Archives du mot-clé Système simple Remplissage et Drainage/ Flux et Reflux

Mise à jour d’un système aquaponique simple après un an!

Mise à jour de ce système aquaponique simple après un an de fonctionnement ininterrompu!

Constat: c’est toujours aussi génial!

Je me réjouis de pouvoir créer des systèmes toujours plus grands avec l’aquaponie car une fois qu’on maîtrise bien l’entretien d’un système, tout de suite, les idées fusent pour devenir encore plus productif! Hélas, tout ne se fait pas toujours en un jour. 🙂

Comme vous le verrez dans la vidéo, j’ai gardé un poisson tout seul dans la serre pour voir ce que cela donnait. Il avait une petite tâche bizarre sur la peau, je l’ai traité naturellement et laissé seul pour qu’il se repose un peu, et ça a bien fonctionné, il guérit!
Et en le nourrissant bien, il est suffisant pour nourrir d’engrais les plantes dans ces petits bacs de culture semble-t-il!

Chenille dans un système aquaponique
Chenille dans un système aquaponique

Les autres grosses truites sont sorties dans le système extérieur pour passer l’été!

Je vous parle aussi de ma mésaventure avec la chenille sur mon pakchoï, qui était magnifique avant son passage. 😉 Je l’ai attrapée hier matin!

Au fond du bassin du poisson, vous verrez certainement une petite pellicule de crasses, cela veut dire qu’il est temps de passer un petit coup de brosse pour nettoyer tout ça, cela fait partie de l’entretien hebdomadaire et je ne l’ai pas fait avant la vidéo! Comme ça, vous le savez!

A bientôt pour d’autres nouvelles…

Les 3 principaux types de systèmes aquaponiques

Il existe 3 principaux types de systèmes aquaponiques, issues des principales méthodes de cultures hydroponiques plus couramment utilisées dans l’industrie alimentaire à travers le monde entier.

1) Systèmes aquaponiques avec du substrat

2) Systèmes aquaponiques sans substrat: NFT ou à gouttières

3) Systèmes aquaponiques sans substrat: Tables à marée

Toutes les explications ci-dessous…

1) Systèmes aquaponiques avec du substrat


C’est le moyen le plus simple pour commencer.

Il faut juste trouver quelques bassins, du substrat (billes d’argile ou schiste expansé, gravier,…) et c’est parti, vous pouvez commencer à planter!

L’eau est donc pompée du bassin des poissons pour être déversée dans les bacs de culture remplis de substrat dans lequel les plantes pousseront.

Ce substrat est colonisé par des bactéries qui participent activement au processus de transformation de l’ammoniac (déchets des poissons) en nitrates dans le système.

Les racines des plantes utilisent ces nitrates pour grandir.
L’eau retourne ensuite dans le bassin des poissons.

Pour ces systèmes avec substrat, 3 configurations  de drainage des bacs de culture sont possibles, elles sont discutées dans cet article

Système simple Remplissage et Drainage/ Flux et Reflux

Système aquaponique avec système de drainage flux et refluxC’est peut-être bien le meilleur système pour commencer à se familiariser avec l’aquaponie. En plus, on peut commencer avec un seul bac de culture pour après agrandir à 3 ou 4, pour le même volume d’eau.

L’avantage de ce système est qu’il est très facile à mettre en place et il est le moins coûteux. Il ne faut que 2 éléments: le bassin de poisson et le(s) bac(s) de culture..

Les désavantages de cette configuration, c’est que le niveau de l’eau monte et descend constamment dans le bassin des poissons, puisque la pompe y prend directement l’eau.

Il paraît que c’est préférable pour les poissons que le niveau ne bouge pas, sans avoir pu vérifier cette information, mais cela semblerait logique puisque dans la nature, le niveau ne fluctue jamais autant.

Cela pourrait en effet provoquer une source de stress supplémentaire pour nos poissons. Et s’il y a « stress », des maladies et des problèmes chez les poissons risquent de surgir plus vite.

