Archives du mot-clé vous n’avez pas

Elever des poissons dans un étang (grâce aux algues?)

Elever des poissons dans un étang est possible, et vous ajouterez encore plus de productions et d’efficacité avec de l’aquaponie…

L’efficacité ultime de l’aquaculture ou de l’aquaponie, c’est quand on ne doit plus acheter ni même produire de la nourriture pour nourrir ses poissons!

Avec certains poissons herbivores, c’est possible, comme certains tilapias, ou certaines carpes. Donc, oui, élever des poissons grâce aux algues dans un étang, c’est possible!

Geoff Lawton, un permaculteur australien, a déjà montré un exemple d’étang (du type piscine naturelle) avec des filtres aquaponiques et où les poissons sont principalement nourris avec les algues (mais aussi avec d’autres compléments de nourriture),

Dans ce genre d’étang, dans certaines parties de l’étang, on pourrait même stimuler la production d’algues … Là où il y a des algues, il y a aussi du zooplancton. Vous avez donc là tout ce qu’il faut pour déjà nourrir une petite flopée de petits poissons.

En plus,  la boue qui est accumulée au fond de l’étang (anaérobique), peut être ré-utilisée en l’épandant sur le sol du jardin pour servir de fertilisant naturel, pour produire de la nourriture saine.

L’ajout d’étangs et de mares dans votre jardin peut apporter de nombreux avantages et sous-produits intéressants, à nous de les (re-)découvrir!

Et l’idée de pouvoir nager dans un étang propre, ou une piscine naturelle, nettoyés par les poissons, cela me plaît beaucoup! Pas vous? 🙂

Un étang extérieur aquaponique, est-ce possible?

C’est une question qui nous est souvent posée, et oui c’est possible…mais cela dépend du climat!

crapaud dans un etang d'aquaponieDans cette vidéo ci-dessus, les cultures aquaponiques connectées à l’étang ne sont pas protégées car cet exemple  est filmé en Australie.

Ici, en Belgique, d’après mes expériences extérieures d’aquaponie (dans le jardin sans protections), ce n’est pas vraiment intéressant, à moins d’avoir les cultures et les bactéries (substrat et filtres) à l’abri du gel, dans une serre (bioclimatique idéalement!).

Il faut savoir que les bactéries n’aiment pas le froid, et disparaissent si les conditions ne sont pas bonnes. L’action filtrante du substrat risque alors d’être fortement compromise!

Si, en hiver, toutes les bactéries sont mortes à cause du gel, il n’y aura plus de filtration, ou très peu. Si vous n’avez pas beaucoup de poissons, cela peut passer, mais si votre étang est bien peuplé de poissons carnivores voraces (ex: truites) qui produisent des déchets tous les jours, vous risquez quelques complications…

Et la majorité des plantes dans le substrat seront mortes également, car lorsque le

L'aquaponie en hiver sous la neige
Sous la neige, le système tourne toujours mais le substrat et les plantes ne filtrent plus beaucoup, voire plus du tout!

substrat gèle, tout gèle, la plante survit moins bien qu’en pleine terre en période de gel, même la mâche, ou la salade frisée d’hiver. Seuls les poireaux ont résisté ici cet hiver dans mes cultures aquaponique extérieures!

Peut-être que dans le Sud de la France, cela pourrait être possible sans protections, quoique, l’hiver, même au Sud, reste frais et la serre pourrait s’avérer utile, au moins pour la période de l’automne, hiver et printmps.

Mais rien ne vous interdit de d’abord expérimenter dans votre étang déjà existant, en ajoutant à vos filtres actuels (si vous en aviez déjà), un ou plusieurs bacs de cultures aquaponiques, cela fonctionnera très bien en été… et si l’ajout d’une serre s’avère quand même nécessaire chez vous, il sera toujours temps de l’envisager plus tard, à proximité de l’étang…

Voici une  vidéo en anglais, désolé pour ceux qui ne le parlent pas, mais elle est intéressante…

La première personne interviewée à propos de son étang aquaponique nous donne quelques infos pratiques bien utiles…

Il a simplement connecté un bac de culture (ici avec des tuiles en argile recyclées et concassées comme substrat) à un étang…

Le système d’alimentation électrique pour la pompe à eau et la pompe à air sont reliés à une série de batteries qui sont rechargées par des panneaux solaires… Grâce à cela, le système tourne 7j/7 24h/24 gratuitement. Pendant la nuit, il stoppe la pompe un peu plus souvent qu’en journée, pour économiser la charge électrique des batteries.

