Archives du mot-clé jardinage traditionnel

L’aquaponie en petits formats

L’aquaponie en petits formats, est-ce vraiment possible?
C’est ce que nous allons voir dans cet article.

C’est une question qui nous a été posée plusieurs fois, alors prenons le temps d’en parler un peu, vu que ce sujet en interpelle quelques-uns parmi vous, chers lectrices/lecteurs. 🙂

Beaucoup imaginent un petit système dans la maison

En effet, un modèle de système aquaponique réduit pourrait peut-être sembler sympa au premier abord, pour mettre dans sa cuisine avec un aquarium par exemple…SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il suffirait alors de tendre le bras pour cueillir herbes et aromatiques pour assaisonner nos petits plats.

Mais hélas, pour maintenir l’équilibre d’un mini-système aquaponique, cela peut devenir très difficile…surtout pour cela soit rentable et vraiment efficace…

Les inconvénients d’un mini-système aquaponique:

Il y a plusieurs inconvénients majeurs pour arriver à créer et maintenir l’équilibre d’un système aquaponique de petite taille à l’intérieur…

Manque de lumière pour l’aquaponie à l’intérieur:

A l’intérieur d’une pièce de maison, à moins d’avoir de grandes baies vitrées, une ouverture dans le toit, ou une véranda, le premier risque est de manquer de lumière.

Souvent, avec seulement une fenêtre, les plantes ne poussent pas harmonieusement, elles filent et tendent à pousser vers la source de lumière, ce qui n’est pas idéal…

Il est bien entendu toujours possible d’ajouter une lumière artificielle, mais cela en vaut-il bien la peine et surtout le coût pour seulement quelques herbes…

C’est à évaluer en fonction de vos besoins, mais j’aurai donc tendance à toujours conseiller une surface de culture assez grande pour que cela en vaille le coût.

Difficile de doser un mini-système aquaponique

Un système aquaponique miniature va demander des dosages encore plus minutieux qu’avec un système de 500L par exemple.

Pour maintenir l’équilibre, et offrir aux plantes tout ce dont elles ont besoin, il est nécessaire d’ajouter différentes substances naturelles bien précises de temps à autre, et il faut pouvoir les doser.

Si on ajoute trop de l’une ou d’une autre, les poissons risquent de ne pas apprécier, de tomber malades et même de mourir.

Je n’ai donc pas dit que c’était impossible d’avoir un mini-système aquaponique dans votre salon ou votre cuisine, mais vous devrez alors être très minutieux dans les dosages, avec des micro-dosettes, et il ne faudra pas vous tromper!

Les aquariophiles pourraient donc très bien remplacer leurs filtres d’aquariums par des bio-filtres avec du substrat et des plantes, car ils sont déjà habitués à travailler avec des dosages infimes.

Seulement des petits poissons dans un mini-système

C’est logique, dans un petit aquarium, vous ne pourrez pas mettre beaucoup de poissons, ni de trop gros poissons.

Ce sera donc quasiment impossible de produire du poisson comestible pour nous, cela dépend de la taille de l’aquarium.

Un petit système d’aquaponie est peu productif

Même au niveau de la production végétale, vous serez toujours limité par les petites surfaces proportionnelles au volume d’eau de votre mini-bassin.
Vous pourrez alors en effet produire une ou 2 salades et des herbes aromatiques, mais vous ne pourrez pas compter sur cette production pour vous alimenter complètement.

Autant de travail que pour un grand système

Un autre point à prendre en compte, c’est que vous aurez quasiment autant de travail d’entretien pour un petit système que pour un grand.
Cela ne prend pas beaucoup de temps, mais quand même un petit peu tous les jours, 5 minutes maximum, pour donner à manger aux poissons (même si cela peut être automatisé), pour vérifier si tout fonctionne bien, pour nettoyer un filtre ou l’autre, pour les tests de l’eau, pour les compléments etc…

Quand je dis que l’aquaponie, c’est simple, c’est vrai; car si on compare avec du jardinage traditionnel, il n’y a pas photo…
Mais c’est quand même une liste de petites choses à ne pas oublier pour maintenir un équilibre et cela demande un petit investissement personnel.

