Archives du mot-clé poissons herbivores

Elever des poissons dans un étang (grâce aux algues?)

Elever des poissons dans un étang est possible, et vous ajouterez encore plus de productions et d’efficacité avec de l’aquaponie…

L’efficacité ultime de l’aquaculture ou de l’aquaponie, c’est quand on ne doit plus acheter ni même produire de la nourriture pour nourrir ses poissons!

Avec certains poissons herbivores, c’est possible, comme certains tilapias, ou certaines carpes. Donc, oui, élever des poissons grâce aux algues dans un étang, c’est possible!

Geoff Lawton, un permaculteur australien, a déjà montré un exemple d’étang (du type piscine naturelle) avec des filtres aquaponiques et où les poissons sont principalement nourris avec les algues (mais aussi avec d’autres compléments de nourriture),

Dans ce genre d’étang, dans certaines parties de l’étang, on pourrait même stimuler la production d’algues … Là où il y a des algues, il y a aussi du zooplancton. Vous avez donc là tout ce qu’il faut pour déjà nourrir une petite flopée de petits poissons.

En plus,  la boue qui est accumulée au fond de l’étang (anaérobique), peut être ré-utilisée en l’épandant sur le sol du jardin pour servir de fertilisant naturel, pour produire de la nourriture saine.

L’ajout d’étangs et de mares dans votre jardin peut apporter de nombreux avantages et sous-produits intéressants, à nous de les (re-)découvrir!

Et l’idée de pouvoir nager dans un étang propre, ou une piscine naturelle, nettoyés par les poissons, cela me plaît beaucoup! Pas vous? 🙂

Un étang extérieur aquaponique, est-ce possible?

C’est une question qui nous est souvent posée, et oui c’est possible…mais cela dépend du climat!

crapaud dans un etang d'aquaponieDans cette vidéo ci-dessus, les cultures aquaponiques connectées à l’étang ne sont pas protégées car cet exemple  est filmé en Australie.

Ici, en Belgique, d’après mes expériences extérieures d’aquaponie (dans le jardin sans protections), ce n’est pas vraiment intéressant, à moins d’avoir les cultures et les bactéries (substrat et filtres) à l’abri du gel, dans une serre (bioclimatique idéalement!).

Il faut savoir que les bactéries n’aiment pas le froid, et disparaissent si les conditions ne sont pas bonnes. L’action filtrante du substrat risque alors d’être fortement compromise!

Si, en hiver, toutes les bactéries sont mortes à cause du gel, il n’y aura plus de filtration, ou très peu. Si vous n’avez pas beaucoup de poissons, cela peut passer, mais si votre étang est bien peuplé de poissons carnivores voraces (ex: truites) qui produisent des déchets tous les jours, vous risquez quelques complications…

Et la majorité des plantes dans le substrat seront mortes également, car lorsque le

L'aquaponie en hiver sous la neige
Sous la neige, le système tourne toujours mais le substrat et les plantes ne filtrent plus beaucoup, voire plus du tout!

substrat gèle, tout gèle, la plante survit moins bien qu’en pleine terre en période de gel, même la mâche, ou la salade frisée d’hiver. Seuls les poireaux ont résisté ici cet hiver dans mes cultures aquaponique extérieures!

Peut-être que dans le Sud de la France, cela pourrait être possible sans protections, quoique, l’hiver, même au Sud, reste frais et la serre pourrait s’avérer utile, au moins pour la période de l’automne, hiver et printmps.

Mais rien ne vous interdit de d’abord expérimenter dans votre étang déjà existant, en ajoutant à vos filtres actuels (si vous en aviez déjà), un ou plusieurs bacs de cultures aquaponiques, cela fonctionnera très bien en été… et si l’ajout d’une serre s’avère quand même nécessaire chez vous, il sera toujours temps de l’envisager plus tard, à proximité de l’étang…

Voici une  vidéo en anglais, désolé pour ceux qui ne le parlent pas, mais elle est intéressante…

La première personne interviewée à propos de son étang aquaponique nous donne quelques infos pratiques bien utiles…

Il a simplement connecté un bac de culture (ici avec des tuiles en argile recyclées et concassées comme substrat) à un étang…

Le système d’alimentation électrique pour la pompe à eau et la pompe à air sont reliés à une série de batteries qui sont rechargées par des panneaux solaires… Grâce à cela, le système tourne 7j/7 24h/24 gratuitement. Pendant la nuit, il stoppe la pompe un peu plus souvent qu’en journée, pour économiser la charge électrique des batteries.

