Un système d’aquaponie extérieure, possible ou pas?

Nous voilà (enfin!) à la sortie de l’hiver ici en Europe! Cela fait toujours du bien… 🙂

J’en profite alors pour répondre à une question que je reçois souvent…

Est-ce possible de faire de l’aquaponie à l’extérieur?

Bon, et bien, c’est difficile de répondre totalement par OUI ou NON, car cela dépend de votre climat.

Je partage avec vous mes réflexions dans cette vidéo, et mon expérience là où je suis:

(Désolé pour le son, je n’ai pas pu couper le petit flux d’eau proche de la caméra et je n’avais pas de micro ce jour-là!)

aquaponie-exterieurDonc, pour moi, situé dans les zones les plus froides et les plus humides de Belgique, non, définitivement, je ne cultiverai plus à l’extérieur…

Ou alors seulement en été, et stopper les cultures extérieures en hiver.

Ou alors, comme j’en parle dans la vidéo, une combinaison « bassin extérieur pour les poissons – Serre pour le reste« …

Il faut essayer… Pour ceux qui sont tentés par l’expérience d’un étang ou bassin extérieur aquaponique, manifestez-vous, pour y réfléchir ensemble et nous envoyer vos idées…

Dans des climats plus cléments, ou le gel n’existe pas, alors oui, mais peut-être faudra-t-il aussi abriter les cultures…des vents, et des pluies, pour que ce soit encore plus productif.

Profitez des commentaires pour discuter… 🙂 Qu’en pensez-vous?

A propos Eric

Un des fondateurs de l'ASBL Perma Locale, permaculteur passionné par toutes les techniques innovantes pour améliorer le quotidien de l'Homme avec moins d'énergies pour de meilleurs résultats, tout en respectant l'Homme, tous les êtres vivants et la planète, parce que tous ensemble, nous ne faisons qu'Un!

27 réflexions au sujet de « Un système d’aquaponie extérieure, possible ou pas? »

  1. Ben c’est effectivement un dilemme pour une première installation , du coup grâce à ton article je pense qu’il me serait plus judicieux le tout sous serre , mais je me questionne sur la température de l’eau en été , parce que chez moi en été quand ça cogne c’est une chape de plomb !!!!!

    1. Oui David! Soit tu mets le bassin des poissons hors de la serre, soit tu prends des poissons qui supportent les températures chaudes… Mais il est franchement déconseillé de mettre des truites en été dans la serre! Et déconseillé de faire vos premiers essais avec des truites également, c’est le poisson le plus difficile à maintenir…

    2. Pour ma part, je prépare un système extérieur avec un bassin réalisé avec des anciens panneaux de coffrage (Léontinne Vanleuwen) de 3.2m³ d’eau enterré au 2/3 (gestion des température d’eau été et hiver) dans lequel je voudrais mettre des truites ou des saumons de fontaine. Avec un plan de travail pour la culture de 4.4m² et d’un volume de pierre de lave et billes d’argexe 1.1m³ le tout retombant en chute d’eau dans le bassin pour l’oxygénation.Je part sur le principe de ne pas cultiver en hiver, même si certains types de salades sont possibles très tard dans la saison et très tôt au printemps. Je pourrai toujours envisager une couverture du plan de travail ultérieurement…
      Pouvez-vous par contre me donner des infos (ou me dire ou les trouver) concernant la mise en route et l’équilibre du système (le faire tourner à vide combien de temps? Mettre les poissons quand? Planter à partir de quel moment?)
      Grand merci d’avance

      1. Bonjour Jean,
        Il y a plusieurs façons de faire pour l’installation du cycle dans le système d’aquaponie. Pour moi, l’idéal est de d’abord planter, laisser s’installer les bactéries, puis introduire les poissons. Cela peut prendre entre 4 et 8 semaines. Toutes les infos détaillées sont dans nos leçons et notre espace membre où nous aiderons avec plaisir. 🙂