Entre autres nourritures, il donne des vers de terre provenant de sa lombriculture…Cela ne lui coûte donc presque rien, et en retour, il a de très beaux légumes gratuits et de qualité BIO et de temps en temps quelques poissons!

On peut voir qu’ils placent des grilles métalliques au-dessus des étangs, probablement pour protéger les poissons d’être pêchés par des oiseaux de passage. 🙂

On peut donc simplement ajouter un peu d’aquaponie à n’importe quel étang, cela vous apportera une meilleure filtration grâce aux bactéries et aux plantes.

Et si vous n’avez pas encore d’étang, alors voici encore un excellent prétexte ou un argument de plus pour vous motiver, vous et vos convives, à en construire un bientôt.

 

Une question ou un commentaire? dites-le ci-dessous!

L’aquaponie, une réelle solution d’avenir

L’aquaponie, c’est une réelle solution d’avenir, et même un remède contre la crise!

C’est ce que dit Agnès Joly, ingénieur agro-alimentaire, dans cette vidéo.

Nous avons en effet pris un peu de retard dans l’aquaponie ici en Europe et en francophonie en général, mais c’est pour cela que nous sommes là, moi ici en train de vous préparer les meilleurs outils pour apprendre et expérimenter l’aquaponie, et vous qui me lisez et qui vous intéressez au sujet de plus près…

Faire de l’aquaponie prend tout son sens rien que pour nous assurer notre sécurité alimentaire… et pouvoir produire des produits sains, locaux et frais!

Production locale avec l'aquaponieActuellement, comme le souligne cette personne interviewée, si, pour une raison ou une autre, un arrêt  de l’approvisionnement des villes en nourriture était bloqué, nous avons entre 3 et 4 jours, et puis il n’y aura plus rien!

C’est aussi une des raisons qui me fait penser qu’il est temps que nous pensions tous à auto-produire un maximum de notre nourriture localement, lorsque c’est possible.

Tout est importé actuellement, environ 7 poissons sur 10! Et la majorité de nos fruits et légumes également!

Si nous n’opérons pas certains changements radicaux dans notre façon de combler nos besoins alimentaires, manger risque de devenir toujours plus cher, et manger sain pourrait même devenir hors de prix pour la plupart!

Que voulons-nous? Je vous le demande…

Si vous n’avez pas de terres pour cultiver, mais quand même un peu d’espace, il y a des solutions…

L’aquaponie permet de produire plus, plus facilement et sur des surfaces non cultivables…
Cependant, dans les contrées froides, une serre sera souvent indispensable pour une meilleure production, des préparations, réflexions et une certaine mise en place seront donc nécessaires…

Etes-vous prêt(e) pour opérer ce changement près de chez vous? Dites-le dans les commentaires!

Envie de découvrir l’aquaponie? Abonnez-vous à notre newsletter gratuite ici.

Introduction à l’Aquaculture avec la Permaculture

L’aquaponie découle de techniques déjà utilisées depuis longtemps pour nous nourrir.

Voici une brève introduction à l’aquaculture, un domaine d’activité plus large mais qui mérite qu’on s’y attarde un peu avant de vous lancer dans de grands projets et transformations dans le but de produire votre nourriture.

Si vous avez un jardin, simplement ajouter un petit plan d’eau, une mare, ou un étang va nettement améliorer le lieu car cela va attirer de nombreux bienfaits: insectes, plantes mellifères, biodiversité stimulée, engrais verts pour le sol, inertie thermique, épuration de l’eau, etc.

La liste des avantages est longue!

C’est ce dont je vais vous parler dans cette vidéo ci-dessous:

 


Vous pouvez cliquer sur la photo ci-contre pour voir le tableau en grand.Tableau Introduction à l'Aquaculture

Le seul fait que le rendement de l’aquaculture est de 5 à 30 fois supérieur mérite qu’on s’y attarde un peu.

L’aquaculture combinée avec les techniques et les principes de la permaculture, cela devient un mélange extraordinaire de création de vie, de fertilité et d’abondance naturelle!

Et maintenant, avec l’aquaponie, tout le monde peut pratiquer un peu d’aquaculture chez soi pour produire plus avec moins de travail, même dans de petits espaces et même si vous n’avez pas de jardin!

La suite de cette rapide introduction à l’aquaculture avec la permaculture…

Dans la 2ème partie, je parle de la faune et de la flore avec l’aquaculture et la permaculture, c’est-à-dire les animaux et les végétaux qui peuvent s’installer dans un système en aquaculture et nous apporter des avantages intéressants pour nous aider à combler nos besoins.

Dans la 3ème partie, je parle un peu plus des poissons dans un système d’aquaculture naturelle.

N’hésitez pas à ajouter vos réactions dans les commentaires!