Entre autres nourritures, il donne des vers de terre provenant de sa lombriculture…Cela ne lui coûte donc presque rien, et en retour, il a de très beaux légumes gratuits et de qualité BIO et de temps en temps quelques poissons!

On peut voir qu’ils placent des grilles métalliques au-dessus des étangs, probablement pour protéger les poissons d’être pêchés par des oiseaux de passage. 🙂

On peut donc simplement ajouter un peu d’aquaponie à n’importe quel étang, cela vous apportera une meilleure filtration grâce aux bactéries et aux plantes.

Et si vous n’avez pas encore d’étang, alors voici encore un excellent prétexte ou un argument de plus pour vous motiver, vous et vos convives, à en construire un bientôt.

 

Une question ou un commentaire? dites-le ci-dessous!

Un exemple concret d’aquaponie

DSC01172
Exemple concrèt de réalisation d’un système aquaponique.

Voici la première vidéo que j’ai pu réaliser de mon propre système déjà installé et fonctionnel. Il s’agit d’un prototype, qui a été conçu avec les moyens du bord à cette époque.

Un exemple concret d’aquaponie, comme vous pourriez déjà en commencer chez un chez vous, presque similaire. Vous pouvez même faire mieux, car vous allez profiter de nos expériences, essais et erreurs et grâce à cela, gagner beaucoup de temps et d’efficacité.

Avec l’aide que vous pourrez trouver ici sur Aquaponie-Pratique.com, vous aurez directement une longueur d’avance pour mettre en place votre premier système vraiment productif.

Si vous n’êtes pas encore abonné à notre newsletter, utilisez vite le formulaire d’adhésion sur cette page, vous serez régulièrement tenu au courant de nos nouveaux articles et vidéos.

Les bassins pour l’aquaponie

Dans la vidéo, vous pouvez voir que j’ai utilisé une de ces grandes cuves de 1m³ en polyéthylène (PE) que j’ai coupée en 2 morceaux. Il y a bien entendu d’autres configurations possibles.

Dans ma serre, l’espace est restreint, mais vous pouvez prévoir jusqu’à 3 ou 4 bacs de culture de plantes de 1m² (200-250L) pour chaque bassin de poisson de 1000L.

Au niveau esthétique par exemple aussi, il est possible de faire mieux…

Vous pouvez soit trouver des bassins en polyester armé fibre de verre (assez onéreux), ou des bassins en polyéthylène (PE) avec un look (forme, couleur, …) qui vous plaît (difficile à trouver), ou alors simplement des cuves IBC de 1000L neuves ou d’occasion, mais que vous pouvez alors décorer avec un style de natte de bambous/roseaux pour faire joli, ou encore une petite structure en bois.

La nourriture des poissons en aquaponie

Dans cette vidéo, vous me voyez aussi chasser les insectes et les vers 

Je vous rassure, ce n’est pas obligatoire. Il existe des granulés de qualité que vous pouvez simplement donner aux poissons tous les jours, il est même possible d’automatiser cela.

Et si vous êtes vraiment motivé(e), vous pourrez tout de même leur donner des vers de votre lombricompost, la nourriture vivante est bien entendu l’idéal pour nos poissons, c’est ce qu’ils préfèrent.

Mais vous pouvez aussi choisir des poissons herbivores (tanches, carpes …) qui seront beaucoup plus faciles à nourrir avec ce qui pousse dans votre jardin.

Les poissons en aquaponie

En aquaponie, nous ne pouvons élever que des poissons d’eau douce.

Quand on débute, on peut faire des erreurs. C’est pour cela que je conseille souvent de plutôt commencer par des poissons plus tolérants comme des carpes, ou des poissons rouges par exemple, ou simplement des petits carassins trouvés dans un étang, pourquoi pas.

Ensuite, une fois que vous serez bien rôdé, vous prendrez peut-être des poissons meilleurs à manger, comme dans la vidéo avec des truites.

Il est également possible d’élever des écrevisses. J’en ai une avec les truites. 🙂 Elle se cache en permanence mais la cohabitation est donc possible.

Pour les végétariens, soit vous gardez de magnifiques poissons rouges qui grandiront heureux, soit vous faites de l’élevage de carpes pour échanger avec des passionnés de poissons d’étangs.