Mais alors, qu’entend-on par « petit format » aquaponique?

A partir de combien de litres serait-il considéré comme petit?
Il n’y a pas vraiment de limites définies, mais plus le système sera grand, plus il sera stable.

Une petite erreur dans un grand système ne causera pas toujours de grands problèmes à tous les coups, mais une toute petite erreur dans un plus petit système causera toujours des dégâts dramatiques!

C’est donc déjà beaucoup plus simple et moins risqué d’entretenir un système de 300L qu’un mini-écosystème de 20L! Mais un système de 3000L sera encore plus stable qu’un système de 1000L d’eau.

Petits systèmes aquaponiques à construire chez vous

Vous pouvez imiter notre exemple qui vous démontre comment transformer un aquarium avec l’aquaponie pour peu d’investissements.

Mais nous avons aussi fait la connaissance d’un excellent projet associatif qui tente aussi de rendre accessible au plus grand nombre l’aquaponie.

Et David Verlinden, l’initiateur de ce projet AQUAPONIA ASBL, a mis au point un petit BIBAsystème que tout le monde peut construire lui-même chez soi avec une majeure partie de matériaux recyclés, donc très économique au final.

Si vous êtes intéressé(e), je vous invite à aller voir tout de suite de quoi il s’agit sur cette page: Système BIBA

Je vous invite aussi à soutenir ce projet avec un don, surtout si vous utilisez ce dossier, sachant qu’en finançant des projets qui vous rendent un réel service, cela pourra certainement leur permettre d’offrir encore plus de meilleurs services, pour être en mesure d’aider encore plus de personnes à améliorer leur quotidien.

Conclusion

C’est à vous de voir!

C’est donc tout à fait possible de mettre en place un système aquaponique miniature, mais ce n’est justement pas par ce modèle qu’un débutant en aquaponie devrait commencer, ce serait dangereux pour les poissons!

Cela dépend aussi de vos besoins.

Si vous ne désirez absolument pas produire vos légumes, mais que vous voulez juste avoir quelques herbes fraîches tous les jours chez vous, alors un petit système pourrait très bien vous convenir, mais avec tous les risques cités plus hauts.

Si vous désirez rapidement réduire votre ticket de caisse à la sortie du magasin chaque semaine, je vous conseille vivement d’envisager un système beaucoup plus grand qu’un simple aquarium!

Il faut compter un minimum de 3 à 6m2 de surfaces cultivables pour nourrir une personne toute l’année en légumes (selon la quantité de végétaux consommés par cette personne), et avec quelques fruits.
C’est logique, il faudrait encore beaucoup plus s’il s’agissait d’un potager en pleine terre!

Pour ceux qui veulent démarrer une production pour se nourrir, je conseille alors de démarrer un projet petit à petit, et le prévoir de manière à pouvoir l’agrandir dès que vous aurez vécu votre premier saison d’expériences aquaponiques.

Il vaut donc mieux ne pas commencer trop grand tout de suite non plus. Vous ferez certainement des erreurs au début, certainement beaucoup moins si vous avez un bon guide…

Juste une dernière idée avant de finir…
Vous pouvez aussi utiliser du thé de lombricompost pour remplacer la fertilisation par les poissons, surtout au début de l’installation du système, cela pourrait être une solution pour ne pas sacrifier la vie de pauvres petits poissons innocents.

J’espère donc avoir répondu à toutes les questions à propos des petits formats aquaponiques.

C’est donc un peu plus délicat mais pas impossible.
A vos risques et périls…

Utilisez les commentaires pour poser vos questions ou partager avec nous vos remarques!

Si vous n’êtes pas encore abonné(e) pour recevoir toutes les leçons de notre newsletter éducative, déposez vos infos dans le formulaire ci-dessous!

Où Pouvons-Nous Vous Envoyer Votre Série de Leçons Sur L’Aquaponie Gratuitement?