    3. bonjours, je ne fais pas de culture mais j’ai monté un mur végétal en aquaponie avec mes patients. en Hiver, à cause des bactérie nitrifiantes qui se mettent en stase bien avant un quelconque gel ( il n’a pas gelé dans les bouchers du Rhône depuis 3 ans donc mon mur végétal se met à mourir en hiver et ressuscite au printemps. le seul moyen que j’ai trouvé pour l’hivers et de passer 3 ou 4 mois en Hydroponie, le problème est de pouvoir injecter l’engrais dans le feutre horticole dans lequel sont plantés les végétaux sans que cela n’entre trop en contact avec le bassin à poissons rouges. j’ai fait un système d’électrovanne qui s’enclenche en même temps que la pompe diffuseuse (3 minutes toutes les 4 heures). j’ai galéré grave à élaborer ce système. donc comme je m’y attendais mon taux de nitrate a explosé et j’ai eu mon premier poisson mort. je suis donc dans une phase de recherche et d’ajustement pour ne pas nuire au poissons. Chauffer mon eau serrait une folie en dépense d’eau par évaporation sur le feutre et dans le bassin. et un choc thermique difficile pour les plantes. Si vous avez des proposition à me faire sur d’éventuelle bcteries qui suporteraient des temperatures plus extremes ce serait la solution miracle. si ce n’est qu’un probleme de gel pour vous, un bon isolant thermique type polystyrène extrudé devrait largement faire l’affaire

  2. Oui pour l’aquaponie en extérieur. Dans les bacs des carpes et du tilapias
    En raison de la chaleur je renouvelle par petite quantité l’eau afin de ne pas trop
    perturbé le système et, je donne moins d’aliments et, je les nourrie le soir.

    Une chose importante mettre les bacs ayant les billes d’argiles sous ombrière sinon présence d’algues. (température chez-moi entre 30 et 34°)

    Je vais bientôt introduire les crevettes d’eau douces.

    Salutations

    1. Merci beaucoup pour votre partage d’expérience Jean-Pierre, vous qui habitez dans un climat tropical! 🙂 Génial des crevettes, donnez-nous des nouvelles! Avez-vous trouvé un producteur de petites crevettes d’eau douce? Comment allez-vous procéder pour les trouver?

  3. Retour d’experience d’un système d’aquaponie extérieur dans la région de Manosque en Provence. Le climat est très chaud l’été et froid l’hiver, il a gelé presque toute les nuits cette hiver et quelques jours de neige. Le bac a poisson est enterré de 50 cm et j’ai mis une petite serre juste au dessus du bac de culture. Le système a fonctionné tout l’hiver notamment sans aucune trace d’ammoniac constaté. Il est vrai que mon bac à poisson n’est pas surpeuplé puisque je ne dispose que de 8 truites adultes pour un bac de 600L. Les plantes ont peu poussé mais je pense que cela est dû plus au manque de soleil car j’ai préféré ne pas positionner mon système plein sud craignant les grosses chaleurs d’été pour mes truites… Depuis quelques semaines tout repart très bien y compris ma menthe qui devait attendre les beaux jours sous les billes d’argiles et que je croyais morte…

    1. Bonjour,
      Petit message personnel:-)
      Je suis moi aussi vers Manosque et j’ai installé un système aquaponique dans une serre en verre et bois faite Maison avec une cuve IBC de 1000litres et 3 bacs de culture de 1m x2m pour les légumes et 1 bac DWC de 1.2m x 2,50m pour les salades, endives etc plus 3x 2m linéaire de NTF pour les fraises et 6 tours de culture pour les armonates.
      Je.ai cyclé mon système avec des poissons rouges et je pense Mai tenant, les remplacer par des tilapias.
      Si vous souhaitez me contacter pour échanger sur nos systèmes ce sera avec plaisir….
      Bien à vous.

