoir les doser.

Si on ajoute trop de l’une ou d’une autre, les poissons risquent de ne pas apprécier, de tomber malades et même de mourir.

Je n’ai donc pas dit que c’était impossible d’avoir un mini-système aquaponique dans votre salon ou votre cuisine, mais vous devrez alors être très minutieux dans les dosages, avec des micro-dosettes, et il ne faudra pas vous tromper!

Les aquariophiles pourraient donc très bien remplacer leurs filtres d’aquariums par des bio-filtres avec du substrat et des plantes, car ils sont déjà habitués à travailler avec des dosages infimes.

Seulement des petits poissons dans un mini-système

C’est logique, dans un petit aquarium, vous ne pourrez pas mettre beaucoup de poissons, ni de trop gros poissons.

Ce sera donc quasiment impossible de produire du poisson comestible pour nous, cela dépend de la taille de l’aquarium.

Un petit système d’aquaponie est peu productif

Même au niveau de la production végétale, vous serez toujours limité par les petites surfaces proportionnelles au volume d’eau de votre mini-bassin.
Vous pourrez alors en effet produire une ou 2 salades et des herbes aromatiques, mais vous ne pourrez pas compter sur cette production pour vous alimenter complètement.

Autant de travail que pour un grand système

Un autre point à prendre en compte, c’est que vous aurez quasiment autant de travail d’entretien pour un petit système que pour un grand.
Cela ne prend pas beaucoup de temps, mais quand même un petit peu tous les jours, 5 minutes maximum, pour donner à manger aux poissons (même si cela peut être automatisé), pour vérifier si tout fonctionne bien, pour nettoyer un filtre ou l’autre, pour les tests de l’eau, pour les compléments etc…

Quand je dis que l’aquaponie, c’est simple, c’est vrai; car si on compare avec du jardinage traditionnel, il n’y a pas photo…
Mais c’est quand même une liste de petites choses à ne pas oublier pour maintenir un équilibre et cela demande un petit investissement personnel.

Mais alors, qu’entend-on par « petit format » aquaponique?

A partir de combien de litres serait-il considéré comme petit?
Il n’y a pas vraiment de limites définies, mais plus le système sera grand, plus il sera stable.

Une petite erreur dans un grand système ne causera pas toujours de grands problèmes à tous les coups, mais une toute petite erreur dans un plus petit système causera toujours des dégâts dramatiques!

C’est donc déjà beaucoup plus simple et moins risqué d’entretenir un système de 300L qu’un mini-écosystème de 20L! Mais un système de 3000L sera encore plus stable qu’un système de 1000L d’eau.

Petits systèmes aquaponiques à construire chez vous

Vous pouvez imiter notre exemple qui vous démontre comment transformer un aquarium avec l’aquaponie pour peu d’investissements.

Mais nous avons aussi fait la connaissance d’un excellent projet associatif qui tente aussi de rendre accessible au plus grand nombre l’aquaponie.

Et David Verlinden, l’initiateur de ce projet AQUAPONIA ASBL, a mis au point un petit BIBAsystème que tout le monde peut construire lui-même chez soi avec une majeure partie de matériaux recyclés, donc très économique au final.

Si vous êtes intéressé(e), je vous invite à aller voir tout de suite de quoi il s’agit sur cette page: Système BIBA

Je vous invite aussi à soutenir ce projet avec un don, surtout si vous utilisez ce dossier, sachant qu’en finançant des projets qui vous rendent un réel service, cela pourra certainement leur permettre d’offrir encore plus de meilleurs services, pour être en mesure d’aider encore plus de personnes à améliorer leur quotidien.

Conclusion

C’est à vous de voir!

C’est donc tout à fait possible de mettre en place un système aquaponique miniature, mais ce n’est justement pas par ce modèle qu’un débutant en aquaponie devrait commencer, ce serait dangereux pour les poissons!

Cela dépend aussi de vos besoins.

Si vous ne désirez absolument pas produire vos légumes, mais que vous voulez juste avoir quelques herbes fraîches tous les jours chez vous, alors un petit système pourrait très bien vous convenir, mais avec tous les risques cités plus hauts.

Si vous désirez rapidement réduire votre ticket de caisse à la sortie du magasin chaque semaine, je vous conseille vivement d’envisager un système beaucoup plus grand qu’un simple aquarium!

Il faut compter un minimum de 3 à 6m2 de surfaces cultivables pour nourrir une personne toute l’année en légumes (selon la quantité de végétaux consommés par cette personne), et avec quelques fruits.
C’est logique, il faudrait encore beaucoup plus s’il s’agissait d’un potager en pleine terre!