Il faut généralement un programmeur horaire ou un siphon pour gérer le niveau de l’eau dans le(s) bac(s) de culture avec ce système, cela est expliqué dans cet article à propos du drainage des bacs de culture.

2) Systèmes aquaponiques sans substrat: NFT ou à gouttières


Nutrient Film Technique qui consiste à utiliser des gouttières pour faire circuler l’eau, et les plantes sont placées sur le dessus des gouttières, et trouvent les nutriments et l’oxygène nécessaires grâce au développement de leurs racines dans ces gouttières.

Culture sur film nutritif
Culture sur film nutritif

Les plantes sont dans de petits pots, qui sont ensuite coincés dans de petites ouvertures tous les 20-25 cm.

Ces systèmes conviendraient particulièrement bien aux plantes qui n’ont pas besoin d’un trop grand développement racinaire et qui poussent vite, comme diverses salades, laitues et petits légumes verts.
Mur planté
Comme sur la photo ci-contre, on peut utiliser cette technique pour optimiser l’espace disponible avec des cultures verticales.

Nous n’avons pas encore essayé ce type de système car il nous a semblé directement beaucoup plus coûteux à l’investissement, et il nous obligerait à utiliser beaucoup trop de PVC, ce que nous essayons d’éviter au maximum.

Vous pourrez voir un bel exemple de technique sans substrat NFT ici.

C’est d’ailleurs pourquoi il n’est pas très souvent utilisé en aquaponie mais beaucoup plus souvent en hydroponie, même s’il peut être très intéressant dans certains cas avec peu de place, ou peut être combiné avec d’autres systèmes.

3) Systèmes aquaponiques sans substrat: Tables à marée


Le système des tables à marée est un autre système couramment utilisé en hydroponie, et est aussi souvent utilisée dans les installations aquaponiques commerciales.

Table à marée
Table à marée

Ce système consiste à utiliser de grands bassins d’eau sur lesquels on va faire flotter les plantes, comme sur un radeau (en polystyrène par exemple).

Les plantes consommeront alors les nutriments présents dans l’eau, et celle-ci retournera alors nettoyée dans le bassin des poissons.

Cette configuration permet d’avoir une stabilité inégalable au niveau de la qualité de l’eau vu son volume, mais elle demande aussi un peu plus de finesse dans la technique.

Avec un système de tables à marée par exemple, il est alors indispensable d’ajouter des filtres biologiques supplémentaires pour éviter d’avoir de petits dépôts dans l’eau, qui pourraient s’accrocher aux racines des plantes et les empêcher d’absorber leurs nutriments convenablement.

Il faut aussi prévoir une oxygénation maximale de l’eau qui circule sous les plantes.

Conclusion: Par quel système commencer?

Après avoir parcouru ensemble ces 3 principaux types de systèmes aquaponiques, nous pouvons vous conseiller directement de vous pencher sur l’option avec substrat pour commencer, car c’est vraiment la plus simple à mettre en place, la moins coûteuse et aussi celle qui demande le moins d’entretiens et la plus simple à gérer.

Un autre avantage de la culture avec substrat, c’est qu’une plus grande variété de fruits et légumes peuvent y prospérer.

Par exemple, les systèmes « NFT » ou dans les « tables à marées » sont plus adaptées à la culture de salades et d’herbes que pour une production variée de salades, herbes diverses, tomates, poivrons, fraises, choux, etc.

Dans un système aquaponique pour une production familiale, le but est bien entendu de pouvoir produire de nombreux produits différents, les systèmes avec substrat sont alors ceux qui conviendront le mieux à cet usage diversifié.

Il est bien entendu possible d’associer ces 3 méthodes en un seul système mixte, selon les cas.

N’oubliez pas de lire notre article à propos des différents systèmes de drainage utilisés dans un système aquaponique pour l’évacuation de l’eau des bacs de culture avec substrat, et dans nos explications, nous nous concentrerons principalement (pour commencer) sur les systèmes dont les bacs de culture sont remplis de substrat, vu les raisons citées plus haut.