  4. Bonjour, c´est une grande question serre ou pas serre, ici sur l´île la moyenne des températures sur l´année, diurne et nocturne est de 19,8º au niveau de la mer, chez moi 150mts d´altitude -1,5º. Cela peut paraître idéale, mais il y a toujours une tempête tardive qui te crame le jardin quand les tomatiers ont déjà fleuris et le reste aussi d´ailleurs , étant plus pipette que grelinette même sous notre climat, je suis devenu pro-serre, maintenant je crains que l´été les bacs a poissons ne deviennent trop chauds, pour beaucoup de poissons, et ayant l´atlantique poissonneux a 1km je ne vois pas manger du tilapia,
    Même avec le filet d´eau en fond sonore, ta vidéo est instructive, pour ma future installation d´aquaponie le problème n´est pas les basses températures de l´Ardenne, ce serait plutôt…. l´esthétique de l´aquaponie, sans offense (j´espères) mais mon jardin ce trouvant devant la maison…. je n´aie pas vraiment envie de mettre dans mon champ de vision des cubes de plastiques entre moi et l´océan….., puis plus petit est le volume + vite chaude sera la flotte des poissons, alors je pense plutôt a un étang de 10 ou 20 m3 avec des plantes avec un écoulement par le dessous, et un bassin enterré avec des bio-filtres pour récupérer les déjections ect ect des poissons, mais cela devient de l´aquaponie « R.A.S » et tout ce que j´ai vu jusqu´a là sont toutes des installations…..industrielles, y a t´il un moyen terme ??? Quand penses tu ??

    1. Non André, tu as raison, il est possible de faire un système aquaponique qui soit joli, c’est même mieux. C’est juste que ce n’est pas mon point fort(j’ai d’autres qualités) 😉 et que vu que ce système n’était qu’un test, je ne l’ai pas développé sur l’apparence.
      Maintenant, je peux y faire une mare, le trou est déjà fait! 🙂
      Dans ton cas, l’idéal serait de mettre les poissons au frais et à l’ombre dehors, et tes cultures protégées, mais pour pour une question de températures alors pour toi, mais pour protéger des intempéries qui peuvent être destructrices…
      Oui, il y a certainement moyen de faire cela et beau, comme pour un étang comme montré dans cette vidéo dans le précédent article.

      1. Bonjour, c’est fantastique ce que vous faites, on vient de réaliser en Tunisie, le premier grand projet d’aquaponie de plus de 10 bassins de 18m3 chaque bassin avec du tilupia. Toute la construction de 1000 m2 est faite avec sacs de sable « Sandbag », nous avons fabriqué nos propres filtres mécaniques et nos bio-filtres aussi ! Nous avons mobilisé des jeunes étudiants et étudiantes de l’Institut National d’Agronomie de Tunisie (INAT) et d’autres bons samaritains bénévoles… Nous avons vécu une très belle expérience de recherche et développement (R&D) puisque nous avons tout fait de zéro… Merci à Internet aussi qui a été notre source d’inspiration, d’information et de réalisation… On a pensé aussi au froid et à la chaleur. Quant il fait froid, on a installé un chauffe eau au biogaz (puisque nous sommes dans une ferme, nous avons des vaches, des moutons et des poulets) et quant il fera chaud l’été, c’est simple .. on injectera de l’azote, c’est mon voisin qui travaille chez Air Liquide qui m’a montré comment faire ? Pour la question, est ce qu’on peut faire l’aquaponie à l’intérieur ou à l’extérieur ? Après 32 ans d’expérience terrain en Amérique Latine, dans les Caraïbes et en Afrique tropicale, je suis convaincu que personne n’a envie de travailler l’agriculture en plein nature… J’ai essayé au Gabon des serres et des poulets que j’ai nommé des serres tropicales et des poulaillers tropicaux aussi … couvertes par le chaume comme nos ancêtres ont toujours construit nos braves maisons d’antan ! de faire des murs avec des « earthbag », ou en pisé, ou autres techniques écologiques, ça ne coûte pas grand chose, c’est solide, c’est durable et fiables, mais on travaille confortablement hiver comme été ! La tomate du champ un m2 produit minimum 10 kg et en aquaponie, on peut atteindre 80kg le m2 au Canada dans un centre de recherche.. disant la moyenne est de 30 kg/m2… Le problème n’est pas ce que ça coûtera mais est-ce qu’on peut se permettre de ne pas le faire sous serre… J’ai remarqué que les gens achètent des serres, on dirait un hôtel 5 étoiles .. pour montrer aux gens qu’ils sont « IN », mais vos poissons et votre plants sont malheureux ! Pour le décors, je vous conseille de faire affaires avec des jeunes architectes d’intérieurs stagiaires, laissez-les faire, il ne faut pas avoir peur et vous allez voir ce qu’ils vont faire comme décor … C’est magnifique !!! J’ai une ferme et je ne ferai jamais l’agriculture de mon grand père ! Pour conclure, je suis convaincu que l’aquaponie pourra aider plusieurs familles a avoir un second revenu plus important que le premier sans un grand investissement et avec moins de temps !!! Ceux qui veulent montrer les grands bassins en fibre de verre, ou en acier galvanisé, ou aluminium, ou inox … c’est une bonne idée, mais c’est inutile le poisson ne vous demande pas autant que ça… le poisson vous demande un peu plus d’Amour et d’affection (c’est le Saint – Valentin aujourd’hui même pour les poissons !)… Je suis convaincu que nous pouvons planter n’importe où ? au Sahara, au Pôle-Nord ??? Pour moi, l’aquaponie est un des meilleurs moyens durables, fiables pour lutter contre la pauvreté … mais aussi vous pouvez gagner des revenus importants… Je suis aussi canadien et je sais c’est quoi le froid, je suis d’origine tunisienne et je sais le climat méditerranéen, je sais c’est quoi le micro-froid et j’ai travaillé dans le Sahara durant plusieurs années comme coopérant canadien … Alors j’ai goûté de la vraie chaleur ??? Maintenant on peut cultiver n’importe où même sur votre toit ! SI on veut, on peu !