Pour ceux qui veulent démarrer une production pour se nourrir, je conseille alors de démarrer un projet petit à petit, et le prévoir de manière à pouvoir l’agrandir dès que vous aurez vécu votre premier saison d’expériences aquaponiques.

Il vaut donc mieux ne pas commencer trop grand tout de suite non plus. Vous ferez certainement des erreurs au début, certainement beaucoup moins si vous avez un bon guide…

Juste une dernière idée avant de finir…
Vous pouvez aussi utiliser du thé de lombricompost pour remplacer la fertilisation par les poissons, surtout au début de l’installation du système, cela pourrait être une solution pour ne pas sacrifier la vie de pauvres petits poissons innocents.

J’espère donc avoir répondu à toutes les questions à propos des petits formats aquaponiques.

C’est donc un peu plus délicat mais pas impossible.
A vos risques et périls…

Utilisez les commentaires pour poser vos questions ou partager avec nous vos remarques!

Si vous n’êtes pas encore abonné(e) pour recevoir toutes les leçons de notre newsletter éducative, déposez vos infos dans le formulaire ci-dessous!

Où Pouvons-Nous Vous Envoyer Votre Série de Leçons Sur L’Aquaponie Gratuitement?

Vos données resteront confidentielles, vous ne recevrez aucun spam et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Ce Qu’il Faut Pour Démarrer Un Système d’Aquaponie

Description d’un système d’aquaponie de base en passant rapidement en revue les principales étapes de la mise en route.

Les débutants commencent souvent comme ceci:

– 1 bassin pour les poissons
1 ou 2 bacs de cultures pour les plantes

Pour savoir exactement comment monter votre premier système, un cours gratuit sur plusieurs semaines peut vous être envoyé  en déposant vos infos ci-dessous:

Où Pouvons-Nous Vous Envoyer Votre Série de Leçons Sur L’Aquaponie Gratuitement?

Vos données resteront confidentielles, vous ne recevrez aucun spam et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Dans ce cours offert gratuitement à nos abonnés, vous y apprendrez par exemple quel est le rapport idéal entre le volume de substrat nécessaire par rapport au volume d’eau dans votre système d’aquaponie…

Dans la vidéo ci-dessus, je vous montre une des configurations les plus simples et les plus efficaces pour commencer, c’est entre autres pour cela
que la plupart des débutants la choisissent pour démarrer.

  • Le bassin de poissons fait office de réservoir.
  • Les poissons font leurs déjections dans l’eau.
  • L’eau est pompée de ce bassin jusqu’au(x) bac(s) de culture.
  • L’eau est directement « filtrée » par le substrat et les bactéries qui s’y trouvent…
  • Les plantes utilisent les nutriments, et l’eau « purifiée » retourne alors dans le bassin des poissons grâce au système de drainage automatique (auto-siphon).

Pour mettre en place un tel système d’aquaponie, vous devrez juste assembler les pièces ensemble:

  • Les bassins et bacs de culture
  • Les tuyaux
  • La pompe
  • Un oxygénateur à bulles
  • Installer le substrat
  • et il ne vous restera plus qu’à planter et laisser s’établir le cycle de l’azote avec ses bactéries…

Plus d’explications à propos de ce cycle de l’azote sur ce site et la newsletter bientôt, ainsi que toutes les infos dont vous avez bien entendu besoin pour savoir comment monter votre premier système efficace!

D’autres configurations seront détaillées également, comme la configuration du système CHOP ou NCUP  expliquée ici.

Mais cette première configuration comme expliquée dans la vidéo, est idéale pour débuter, avec 1, 2, ou 3 bacs de cultures pour faire vos premières expériences, et parfaitement comprendre comment maintenir la magie de cet équilibre aquaponique…

En suivant nos conseils, vous éviterez de nombreuses erreurs de débutants, ce qui risque de vous arriver si vous n’avez pas conscience de tout ce que vous devez savoir pour réussir!
Vous risquez même parfois de grosses pertes, et c’est toujours très triste de voir mourir bêtement ses poissons!

Des infos encore plus précises sont offertes à nos abonnés, n’oubliez pas de nous laisser vos coordonnées si vous êtes intéressé(e).

Ce qu’il faut aussi que vous sachiez pour démarrer un système d’aquaponie…

En attendant que j’aie écrit notre article à propos du cycle de l’azote, voici encore un peu plus d’infos pour les plus pressés d’entre vous, dans cette vidéo, je vous introduis le cycle de l’azote…

Un exemple concret d’aquaponie

DSC01172
Exemple concrèt de réalisation d’un système aquaponique.

Voici la première vidéo que j’ai pu réaliser de mon propre système déjà installé et fonctionnel. Il s’agit d’un prototype, qui a été conçu avec les moyens du bord à cette époque.