 

Où Pouvons-Nous Vous Envoyer Votre Série de Leçons Sur L’Aquaponie Gratuitement?

Vos données resteront confidentielles, vous ne recevrez aucun spam et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

 

Les Différents Systèmes de Drainage des Bacs de Culture Avec Substrat

Pour les systèmes avec substrat, 3 différents systèmes de drainage des bacs de culture sont possibles…

Système simple Remplissage et Drainage/ Flux et Reflux

Système aquaponique avec système de drainage flux et reflux
C’est peut-être bien le meilleur système

L’avantage de ce système est que l’eau est automatiquement drainée complètement dans le bac de culture, ce qui offre une oxygénation maximale aux bactéries présentes dans le substrat et aux racines des plantes.

Système à débit continu:

C’est le même principe que la configuration précédente (Remplissage-Drainage), mais sans programmateur horaire et sans siphon-cloche!

Système aquaponique avec drainage simple

Le niveau de l’eau maximum est défini un peu plus bas dans le bac de culture qu’avec un système flux/reflux, et cela pour permettre au racines d’avoir de l’oxygène.

Dans ce cas d’un système sans siphon, le niveau de l’eau ne bouge pas, la pompe fonctionne en continu, et l’eau s’écoulera en permanence dans un tuyau placé à la hauteur définie sur le trou d’évacuation…

Ce système peut fonctionner mais risque de provoquer des problèmes de pourritures ainsi qu’un manque d’oxygène au niveau des racines, avec des bacs de culture avec de trop grandes zones anaérobiques, ce qui n’est pas désirable.

Ce système à débit continu est donc à éviter autant que possible mais pas impossible! 🙂

Système de drainage avec programmateur:

On peut améliorer un système de drainage sans siphon simplement en utilisant un programmeur de prise électrique, de sorte que la pompe s’arrête et se remette en marche toutes les X minutes.

Ce système peut convenir, il est facile à mettre en place, mais comporte de nombreux risques. Les programmeurs ne sont pas toujours fiables. Et vous risquez d’user prématurément votre pompe avec des arrêts/allumages permanents.

Système CHOP ou NCUP

CHOP est le nom qui a été donné dans les pays anglosaxons pour désigner ce type de configuration…

CHOP = Constant Height One Pump = Niveau Constant Une Pompe
=> On pourrait l’appeler le système NCUP en français! 🙂

L’avantage de cette technique, comme son nom l’indique, c’est qu’elle permet d’avoir un niveau constant dans le bassin des poissons et cela en n’utilisant qu’une seule pompe qui elle, se situera alors dans un autre bassin, un bac réservoir (tampon).

Cette technique est utile pour augmenter le volume d’eau, elle permet aussi d’améliorer le confort des poissons (en empêchant que l’eau monte et descende sans cesse), et la pompe ne pompera pas les déchets des poissons.

Les Différents Systèmes de Drainage des Bacs de Culture Avec SubstratLe plus gros désavantage, c’est qu’il faut un réservoir d’eau supplémentaire, ce sera donc plus coûteux, mais il peut alors être aussi utilisé comme bassin de réserve, ou pour des alevins,  des écrevisses, d’autres poissons ou pour faire de la culture de lentilles d’eau, par exemple, surtout si on veut maximiser l’utilisation de l’espace et du volume d’eau disponibles.

Cette installation demande aussi un peu plus de surface, et il faut que le bassin des poissons soit surélevé: soit en hauteur, soit plus haut en taille par rapport à l’endroit où l’eau doit s’écouler.

Il y a encore plusieurs variantes possibles pour ces différents systèmes de drainage et configurations de systèmes aquaponiques, vous découvrirez tous les petits détails dans nos formations.

Vous pouvez d’ailleurs vous y inscrire gratuitement pour le moment, dans le formulaire ci-dessous:

Où Pouvons-Nous Vous Envoyer Votre Série de Leçons Sur L’Aquaponie Gratuitement?

Vos données resteront confidentielles, vous ne recevrez aucun spam et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.