        1. Merci bien Abdo Maaalaoui, j’ai eu une grande inspiration des vidéo de Eric et votre expérience aussi est très important, je suis un jeune tunisien de Medenine et j’aime savoir plus sur cette technique c’est pour cela s’il y aura une occasion de vous rencontrer à Tunis ou bien une rencontre avec un parmis les étudiants qui ont une expériences sur cette technique, merci pour votre partage et échange d’idée et merci aussi bien pour Eric qui a partagé son expérience sur le net.

  5. Je fais l’élevage de poissons depuis plus de 40 ans et dans les étangs traditionnels ainsi que dans les piscines naturelles on utilise la technique du lagunage (filtration avec plantes) après la filtration traditionnelle pour enlever les nitrates de l’eau qui sont les substances terminales de la chaîne de décomposition des matières organiques qui s’accumulent dans l’eau. Dans l’aquaponie on utilise les légumes au lieu de plantes aquatiques traditionnelles pour enlever les nitrates de l’eau. Concernant la truite arc-en-ciel,c’est un poisson qui a besoin de beaucoup d’oxygène. Le taux d’oxygène diminuant fortement quand l’eau se réchauffe, il faut oxygéner l’eau par une pompe à air de manière à conserver un taux d’oxygène maximum.

    1. bonjour monsieur
      Je suis content de pouvoir m’adresser à un professionnel de l’élevage .Mon installation aquaponique se compose d’un bac a poisson de 2m3 semi enterré .il est dans ma serre et j’arrive à maintenir la température de l’eau à 22°c avec une feuille de polystiréne qui flotte à la surface .l’oxigénation est maximun avec deux système venturi.Pensez vous que dans ces conditions on peut élever des truites et si oui quelles est la température maxi pour garantir une bonne santé aux truites?

    2. Bonjour,
      Je me permet de répondre concernant la pompe à air.
      Les pompes à air n’ont jamais et n’ajouterons jamais de l’oxygène dans l’eau.
      C’est un mythe qui arrange bien les fabricants de matos d’aquariophile.
      L’ajout d’oxygène se fait par échange gazeux entre l’air et la surface.
      Les meilleurs façons pour ajout :
      – pompe brassage direction vers surface
      – cascade la plus longue possible
      – Si dans serre alors ventilateur sur la surface