Un exemple concret d’aquaponie, comme vous pourriez déjà en commencer chez un chez vous, presque similaire. Vous pouvez même faire mieux, car vous allez profiter de nos expériences, essais et erreurs et grâce à cela, gagner beaucoup de temps et d’efficacité.

Avec l’aide que vous pourrez trouver ici sur Aquaponie-Pratique.com, vous aurez directement une longueur d’avance pour mettre en place votre premier système vraiment productif.

Si vous n’êtes pas encore abonné à notre newsletter, utilisez vite le formulaire d’adhésion sur cette page, vous serez régulièrement tenu au courant de nos nouveaux articles et vidéos.

Les bassins pour l’aquaponie

Dans la vidéo, vous pouvez voir que j’ai utilisé une de ces grandes cuves de 1m³ en polyéthylène (PE) que j’ai coupée en 2 morceaux. Il y a bien entendu d’autres configurations possibles.

Dans ma serre, l’espace est restreint, mais vous pouvez prévoir jusqu’à 3 ou 4 bacs de culture de plantes de 1m² (200-250L) pour chaque bassin de poisson de 1000L.

Au niveau esthétique par exemple aussi, il est possible de faire mieux…

Vous pouvez soit trouver des bassins en polyester armé fibre de verre (assez onéreux), ou des bassins en polyéthylène (PE) avec un look (forme, couleur, …) qui vous plaît (difficile à trouver), ou alors simplement des cuves IBC de 1000L neuves ou d’occasion, mais que vous pouvez alors décorer avec un style de natte de bambous/roseaux pour faire joli, ou encore une petite structure en bois.

La nourriture des poissons en aquaponie

Dans cette vidéo, vous me voyez aussi chasser les insectes et les vers 

Je vous rassure, ce n’est pas obligatoire. Il existe des granulés de qualité que vous pouvez simplement donner aux poissons tous les jours, il est même possible d’automatiser cela.

Et si vous êtes vraiment motivé(e), vous pourrez tout de même leur donner des vers de votre lombricompost, la nourriture vivante est bien entendu l’idéal pour nos poissons, c’est ce qu’ils préfèrent.

Mais vous pouvez aussi choisir des poissons herbivores (tanches, carpes …) qui seront beaucoup plus faciles à nourrir avec ce qui pousse dans votre jardin.

Les poissons en aquaponie

En aquaponie, nous ne pouvons élever que des poissons d’eau douce.

Quand on débute, on peut faire des erreurs. C’est pour cela que je conseille souvent de plutôt commencer par des poissons plus tolérants comme des carpes, ou des poissons rouges par exemple, ou simplement des petits carassins trouvés dans un étang, pourquoi pas.

Ensuite, une fois que vous serez bien rôdé, vous prendrez peut-être des poissons meilleurs à manger, comme dans la vidéo avec des truites.

Il est également possible d’élever des écrevisses. J’en ai une avec les truites. 🙂 Elle se cache en permanence mais la cohabitation est donc possible.

Pour les végétariens, soit vous gardez de magnifiques poissons rouges qui grandiront heureux, soit vous faites de l’élevage de carpes pour échanger avec des passionnés de poissons d’étangs.

Les applications de l’aquaponie maintenant et dans le futur

Dans cet article, nous allons survoler rapidement quelques idées d’applications de l’aquaponie.

aquaponie et agricultureD’ici quelques années, le développement de l’aquaponie est certain.
Il répond directement à de vrais besoins d’une nouvelle agriculture urbaine durable, tout en utilisant moins d’énergies pour plus de résultats.

Nous pourrions donc imaginer et concevoir des systèmes de cultures aquaponiques de type quasi industriels, totalement intégrés dans les villes, ou dans des lieux d’habitat communs, même si cela aurait un sérieux coût d’investissement de départ.

Le gros avantage de l’aquaponie, c’est que ça permet de produire des végétaux et des protéines, c’est donc un excellent outil pour lutter contre la faim, surtout dans les pays chauds, où l’eau et la nourriture se font rares!

En effet, un système aquaponique consomme 10% à 20% de l’eau habituellement nécessaire pour arroser la même surface en pleine terre!

Application de l’aquaponie: ça produit combien?

Pour avoir une sorte de référence approximative, voici une estimation de la production d’un système aquaponique:

1 kilo de nourriture pour poissons produit plus ou moins 50 kilos de légumes et 800g de poisson. (source NYTimes)

Les récoltes peuvent être jusqu’à 8 fois plus abondantes pour la même superficie de cultures en pleine terre, avec une fraction de l’eau habituellement nécessaire, tout en réduisant l’intensité du travail nécessaire.