Vos données resteront confidentielles, vous ne recevrez aucun spam et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Les plantes à cultiver dans une installation aquaponique

Il y a déjà des centaines de plantes qui ont été testées avec succès dans des installations aquaponiques à travers le monde.

Plantes en aquaponieBien entendu, le type de plantes que vous pourrez cultiver chez vous sera toujours déterminé par votre climat, mais en gros, à peu près tout ce qui pousse dans les potagers de votre région devrait pouvoir pousser correctement dans votre installation aquaponique.

Ce sont souvent les légumes racines qui sont les plus difficiles à cultiver dans ce genre de système, mais ce n’est pas impossible, j’ai moi-même des céléris-raves encore en train de grossir dans un de mes bacs…

Ce qu’il y a de plus fou, c’est que les plantes des systèmes aquaponiques se portent à merveille, principalement avec les nutriments apportés directement aux racines grâce aux poissons, et en plus, elles poussent même au moins 2 fois plus vite que dans un jardin en pleine terre!

Les plantes poussent mieux dans un système aquaponique simplement parce qu’elles ont toute l’eau dont elles ont besoin ainsi que tout l’oxygène nécessaire, bien plus qu’en pleine terre!

Les plantes les plus couramment cultivées avec l’aquaponie (de manière commerciale) sont les légumes à feuilles vertes dits « légumes-feuilles » (salades diverses, mâche, épinards, poireaux, bettes, …) et les herbes telles que persil, basilic, ciboulette, etc.

La première année, c’est préférable de rester avec ces légumes verts uniquement, parce que le substrat ne contient pas encore une assez grande diversité de nutriments, mais dès la deuxième année, on peut envisager de planter des légumes plus gourmands et/ou plus demandeurs.

Le climat, comme je l’ai déjà dit plus haut, c’est un facteur déterminant pour choisir les plantes à cultiver en aquaponie.
Cela dépend aussi de la situation (à l’extérieur, dans une serre?), et de l’ensoleillement, tout comme pour du jardinage traditionnel.

L’important est d’essayer. Vous pourrez observer ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas chez vous. Ce qui est certain, c’est que vous allez (enfin!?) réussir à produire quelque chose, et cela après quelques semaines seulement!

Concombre aquaponiqueDans un climat comme en Belgique ou en France, ce qui fonctionne bien, c’est les concombres (en serre), les tomates (en serre), les salades, la mâche, le céléri, les piments (serre), les fraises, les oignons, les différents choux, les haricots, le persil, le basilic (en serre), les menthes, le cresson, la coriandre, la sauge,…

Je pense pouvoir confirmer que tous les légumes annuels qui se plantent dans le jardin doivent être cultivables dans un système aquaponique.

En Australie, j’ai même vu des images d’un arbre qui avait été installé dans un bac de culture mature de plusieurs années, assez profond, ou encore un bananier dans une serre chauffée aux USA.
Cela ne devrait de toute façon rester que des essais à titre expérimental.

Pour commencer, profitons des grands avantages de l’aquaponie pour simplement produire les légumes habituels des potagers dans nos régions, et nous nous garantirons de nombreuses et abondantes réussites.

Vous pouvez utiliser les bonnes associations entre les plantes, comme dans un potager, idem dans les bacs de culture aquaponiques.

Le poireau aime le fraisier, la bette aime les céléris et les haricots, le basilic apprécierait le voisinage du fenouil…etc…tout cela est à expérimenter…

Par contre, pas besoin de rotations de cultures dans un système aquaponique, vu qu’il est en permanence drainé et fertilisé par les poissons.

Les plantes à cultiver dans une installation aquaponique sont donc celles que vous trouverez généralement dans les jardins de vos régions, certaines règles de jardinage restent également d’actualité, comme nous venons de le voir avec les associations bénéfiques entre plantes.

Vous pouvez poster ici vos questions, commentaires, ainsi que vos propres expériences ratées ou réussies si vous avez déjà eu la chance d’expérimenter l’aquaponie chez vous!