      1. Oui bonjour Pinou :), mais ces pompes à air créent quand même des bulles à la surface, ce qui crée un échange d’air avec l’eau, et malgré tout, il y a une nette différence quand on en met une ou pas! 🙂
        Cependant, si vous en avez la possibilité, forcer l’eau à faire des mouvements oxygénants (cascades, chutes, etc) pendant son trajet ne peut qu’améliorer sa qualité pour le système aquaponique. 🙂

  6. Bonjour.
    Dans l’absolu, serait-il à votre avis possible de créer un système aquaponique totalement autonome, sans ajout de nourriture?
    J’ai la chance d’avoir de la place (10 hectares) et de l’eau à volonté (rivières sur le terrain). Je supporte mal l’idée d’emprisonner des poissons dans 500L d’eau.

    Alors, je me suis dit, pourquoi pas un grand bassin en extérieur, et une culture hydro sous serre? L’idée serait de recréer un petit écosystème dans le bassin, pour que la vie suive son cours naturel. Selon vous, est-ce une utopie? Ou bien du coup, peut être que l’eau envoyée à la serre ne serait pas assez chargée un nutriments?
    Merci

    1. Bonjour Yannouk,
      Il faudrait essayer, mais à mon avis, si on ne donne pas de nourriture, il y aura le risque de pas avoir assez de nitrates, mais pas sûr.
      Et pour reproduire un étang avec tout un écosystème naturel avec la reproduction d’une chaîne alimentaire naturelle (avec les plantes, puis les herbivores, les omnivores, et quelques prédateurs carnivores, etc. avec la possibilité de reproduction naturelle et d’alimentation naturelle), oui, c’est possible mais cela demande aussi expérimentation pour que cela s’équilibre bien…Avec par exemple, des souches entassées, des creux, des pierres etc pour que les petits poissons puissent aussi se cacher et être à l’abri des prédateurs…
      Je vous invite à lire cet article qui parle d’une expérience similaire, avec une forme ancestrale de l’aquaponie au siècle dernier.

  7. Bonjour. J expérimente l aquaponie depuis un an. L année dernière ma serre s est envolée. Étant donné le manque de place pour mettre tout ce que je veux (tomate poivron aubergines choux poireaux fraises…) J ai creusé un bassin de 4m2 l eau est filtrée dans un bassin rempli de graviers de 6m2 puis ruisselera dans ma serré solidement arrimee. J habite pres de reims.

    Je pense que ce système est viable l été ca donne du feu de dieu et l hivers je ne donne aucune nourriture et je met des plantes flottantes. Des qu’ il fait doux les poissons se nourrissent les bacteries se multiplient et mes choux salades regrossissent. Apres si on veut des legumes en hivers c est sur il faut de la chaleur.

    J ai cependant une question. Les pr et c arpeaux de portent bien mais des que je met des gardons ils meurent dans les deux mois une espèce de mousse blanche les recouvre. Je compte mettre des tanches. Au passage combien de poissons me conseilleriez vous?

    1. Bonjour Alexis, merci pour le partage de ton système. Ton bassin remplis de gravier est-il lui aussi planté?
      Si c’est bien ce que je crois, la pellicule blanche sur la peau des gardons, c’est une sorte de champignon parasite qui apparaît souvent sur les truites aussi, et c’est souvent le signe d’un déséquilibre quelque part, peut-être trop de déchets en suspension dans le système, et/ou des zones anaérobiques, ou pas assez de filtration biologique, peut-être qu’en ajoutant un ou des filtres, ça irait mieux…ou ajouter de l’oxygène…Ou alors c’est la nourriture aussi qui peut ne pas leur convenir parfaitement… Il y a beaucoup de facteurs possibles…C’est pourquoi il faut toujours chercher à atteindre les conditions optimales pour les poissons.
      Pour les poissons, je conseille d’en mettre l’équivalent de 1 poisson de 500g tous les 35L d’eau…(j’explique pourquoi en détails dans notre formation en ligne complète).
      Bon amusement!