Pour diminuer les coûts et augmenter la productivité du système, on peut arriver à produire soi-même la nourriture des poissons avec des vers de compost, par exemple, ou encore mettre sur pied une serre bioclimatique qui permettra d’allonger la saison et de chauffer légèrement en hiver pour maintenir une production hors saison.

Les applications de l’aquaponie dans le monde:

L’aquaponie s’est d’abord principalement développée en Australie, puis aux Etats-Unis, et actuellement, cette technique est présente un peu partout dans le monde, et les projets bourgeonnent maintenant de partout!

Application de l'aquaponie chez les particuliersEn Australie, les gens sont la plupart du temps contraints à une limite d’utilisation de l’eau de distribution, ils ne peuvent donc pas avoir un potager, avec leur climat chaud.

Avec l’aquaponie, cela change tout, et leur permet de produire du poisson et des légumes/fruits sans produits chimiques ni pollutions!

Nombreuses sont déjà les familles australiennes qui font des économies chaque année grâce à leur propre production aquaponique, tout en s’amusant.

Et si vous l’avez déjà expérimenté, vous devez connaître la satisfaction personnelle ressentie lorsqu’on arrive à produire sa propre nourriture, et d’une qualité unique!

Il y a aussi quelques écoles qui se sont lancées en installant leurs propres systèmes, qui deviennent alors des outils éducatifs à de nombreux niveaux pour les élèves, en plus de fournir la cantine. 🙂

D’autres projets de « magasins fermiers » urbains existent, où les clients pourraient cueillir leurs salades et leurs légumes eux-mêmes et en plus, ils pourront aussi choisir dans de grands bassins le poisson à mettre dans leur assiette!

Cependant, il faut aussi savoir une chose importante avant de vous lancer dans un système de production commerciale, du type maraîchage biologique aquaponique.

Une fois que vous aurez vos produits, il faudra arriver à les vendre, et vous rencontrerez certainement les mêmes difficultés que les petits producteurs locaux en général pour écouler leurs produits à bon prix.

L’important sera de rester concentré sur les circuits courts de distribution, tout en informant le consommateur final sur l’histoire du légume ou du poisson qu’il mangera, pour lui faire prendre conscience de la valeur et de la qualité du produit. (A ce sujet, voir cet article à propos de la viabilité économique d’un système aquaponique commercial)

Près des villes, des sites d’usines désaffectées peuvent aussi être reconvertis en lieux de productions locaux.

Autoproduction de légumes et de poissons avec l'aquaponie
La qualité au RDV dans l’assiette!

Et puis il y a aussi un autre concept commercial très intéressant qui commence à se développer…les restaurants aquaponiques!

Il y a un restaurant en Angleterre, un autre en Afrique du Sud, (peut-être encore d’autres dont je n’ai pas encore entendu parler?) qui vendent les produits transformés de leur propre production aquaponique à leur clientèle.
C’est un concept très novateur et qui permettra forcément de relier le consommateur aux aliments qu’il mange, et de le conscientiser à l’importance de manger local et sain à notre époque!

Conclusions:

Ce qui semble le plus intéressant à développer actuellement, c’est la production de nombreux petits jardins aquaponiques familiaux, pour une production de nourriture locale de qualité.
Et ces familles en retireront de sérieuses économies, jusqu’à plusieurs centaines d’euros chaque mois!

Dans le cas d’une famille de 4 personnes qui voudrait installer son propre système aquaponique productif, il faudrait idéalement un minimum de 8 m² de bacs de culture de végétaux avec environ 2000 litres d’eau, pour se rapprocher de l’autonomie.
Cette installation pourrait leur permettre de produire une bonne quantité de légumes et entre 80 et 100 poissons par an!
S’ils veulent manger plus que 2 poissons par semaine, il faudra plus d’eau.

Comme nous venons de le voir, il y a de nombreuses applications privées ou commerciales qui se présentent avec l’aquaponie.

Le retour sur investissement des installations commerciales reste à expérimenter. (voir le précédent article à propos de la rentabilité économique d’un système aquaponique commercial)
S’il n’y avait pas d’investissement de départ, ce serait plus simple. Mais dès qu’on aborde un projet commercial voire industriel, les coûts des matériaux, cuves etc peuvent vite devenir difficile à rentabiliser.

En attendant, nous pouvons déjà commencer à développer de petits systèmes un peu partout dans le monde chez les particuliers, ou avec des entrepreneurs innovants, car c’est là où l’aquaponie peut vraiment permettre d’améliorer des vies, là maintenant tout de suite, et même avec peu d’investissement de départ.

Pensons-donc à l’autoproduction comme application de départ pour l’aquaponie!