  8. Bonjour, j’ai étudié avec grand intérêt vos articles, et notamment pendant ma convalescence à la suite d’une opération chirurgicale, qui m’a fait prendre conscience qu’il fallait que je me nourrice différemment. J’ai également suivi des émissions télévisées sur différents sujets concernant l’alimentation que ce soit sur la viande le poisson ou les légumes, c’est effrayant, c’est à se demander s’il y a de nos jours de quoi se nourrir sainement dans le commerce et bien j’en doute. J’ai un jardin floral et pour le potager j’avais abandonné, car ça prend beaucoup de temps et de place. J’avais envisagé de faire un bassin pour agrémenter le jardin, mais par manque de temps ou de priorité (restauration de la maison) j’avais remis ce projet à plus tard.
    En découvrant vos articles et l’aquaponie, je me suis dit que le bassin à poisson devenait une priorité. Le hasard a voulu que je tombe sur la façon de faire une serre passive dont le principe est assez révolutionnaire et réalisé à partir de produits recyclables en partie. Une expérience a été menée au Canada et le résultat est très surprenant. Ça nécessite tout de même un budget. Le plus étonnant c’est que pour 47$ (30€ à peu près avec le change) canadien vous avez accès à tous les plans et les vidéos explicatives pour monter votre serre passive. Avec un supplément vous avez même les plans sous le format 3d de ketshup (Logiciel gratuit téléchargeable qu’utilisent les architectes). Je vous donne le lien http://greenhouseofthefuture.com/information/?lang=fr.
    1ère étape pour 2017 créer le système d’aquaponie avec les bacs que je récupère auprès d’une société qui est spécialisée dans la déshydratation des fruits et légumes.
    Mon sol étant sableux et pour cette expérimentation je vais enterrer le bac à poisson avec un isolant sur les parois, je pense ainsi que le fond du sol permettra de garder une température d’eau raisonnable en période estivale. Je vais ajouter 4 bacs de culture. Comme j’ai également un puits ou l’eau est fraîche, je verrai si je ne peux pas faire un circuit fermé avec le puits perdu pour les eaux pluviales à proximité pour rafraîchir le bac à poisson.
    Est-ce que ça ne peut pas perturber les poissons avec les mouvements de température éventuels.
    L’ensemble sera provisoirement installé à proximité de la maison à l' »EST » ce qui veut dire qu’à 14 heures les bacs recevront l’ombre de la maison. Est-ce que ça va poser un problème pour la croissance des légumes ?
    En son temps je vais créer un blog pour vous faire partager mon expérience.
    J’ai contribué par mon adhésion à votre formation, merci pour ce que vous nous faites partager, et j’espère également modestement par mon témoignage contribuer d’une certaine manière à susciter des vocations…
    Merci de pouvoir répondre à mes deux questions.

    1. Bonjour Bruce, merci pour ce long commentaire, 🙂
      Il faut en effet faire attention à ne pas provoquer de trop brusques variations de températures, avec des écarts de maximum 2-3°c, sinon cela peut nuire au bien-être des poissons => stress => diminution système immunitaire…
      Il faut au moins 6 heures de forte lumière par jour pour pouvoir cultiver, c’est un peu juste pour votre emplacement, il faut essayer.

  9. Bonjour, j ai une 20aine de truites dans une cuve de 1000l surplombées par 2 bacs de 200l de pouzzolane (pierre volcanique). J ai une pompe qui fait 4500l/h. Mon probleme est que l’eau est a 20deg et que j’ai peur pour mes bacteries filtrantes. J ai 0,5 mg/l de nitrite et 100mg de nitrate. J’ai implanté mes poissons il y a deux mois, j’habite montpellier et je ne sais pas encore a combien la temperature va monter. Quelles sont les solutions de substitut aux bacteries filtrantes ? Faut il nourrir les truites l’été. Pour finir merci pour ce site dans lequel j’ai pioché des infos pertinentes. Romain

    1. Bonjour Romain,
      Les bactéries supporteront facilement des t° + élevées que 20°c, par contre, tes truites ne passeront pas l’été si tu les laisses là. Il faut leur trouver un endroit très ombragé et frais, pour ne jamais dépasser 21°c, à 23° elles souffrent et finissent par mourir. Bonne chance!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *